Bagnaia focalisé sur son objectif : l'équipe officielle Ducati en 2021

"Ils ont investi en moi et je crois en eux" : Pecco Bagnaia n'a pas l'intention de jeter l'éponge avant d'avoir été au bout de son rêve, réussir avec Ducati.

Bagnaia focalisé sur son objectif : l'équipe officielle Ducati en 2021

Comme les cinq autres pilotes évoluant au guidon d'une Ducati actuellement, Pecco Bagnaia est sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2020. Ne bénéficiant que d'un an d'expérience dans la catégorie MotoGP, l'Italien n'a pas encore réussi à faire ses preuves, en proie à bien des difficultés d'adaptation en 2019 malgré des signaux positifs sporadiques. Pour autant, il n'a pas l'intention de dévier du chemin qu'il s'est tracé, décidé à grimper les échelons avec le constructeur italien au lieu d'aller voir ailleurs.

Aussi, lorsque Sky Italia lui demande si rejoindre le clan Yamaha en 2021 pourrait l'intéresser, le Champion du monde Moto2 ne s'embarrasse pas à laisser la porte ouverte. "Ce serait intéressant, mais ce n'est pas ce que je veux", répond-t-il. "Les offres des autres équipes font clairement plaisir, mais j'ai épousé dès le début le projet de Ducati, avant même de commencer ma dernière saison en Moto2, et je veux réussir à exploiter son potentiel au maximum."

Lire aussi :

Après un test de découverte alors qu'il était encore en Moto3, Pecco Bagnaia a en effet été recruté très tôt par le constructeur de Borgo Panigale, avant d'entamer la campagne 2018, qui allait le mener vers le titre dans la catégorie intermédiaire. Réalisant un rêve d'enfant, celui qui pu admirer des Ducati dès son plus jeune âge a intégré le team Pramac avec une promesse, celle de passer sur une machine officielle dès 2020, et un désir profond : intégrer le team factory en 2021.

"Je pense que Ducati travaille beaucoup pour obtenir de très bons résultats − ils en obtiennent déjà, mais ce n'est pas suffisant. L'année dernière, la domination de Honda et Márquez a été embarrassante. L'objectif est d'arriver près des premiers à la fois en termes de points et dans les résultats", souligne-t-il. "Ducati, c'est ce que je voulais et ça ne me semblerait juste pour personne de laisser tomber ce défi. Ils ont beaucoup investi en moi, pour ma part je crois en eux, et c'est quelque chose qu'il faut que l'on poursuive ensemble."

Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse, a récemment confirmé que les guidons officiels à pourvoir pour 2021 seraient très probablement attribués à l'un des pilotes déjà liés au constructeur. Conscient que le rookie avait beaucoup à apprendre l'année dernière, il n'exclut pas Pecco Bagnaia de la short-list et pense le voir en progrès cette saison.

"C'est ce que je me souhaite. À mon avis, tout est réuni pour ça", réagit le pilote. "L'année dernière a été dure, avec trop de chutes qui ne me ressemblaient pas si l'on pense que sur les deux années précédentes je n'étais tombé que quatre ou six fois. Cette année, j'ai commencé les tests un peu plus prudemment pour retrouver les sensations avec la moto, et maintenant avec la Ducati de 2020 et l'équipe autour de moi, je peux avoir tout ce dont j'ai besoin pour obtenir les résultats que l'on recherche. Mon objectif est d'accéder à l'équipe officielle Ducati en 2021, et pour le faire je dois le mériter."

partages
commentaires
La pause ferait-elle réfléchir les pilotes qui pensaient s'arrêter ?

Article précédent

La pause ferait-elle réfléchir les pilotes qui pensaient s'arrêter ?

Article suivant

Pour Capirossi, la saison ne doit pas dépasser le 15 décembre

Pour Capirossi, la saison ne doit pas dépasser le 15 décembre
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021