Course - Dovizioso remporte la bataille de Brno !

partages
commentaires
Course - Dovizioso remporte la bataille de Brno !
Par : Léna Buffa
5 août 2018 à 13:13

Andrea Dovizioso a signé à Brno son deuxième succès de la saison, en offrant une résistance de tous les instants à des adversaires qui auront tout tenté jusqu'au bout pour le priver d'un doublé pole-victoire.

Podium : le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le deuxième, Jorge Lorenzo, Ducati Team, le troisième, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le poleman Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium : le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le deuxième, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, au départ
Le bâtiment des stands de Brno
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, au départ
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Le circuit de Brno n'avait, traditionnellement, jamais vraiment réussi à Andrea Dovizioso, pourtant l'Italien était cité en favori depuis l'entame du week-end, lui-même confiant grâce à la vitesse qu'il avait été en mesure d'afficher dès les premiers essais. Il fallait tout de même attendre de voir comment allait se dérouler cette course, incertaine du fait d'essais difficiles à décrypter et d'une météo qui pouvait tourner à l'orage à tout moment.

Avec finalement 28°C dans l'air et 41°C au sol à l'heure d'aligner les motos sur la grille, c'est le choix d'une paire de pneus hard-hard qui a été plébiscité par les pilotes (notamment Márquez, Dovizioso, Lorenzo, Crutchlow, Petrucci à l'avant de la course), même si certains pilotes optaient pour des gommes un peu plus tendres. Ainsi, Rossi a choisi d'associer le pneu arrière dur avec un medium à l'avant, tandis que Zarco a opté pour une paire medium-soft.

Lire aussi :

Restait donc à en découdre… Qualifié deuxième, c'est Valentino Rossi qui a signé le holeshot en prenant l'avantage sur le poleman, Andrea Dovizioso, à l'extinction des feux. Les deux hommes se sont plusieurs fois échangé la tête dans le premier tour et c'est finalement le pilote Ducati qui est repassé devant les stands en leader, une position à laquelle il s'est durablement installé.

 

Juste derrière, Lorenzo est rapidement parvenu à passer Márquez et l'a devancé durant trois tours, avant que le leader du championnat ne parvienne à son tour à trouver l'ouverture pour s'installer au troisième rang. Alors que Dovizioso menait la danse devant Rossi, Márquez avait beau tenter de déposséder Lorenzo de la troisième place, il continuait à se heurter à la GP18.

Ce quatuor n'était pas seul au monde, loin s'en faut, car Petrucci les suivait de près, puis on trouvait Zarco en bataille contre Crutchlow, et les Suzuki, alors que Pedrosa et Rabat complétaient le groupe de tête. Le premier groupe restait compact et le rythme lent, dans la moyenne des 1'57, confirmant qu'il s'agirait d'une longue course de gestion avant que les pilotes ne puissent se livrer sans calcul.

C'est alors que l'on approchait la mi-course qu'un premier chrono en 1'56 est apparu sur les écrans, posté par la Honda de Márquez, troisième à cet instant, mais cela allait rester un fait isolé durant encore un long moment.

 

Dans le huitième tour, alors que Lorenzo venait de repasser devant Márquez à la troisième place, Valentino Rossi a repris les commandes de la course. Dovizioso ne tardait pas à repasser en tête, puis c'est Márquez qui attaquait Rossi pour tenter de rester accroché à la roue du pilote Ducati.

Le leader n'était toujours pas libéré de ses poursuivants, néanmoins le groupe de tête se scindait désormais, Zarco se retrouvant quelque peu isolé à la septième place, en semant ses poursuivants mais sans parvenir à rester accroché au premier wagon.

Crutchlow s'était emparé de la quatrième place à la mi-course, en passant Lorenzo dans un trou de souris. Dans le 12e tour, Rossi était le suivant à subir l'attaque de l'Anglais, qui faisait son entrée dans le top 3 grâce à une manœuvre imparable. Dans la foulée, Lorenzo dépossédait Rossi de la quatrième place et le Majorquin n'en restait pas là, car il repassait Crutchlow à la fin du 16e tour.

Lire aussi :

C'est avec les quatre derniers tours que le sprint final tant attendu a débuté, lorsque le trio Dovizioso-Márquez-Lorenzo est entré de concert dans la fenêtre des 1'56. L'heure était venue de livrer bataille en exploitant ce que les pneus avaient bien voulu laisser comme marge à chacun.

