EL3 - Les conditions météo forcent au statu quo dans le top 10

Aucun changement autre que le retrait de Cal Crutchlow n'a pu être constaté dans le top 10, du fait de conditions météo moins favorables que vendredi.

EL3 - Les conditions météo forcent au statu quo dans le top 10

Une fois n'est pas coutume, la troisième séance d'essais libres, dernière à décider de qui peut accéder directement à la Q2, n'a pas été décisive en Australie. En effet, le vent important à Phillip Island, conjugué à un rafraîchissement des températures, a empêché les pilotes de progresser sur leurs chronos de la veille.

Le plateau du MotoGP a donc été contraint de s'en tenir à la hiérarchie observée vendredi soir, avec un top 10 au final inchangé, ou presque puisque Cal Crutchlow, initialement cinquième au classement, a entre-temps déclaré forfait pour le reste du week-end.

Lourde chute pour Syahrin

Cela a donc fait progresser ses concurrents placés derrière lui d'un rang, le grand bénéficiaire dans l'opération étant bien sûr Hafizh Syahrin, 11e hier soir et alors premier non-qualifié.

Mais le Grand Prix d'Australie se révèle être un véritable jeu de quilles cette année, car il va falloir garder un œil sur les résultats des examens médicaux menés sur le Malaisien, victime lui aussi d'une grosse sortie de piste dans la virage 1 (comme Crutchlow), et qui a été emmené au centre médical du circuit dans la foulée.

Lire aussi :

En attendant, très peu de pilotes ont donc eu la possibilité d'améliorer, et ces EL3 se sont donc rapidement mués en une séance d'essais libres dédiée à la course, comme des EL4 avant l'heure en somme.

Cela a permis d'identifier deux écoles au niveau des choix pneumatiques qui devraient être faits dimanche pour la course. D'une part, celle du pneu dur à l'arrière, dont le meilleur représentant reste le leader des temps combinés, Andrea Iannone. D'autre part, celle du pneu soft, légèrement plus répandu parmi les concurrents.

À noter que de nombreux accidents sont venus émailler ces EL3, avec la chute de Syahrin donc, mais également plus tôt dans la séance celles de Jordi Torres, Bradley Smith, ou bien encore de Marc Márquez (deuxième accident du week-end pour le récent quintuple Champion du monde), preuve des conditions de piste particulièrement difficiles aux antipodes.

Pol Espargaró aux portes du top 10

Le top 10 figé depuis hier, la première amélioration chronométrique est à trouver du côté de KTM, avec Pol Espargaró qui progresse de la 14e place à la 11e (avec prise en compte du retrait de Crutchlow dans les trois places gagnées). Dani Pedrosa monte lui aussi d'un cran à la 12e place, et devance Bradley Smith, 13e aux temps combinés.

Lire aussi :

Derrière,  Álvaro Bautista est lui aussi resté bloqué dans la seconde partie du tableau en 14e position. À voir si le pigiste de Ducati parviendra à renouveler sa performance de la semaine dernière à Motegi, où il s'était extrait avec brio de la Q1 avant d'enlever la dixième place en Q2.

Si on met de côté les temps combinés, on notera cependant que c'est Marc Márquez qui a réalisé le meilleur chrono de ces EL3, devant Maverick Viñales et Jack Miller. Comme au Japon la semaine dernière, il faudra donc se méfier du rythme de course de l'Espagnol dimanche.

Australia Grand Prix d'Australie - Essais Libres 3
Pos. Pilote Moto Trs Temps/Écart
1 Spain Marc Márquez   Honda RC213V 22 1'29.714
2 Spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 22 0.042
3 Australia Jack Miller   Ducati GP17 20 0.078
4 Italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 20 0.153
5 Italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 21 0.260
6 Spain Pol Espargaró   KTM RC16 22 0.507
7 Spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 20 0.545
8 France Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 18 0.582
9 Spain Álvaro Bautista   Ducati GP18 22 0.771
10 Italy Andrea Dovizioso   Ducati GP18 20 0.866
11 Czech Republic Karel Abraham   Ducati GP17 19 1.006
12 United Kingdom Bradley Smith   KTM RC16 17 1.010
13 Spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 22 1.116
14 Japan Takaaki Nakagami   Honda RC213V 21 1.132
15 Belgium Xavier Siméon   Ducati GP17 20 1.259
16 Italy Franco Morbidelli   Honda RC213V 19 1.333
17 Italy Danilo Petrucci   Ducati GP18 19 1.491
18 Switzerland Thomas Lüthi   Honda RC213V 20 1.606
19 Malaysia Hafizh Syahrin   Yamaha YZR-M1 7 1.941
20 Spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 13 2.146
21 Spain Jordi Torres   Ducati GP16 15 2.331
22 Australia Mike Jones   Ducati GP16 22 3.274
23 United Kingdom Scott Redding   Aprilia RS-GP 11 3.425
partages
commentaires
Nouvelle Aprilia : le sentiment de rouler sur le mouillé... par temps sec
Article précédent

Nouvelle Aprilia : le sentiment de rouler sur le mouillé... par temps sec

Article suivant

EL4 - Iannone redoutable, Yamaha reprend du poil de la bête

EL4 - Iannone redoutable, Yamaha reprend du poil de la bête
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021