Casey Stoner voudrait des MotoGP plus difficiles à piloter

Une aéro trop coûteuse qui porte le MotoGP sur la voie de la F1, et une électronique unifiée qui gomme les erreurs : Casey Stoner rêverait de quelques changements au règlement actuel.

Casey Stoner voudrait des MotoGP plus difficiles à piloter

Casey Stoner déplore une catégorie MotoGP devenue très homogène et trop permissive pour les pilotes. Critique du règlement technique actuel, le double Champion du monde voit dans l'uniformisation mise en place dans un souci économique la raison d'un resserrement des performances. Un élément, certes, source de grande concurrence mais aussi, selon lui, à l'origine d'un pilotage dont les erreurs ne sont pas assez sanctionnées.

Retiré de la compétition fin 2012, Stoner a par la suite réalisé des essais privés pour Honda puis pour Ducati jusqu'en 2018. En proie à des problèmes de santé ces dernières années, il a été éloigné du paddock jusqu'à y faire une visite très attendue à la fin de la saison 2021.

"Pour être honnête, j'adorerais avoir mon mot à dire dans le règlement technique", a déclaré l'Australien lorsqu'il a été interrogé à cette occasion sur ce que lui inspire le MotoGP actuel. Première cible de sa critique, l'aéro. "C'est controversé, bien sûr, mais je pense qu'il y a des éléments qui n'ont pas besoin d'être là, qui n'ont sûrement pas de lien avec la sécurité et qui font exploser les coûts du développement et de tout le reste. On essaye de rendre les choses plus rentables, alors que l'un des éléments que l'on a à présent en fait pratiquement de la Formule 1 et les coûts ont explosé. J'aimerais que certaines pièces disparaissent."

"D'un point de vue électronique aussi, je pense qu'il faudrait une grosse réduction", a-t-il poursuivi. "Je crois que l'ECU unique a été mis en place en 2016 et c'était déjà mieux que l'année précédente, ça n'était pas le pas en arrière que tout le monde pensait que ce serait. Mais je pense qu'on a honnêtement besoin de revenir en arrière. Je veux voir des glissades, je veux voir des erreurs, je veux voir les gens manquer de grip et glisser en sortant des virages, des gens qui prendraient de très bons départs en course mais qui auraient peut-être mal choisi leurs pneus et rétrograderaient, alors que d'autres qui seraient partis plus lentement seraient capables de remonter."

"Ça se produirait avec quelques règles différentes, il ne faudrait pas grand-chose. Et je pense que les dépassements seraient mieux que ce qu'on a actuellement car ils ne se feraient pas uniquement sur les freins, avec l'obligation de passer à l'intérieur car ils sortent tous des virages plus ou moins de la même façon. On aurait des gens qui manqueraient un peu leur sortie et d'autres qui les réussiraient, et les réglages des motos seraient aussi beaucoup plus critiques. Je pense qu'en changeant peu de choses on obtiendrait des courses incroyables."

Casey Stoner voit le passage à l'électronique unique comme le plus grand changement qui ait été mis en place en MotoGP après son départ. La compétition y a gagné, car depuis sa mise en place on a pu voir plusieurs saisons consacrer huit à neuf pilotes, représentant à la fois des équipes d'usine et des teams satellites. Cinq des six constructeurs engagés en MotoGP ont jusqu'à présent été capables de remporter des victoires, avec notamment une progression rapide de KTM depuis son arrivée en 2017. Aprilia s'est également rapproché du sommet en 2021 et lorgne sur des podiums réguliers, voire une victoire.

"L'électronique a donné un plateau plus homogène entre les motos. On n'a donc pas de pilotes qui, d'un week-end à l'autre seraient capables de mieux prendre soin des pneus ou de trouver plus de grip, ce genre de choses. On voit toutes les motos sortir des virages de manière assez similaire, elles sont comparables dans la manière dont elles se pilotent."

Lire aussi :

Valentino Rossi, l'un des rares sur la grille 2021 à avoir connu la même époque que celle de Casey Stoner, ne partage pas exactement la critique de son ancien adversaire. "C'est l'une des choses qui a le plus changé depuis l'époque de Casey, il y a dix ans", a-t-il observé. "Avec l'électronique, les motos aident beaucoup tous les pilotes à être plus constants. Les pilotes sont également mieux préparés pour toutes les courses et, en MotoGP, je crois que tout le monde est Champion du monde. Même le dernier est un putain de pilote."

"Je suis d'accord avec Casey, mais c'est le MotoGP moderne. C'est comme ça. Je pense que durant toutes ces années, la Dorna et tout le monde ont beaucoup travaillé pour avoir une grille très équilibrée, pour avoir moins de différences entre les motos d'usine et les satellites. Je pense qu'ils sont arrivés à un bon résultat à cet égard."

partages
commentaires
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis
Article précédent

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Article suivant

Bagnaia voit le MotoGP changer grâce à plus de respect

Bagnaia voit le MotoGP changer grâce à plus de respect
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021