Binder doit "prendre confiance" en lui pour faire moins d'erreurs

Brad Binder estime qu'il a gâché des "opportunités en or" en 2020, en raison d'un trop grand nombre d'erreurs. Pourtant déjà vainqueur en MotoGP, le pilote KTM cible également des progrès à faire dans son pilotage.

Binder doit "prendre confiance" en lui pour faire moins d'erreurs
Charger le lecteur audio

Malgré son succès en République tchèque dès son troisième départ en MotoGP la saison passée, Brad Binder est loin d'être pleinement satisfait de sa première campagne au plus haut niveau, se disant même à la fin de la saison passée "surpris" d'avoir été le meilleur débutant après des chutes trop nombreuses à son goût.

Binder entend corriger le tir en 2021 en faisant moins d'erreur, certaines lui ayant coûté cher en 2020. Il a chuté au Grand Prix d'Andalousie, provoquant aussi l'abandon de Miguel Oliveira, il est encore tombé deux fois pendant le Grand Prix d'Émilie-Romagne, il a emmené Jack Miller dans une chute au Grand Prix de Teruel et il a encore fini à terre au Grand Prix du Portugal, qui concluait la saison.

"Je sens que j'ai accompli beaucoup de choses en 2020, quelques bons résultats et évidemment la première victoire, ou la première victoire de KTM, étant le moment le plus fort, mais il y a aussi eu beaucoup de jours où nous avions le potentiel pour faire beaucoup plus", estime Binder. "J'ai fait énormément d'erreurs et j'ai gâché de nombreuses opportunités en or, donc dans l'ensemble, c'était un peu frustrant et c'est une chose que je veux corriger cette saison. Si nous y parvenons, je sais que nous avons la vitesse et le rythme pour faire un bon travail."

Binder a profité de la pause hivernale pour faire le point, chose ardue en 2020 avec le rythme effréné de la saison, le principal enseignement étant qu'il devra davantage croire en ses capacités : "Ce que je voulais faire avant tout pendant l'hiver, c'était mieux comprendre ce que j'ai appris au cours de la saison dernière, surtout parce que tout s'enchaînait en 2020. Avec toutes ces courses, il n'y avait jamais vraiment le temps de prendre le temps de comprendre précisément ce qu'il se passait. J'ai eu quelques mois de pause et maintenant, ce que je dois améliorer m'apparaît comme une évidence."

"C'est sûr que ce serait bien de rester un peu plus sur la moto et de faire beaucoup moins d'erreurs. il faut que je prenne un peu plus confiance en moi, que je ne m'inquiète pas trop, et je crois tout simplement que mon travail sera suffisant pour avoir une bonne saison et progresser."

Lire aussi :

"C'est sûr que la marge de progrès est un peu plus petite mais je pense que la saison dernière, même s'il y a eu un petit creux au milieu, les choses n'ont fait que s'améliorer", rappelle un Binder encouragé par l'expérience acquise au cours de ses 14 premiers Grands Prix en MotoGP : "J'ai senti que je progressais, pas seulement dans les résultats mais dans mon approche des week-ends, et séance après séance. J'ai toujours l'impression que quand on a une longue pause, comme en ce moment durant l'intersaison, c'est là que je fais les plus gros progrès, et j'espère que c'est encore le cas."

Pour l'aider dans sa progression, Brad Binder sera épaulé par un nouveau chef mécanicien cette année. Sergio Verbena, avec qui il travaillait en 2020, est parti chez Tech3 pour assurer le même rôle auprès de Danilo Petrucci, et Binder va retrouver Andres Madrid, son chef mécanicien pendant quatre ans en Moto3, avec un titre à la clé en 2016, puis en Moto2, catégorie dont il a été vice-Champion en 2019.

Le Sud-Africain estime que son style de pilotage, justement hérité du Moto2, se prête à la KTM, mais il encore certaines faiblesses qui le privent de meilleurs résultats puisqu'après sa victoire à Brno, il n'a retrouvé le top 5 qu'à deux reprises en course l'an passé. "Quand je revois les anciennes courses, avec le recul il est facile de dire : 'Pourquoi tu as fait ça, c'est idiot, il fallait faire ceci ou cela'. J'ai un style Moto2 mais je pense qu'il convient aussi plutôt à la KTM en MotoGP. Je dois vraiment beaucoup travailler sur mon pilotage. Je dois vraiment travailler sur mes sorties de courbe."

C'est en tout cas plein d'espoir que Binder se rendra à Losail pour les tests de pré-saison et les deux premiers Grands Prix de l'année : "Nous allons dans la bonne direction et je suis impatient de remonter sur la moto cette année, j'ai une opportunité en or de montrer ce dont je suis capable."

partages
commentaires

Voir aussi :

Loin des circuits, Guy Coulon va épauler Tech3 jusqu'en 2026
Article précédent

Loin des circuits, Guy Coulon va épauler Tech3 jusqu'en 2026

Article suivant

Oliveira attend une "réalité plus difficile" dans le team KTM factory

Oliveira attend une "réalité plus difficile" dans le team KTM factory