À la fin du 18e tour, Lorenzo a passé d'un coup Márquez et Dovizioso, une manœuvre à laquelle seul l'Italien parviendra à répliquer pour reprendre les commandes. Lorenzo a retenté sa chance à la moitié du 20e tour, mais s'est à nouveau heurté à la résistance de son coéquipier. À la fin de ce tour, c'est à Márquez que le Majorquin devait résister, avec réussite.

 

En entrant dans le dernier tour avec deux dixièmes de marge, Dovizioso a définitivement scellé son succès, le premier pour lui depuis Losail et le premier que Ducati obtient à Brno depuis la victoire de Stoner en 2007. C'est même un doublé pour la marque italienne, car Lorenzo, bien qu'il ait dû composer avec un Márquez bien décidé à ne pas en rester là, a su résister encore et toujours pour s'attribuer définitivement la deuxième place, non sans avoir signé le meilleur temps de la course dans le dernier tour.

Derrière aussi, la bataille a duré jusque dans les derniers instants, puisque Rossi est parvenu à reprendre la quatrième place à Crutchlow sur le fil.

Lire aussi :

Petrucci en termine quant à lui sixième, devant Zarco. Bautista obtient la neuvième place en ayant pris l'avantage sur les Suzuki de Iannone et Rins. Les derniers points sont pour Miller, Morbidelli, Syahrin et Aleix Espargaró. Sylvain Guintoli obtient quant à lui la 19e place.

Cette course a par ailleurs été marquée dès le premier tour par une chute collective au virage 3 impliquant Smith, Bradl et Viñales. L'incident, sous investigation de la direction de course, a mis fin à la série d'arrivées de Viñales dans les points (il était le seul à ne pas avoir fauté depuis le début du championnat), tout en privant Bradl de sa wild-card et en écartant la dernière KTM encore présente à la suite de l'accident de Pol Espargaró ce matin. Après cette chute, Bradl a été transporté au centre médical, où il a été déclaré apte.

On notera aussi l'abandon de Scott Redding, sur chute, et de Tito Rabat, que sa moto a abandonné au huitième tour.

Czech Republic GP de République Tchèque - Course
P. Pilote Moto Av. Ar. Écart
1 Italy Andrea Dovizioso Ducati GP18
41:07.728
2 Spain Jorge Lorenzo Ducati GP18
0.178
3 Spain Marc Márquez Honda RC213V
0.368
4 Italy Valentino Rossi Yamaha YZR-M1
2.902
5 United Kingdom Cal Crutchlow Honda RC213V
2.958
6 Italy Danilo Petrucci Ducati GP18
3.768
7 France Johann Zarco Yamaha YZR-M1
6.159
8 Spain Dani Pedrosa Honda RC213V
7.479
9 Spain Álvaro Bautista Ducati GP17
7.575
10 Italy Andrea Iannone Suzuki GSX-RR
8.326
11 Spain Álex Rins Suzuki GSX-RR
8.653
12 Australia Jack Miller Ducati GP17
16.549
13 Italy Franco Morbidelli Honda RC213V
19.603
14 Malaysia Hafizh Syahrin Yamaha YZR-M1
21.381
15 Spain Aleix Espargaró Aprilia RS-GP
23.159
16 Switzerland Thomas Lüthi Honda RC213V
27.673
17 Japan Takaaki Nakagami Honda RC213V
28.311
18 Czech Republic Karel Abraham Ducati GP16
41.172
19 France Sylvain Guintoli Suzuki GSX-RR
42.411
20 Belgium Xavier Siméon Ducati GP16
50.941
  Spain Tito Rabat Ducati GP17
Abandon
  United Kingdom Scott Redding Aprilia RS-GP
Chute
  United Kingdom Bradley Smith KTM RC16
Abandon
  Spain Maverick Viñales Yamaha YZR-M1
Chute
  Germany Stefan Bradl Honda RC213V
Chute

 

Prochain article MotoGP
Les pilotes Ducati convaincus par leur nouveau carénage

Article précédent

Les pilotes Ducati convaincus par leur nouveau carénage

Article suivant

Championnat - Márquez proche des deux GP d'avance !

Championnat - Márquez proche des deux GP d'avance !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Course
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course