Quatrième avec la Ducati GP18, Bautista conclut à 4s de la victoire

partages
commentaires
Quatrième avec la Ducati GP18, Bautista conclut à 4s de la victoire
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
29 oct. 2018 à 10:00

Le suppléant de Jorge Lorenzo a réalisé une très solide performance sur le tracé de Phillip Island en ramenant la GP18, qu'il pilotait pour la première fois, en quatrième position. Et il a même donné du fil à retordre à Dovizioso !

Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team
Alvaro Bautista, Ducati Team

Álvaro Bautista a connu un week-end tout d'abord compliqué vendredi et samedi, mais assurait, même après deux chutes et encore pas mal d'interrogations concernant le comportement des pneus sur la durée de course, qu'il disposait du potentiel pour valider la confiance qu'avait placée en lui Ducati en le choisissant pour remplacer Jorge Lorenzo dans l'équipe factory, ce week-end, alors que Jack Miller avait initialement été appelé.

Douzième sur la grille de départ, l'Espagnol avait préféré se concentrer sur le meilleur temps réalisé en Q1 lui permettant de passer en Q2, samedi, plutôt que sur sa chute lors de cette dernière partie des qualifications le laissant fermer la quatrième ligne.

La course a été agitée et nombreux sont ceux qui se sont fait piéger par des sorties de piste, des incidents, ou une difficulté de gestion des pneumatiques. Sagement, Bautista a remonté le peloton, avant de se montrer offensif une fois l'odeur du podium flairée, et livrer un combat de tous les instants dans le groupe de poursuivants derrière Viñales, avec Dovizioso, Iannone, Rossi et Miller.

Lire aussi :

Pas loin de battre Dovizioso !

À l'arrivée, Bautista signe une très solide quatrième position ; un résultat qui donne le sourire à tous sur un circuit où Ducati ne savait pas réellement si les forces de sa monture pourraient être décemment exploitées.

"C'est vraiment bien, car arriver pour un unique week-end avec une moto différente, une équipe différente, une méthode de travail différente et aussi sur cette piste, où j'ai souffert par le passé dans les trois catégories, et retrouver le feeling et la confiance pour la course en arrivant à me battre pour une position sur le podium, ça a été vraiment bon", savoure Bautista. "Je l'ai raté à la fin car j'ai fait une erreur avec la boite de vitesses quand j'ai passé le troisième rapport ; elle est un peu différente de celle que j'utilise [habituellement] ; je n'ai pas engagé la vitesse et me suis trouvé large quand je me battais avec Andrea", précise-t-il, revivant un souci qui l'avait envoyé au sol la première fois, en Essais Libres. "Quoi qu'il en soit, je suis heureux et j'ai apprécié la course !"

Il faut dire que le pigiste a failli prendre le meilleur sur le titulaire et second du championnat, Andrea Dovizioso. Celui qui joue pour la seconde fois en deux ans la place de dauphin de Márquez a parfois été devancé par son équipier en course, et a dû batailler fort pour obtenir sa place sur le podium contre Bautista jusqu'au moment où celui-ci a commis une erreur, à trois tours de l'arrivée.

"Je n'ai pas pensé à lui et sa seconde position au championnat, car j'ai vu une chance de me battre pour le podium et je la voulais", s'esclaffe Bautista. "Mais l'erreur tombe bien : les choses arrivent pour une raison, et si j'ai manqué le changement de vitesse, c'est parce que je ne pouvais pas finir devant Andrea [rires]. Je suis heureux, car il a augmenté son avance sur Valentino [Rossi, au championnat, ndlr] et pour Ducati, on prend plus de points. Je suis donc heureux pour tout le monde."

 

Avec cette expérience, l'Espagnol a apprécié de pouvoir constater ce qui sépare l'outillage et les ressources humaines d'un team satellite de ceux d'une équipe d'usine, lui qui va retrouver les rangs du team Ángel Nieto cette semaine, en Malaisie, sachant que Michele Pirro sera appelé en renfort si jamais Jorge Lorenzo ne peut faire son retour.

"Oui, c'est un peu différent de l'équipe satellite", constate-t-il. "Dans l'équipe satellite, il n'y a que quelques personnes qui travaillent avec toi. Dans l'équipe d'usine, il y a autant de gens dans le box, mais derrière, il y a huit personnes de plus qui aident beaucoup. Et dans cette catégorie, où il y a maintenant plus de détails qui font la différence, c'est mieux avec une équipe d'usine. Aussi, il est certain que la moto est différente. Je suis très impressionné par le moteur et son caractère, sa puissance. C'est incroyable, la différence avec la moto de l'an dernier que j'utilise. La différence est assez importante."

 

Article suivant
La course MotoGP de Phillip Island sera disputée plus tôt en 2019

Article précédent

La course MotoGP de Phillip Island sera disputée plus tôt en 2019

Article suivant

Espargaró a été touché par des débris de la moto de Zarco

Espargaró a été touché par des débris de la moto de Zarco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Álvaro Bautista
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions