L'avenir de Lorenzo ne dépend pas de Zarco, selon Puig

Pour Alberto Puig, directeur de l'écurie Repsol Honda, il n'est absolument pas juste d'imaginer que les trois courses de Johann Zarco chez LCR Honda puissent décider de l'avenir de Jorge Lorenzo dans l'équipe d'usine.

L'avenir de Lorenzo ne dépend pas de Zarco, selon Puig

Le patron de l'écurie Repsol Honda, Alberto Puig, est catégorique. Selon lui, l'arrivée dans le giron Honda de Johann Zarco pour les trois dernières manches de la saison chez LCR, n'a rien à voir avec l'avenir de Jorge Lorenzo avec la marque. Même si le quintuple Champion du monde rencontre de grandes difficultés dans son adaptation à la machine rouge et orange, Puig affirme qu'il n'est pas question pour le moment de le remplacer.

Et ceci même si le pilote français venait à signer des performances de choix aux Grands Prix d'Australie, de Malaisie ou de Valence. Alberto Puig a rappelé qu'il roule pour l'écurie LCR, et que Honda n'est donc pas impliqué directement dans la gestion des pilotes de son écurie satellite.

Lire aussi :

"Pas du tout", répond-il lorsque la chaîne de télévision espagnole DAZN lui demande si l'avenir de Jorge Lorenzo dépend de ses performances jusqu'à la fin de l'année. "Zarco est un membre de l'équipe LCR, son pilote habituel a une blessure à l'épaule et Zarco était libre. Honda l'a juste autorisé à utiliser notre moto, [sinon] c'est totalement leur affaire, ça n'a rien à voir avec nous."

Beaucoup d'observateurs s'attendent à ce que le Cannois se montre plus à l'aise sur la machine de 2018 que Lorenzo sur celle de 2019, et qu'il se place donc devant lui. Puig ne s'avance pas sur ce terrain, et indique que c'est surtout pour Johann Zarco que ces trois courses seront bénéfiques, plutôt que pour la marque à l'aile dorée.

"Je n'en n'ai aucune idée, je ne sais pas ce qu'il va faire. L'important est de voir comment il est et comment il se comporte avec cette moto. C'est plutôt un test pour lui, pour Zarco", a-t-il ajouté avant que Lucio Cecchinello, directeur du Team LCR, n'abonde dans ce sens. S'il n'est pas possible pour Johann Zarco de réintégrer la grille 2020, cette première prise de contact pourrait s'avérer très utile pour plus tard...

"Il n'y a pas de chances que Zarco pilote ici en 2020 car nous sommes déjà contents de nos deux pilotes, Cal [Crutchlow] et Nakagami, les deux ont un contrat. Mais le fait que Zarco pourra tester la Honda lui permettra d'être plus connu dans la famille Honda, et qui sait ? Dès le début de 2020, je pense que beaucoup de pilotes bougeront, et le marché sera totalement ouvert. Presque tous les pilotes ont un contrat qui va expirer. C'est bien qu'il ait une chance de connaître les gens chez Honda, et qui sait pour le futur", a expliqué Cecchinello.

C'est en remplacement de Takaaki Nakagami que Johann Zarco fera son retour en MotoGP pour les trois dernières manches de la saison. Le Français avait été libéré par KTM suite à sa volonté de mettre un terme anticipé à son contrat, qui courrait initialement sur deux saisons.

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires
Márquez en pole malgré une "journée difficile"

Article précédent

Márquez en pole malgré une "journée difficile"

Article suivant

Moteur 2020 : Suzuki admet son erreur

Moteur 2020 : Suzuki admet son erreur
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021