Réactions
MotoGP Test Jerez

Brad Binder a pu tester des changements "radicaux" à Jerez

Après avoir rencontré de grosses vibrations au cours du GP d'Espagne, Brad Binder a profité du test de Jerez pour profondément modifier les réglages de sa moto. Le #33 a gagné en confiance au guidon de la KTM et testé un échappement long qui a modifié le son de la RC16.

Brad Binder, Red Bull KTM Factory Racing

KTM a vécu un week-end très difficile à Jerez. Brad Binder a été le meilleur représentant de l'équipe officielle à l'arrivée avec la dixième place, deux rangs devant Miguel Oliveira, au lendemain de qualifications difficiles marquées par un déficit d'adhérence à l'avant. En course, le Sud-Africain est immédiatement passé de la 15e à la dixième place et a ensuite gagné une position avec la chute de Johann Zarco, pour en perdre une autre deux tours plus tard, au profit d'Enea Bastianini. La course de Binder a été marqué par des vibrations qui perturbaient le comportement de sa moto.

"J'ai pris un bon départ, j'ai doublé plusieurs pilotes dans le premier tour et je pouvais bien me battre dans les deux ou trois premiers tours", a expliqué le pilote KTM au site officiel du MotoGP. "Après, j'ai commencé à avoir beaucoup de vibrations à l'arrière de la moto. Je ne sais pas encore vraiment ce que c'est. On va analyser les données pour comprendre précisément ce qu'il s'est passé. Ça a rendu ma course très difficile parce que j'ai eu de grosses vibrations. Dans les freinages, ça déstabilisait l'arrière à chaque fois. Une course très difficile pour nous. Je suis content de l'avoir finie mais je suis super déçu d'être 10e."

Le test organisé lundi était l'occasion idéale d'analyser les problèmes rencontrés dans cette épreuve. KTM avait peu de nouveautés à passer en revue, ce qui a permis à Brad Binder de faire de gros changements dans ses réglages et d'identifier des pistes de progrès sur un tracé où les faiblesses de la RC16 étaient particulièrement exposées.

"C'était un bon test. Malheureusement je suis tombé juste avant la pause du déjeuner. On a perdu beaucoup de tours à cause de ça mais dans l'ensemble, la journée a été positive. On n'a pas testé beaucoup de nouveautés, on s'est surtout concentrés sur nos réglages de base pour trouver les choses qui nous manquaient en course, donc je suis content des progrès effectués. On a vraiment amélioré des points faibles de notre moto et je suis impatient de voir comment les choses qu'on a trouvées [lundi] fonctionneront sur d'autres circuits."

"Je pense que cette piste a vraiment permis de voir nos points faibles", a-t-il ajouté. "On a eu un week-end difficile de vendredi à dimanche et [lundi] matin, quand, on a fait des changements pour comprendre des choses [qui s'étaient passées en course], on a immédiatement mis le doigt sur nos problèmes. On a testé des choses, sans rien vraiment résoudre : c'était juste un peu mieux, un peu moins bien, mais on n'a pas fait de gros progrès [à ce moment-là]. On a pu faire des changements plus radiaux que l'on ne peut pas faire habituellement et je suis beaucoup plus confiant dans les domaines où c'était nécessaires."

Brad Binder a testé un échappement long sur la KTM

Brad Binder a testé un échappement long sur la KTM

Binder espère notamment des progrès le samedi, une bonne position sur la grille étant nécessaire pour espérer briller en course : "C'est encore une chose qu'il faudra voir. J'ai eu de bonnes qualifications cette année mais il semble que certaines pistes nous conviennent beaucoup plus que d'autres. Je dois un peu mieux comprendre où je peux progresser. Je pense qu'on a vu pas mal de problèmes aujourd'hui et je pense que ça sera intéressant en nous rendant sur d'autres circuits."

Et parmi les rares nouvelles pièces à tester, KTM avait apporté un échappement très long, évalué en fin de journée. Ducati a évalué un élément nécessaire au cours des essais hivernaux, surnommé avec humour "didjeridoo" par Jack Miller, mais ne l'a finalement pas conservé pour le lancement de la saison. Binder ignore si cet échappement apparaîtra sur sa moto au cours des prochaines épreuves.

"Sincèrement, on ne sent pas de grosse différence mais les gars vont rentrer [à l'usine] et voir si ça apporte ce que l'on cherche ou pas. Ça sonne assez différemment, j'apprécie plutôt, donc on verra !"

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Pol Espargaró espère voir le travail de Honda payer au Mans
Article suivant Mir limité par son pneu avant : "Je ne pouvais pas me battre"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France