Devenu spectateur passionné, Petrucci ne rate aucune séance

Danilo Petrucci pensait suivre le MotoGP de loin cette année mais à sa propre surprise, il s'est mué en observateur enthousiaste et n'a manqué aucune minute d'action en piste depuis le début de la saison.

Danilo Petrucci

C'est avec une certaine frustration que Danilo Petrucci a quitté le MotoGP au terme de la saison 2021. KTM a décidé de faire place à une nouvelle génération issue de son Academy, ce qui lui a coûté son guidon chez Tech3, et il n'a trouvé aucun point de chute. L'Italien a changé d'univers en disputant son premier Dakar et en s'engageant en MotoAmerica, le championnat américain de Superbike, et pensait ne conserver qu'un lien distant avec le MotoGP. Il en est finalement devenu l'un des plus fervents téléspectateurs.

"L'an dernier, je me disais que je ne regarderais pas le MotoGP mais depuis le vendredi au Qatar, j'ai regardé toutes les séances, parce que ce n'est pas uniquement bien de faire partie du MotoGP, c'est également bien de le suivre !" a déclaré Petrucci au site officiel du championnat, lorsqu'il a retrouvé le paddock à Austin, en marge de ses débuts en MotoAmerica.

"Du dimanche matin jusqu'à cinq tours de l'arrivée, on ne sait pas qui sera sur le podium et c'est fantastique ! Je pense qu'il faudra attendre le début de la saison européenne, en avril ou mai, pour que la situation soit plus claire. C'est le show le plus spectaculaire des sports mécaniques, c'est vraiment imprévisible. C'est ce que veut le MotoGP et ce qu'apprécient les supporters. Quand on est pilote, ce n'est pas génial, parce qu'on peut gagner une course et ne même pas jouer le top 10 à la suivante, mais c'est incroyable pour les passionnés. J'ai regardé toutes les séances dans les trois premières courses ! [rires]"

Petrucci était présent pour la quatrième manche de l'année à Austin, pas en spectateur cette fois mais en pilote puisque le MotoAmerica organisait son premier meeting de l'année sur ce circuit. Et comme lors de ses émouvants adieux au MotoGP en novembre dernier, le double vainqueur de courses dans la catégorie reine a constaté qu'il était une figure très appréciée dans le paddock.

"C'est sympa, tout simplement. À la dernière course à Valence, j'ai probablement serré les mains de tout le paddock : tous les pilotes, mes concurrents, et les gens qui travaillent dans le paddock, les mécaniciens, les médias, le personnel... [Et le vendredi matin à Austin] c'était sympa, je ne pouvais pas traverser le paddock parce que je devais m'arrêter pour saluer tout le monde. J'aime vraiment être ici, surtout avec une nouvelle aventure et moins de pression. C'est très sympa pour moi."

Cette nouvelle aventure n'aurait pas pu mieux débuter puisque Petrucci a facilement remporté les deux premières courses de l'année en MotoAmerica, sur une Ducati Panigale V4 R qu'il connaît pourtant peu. Sa riche expérience du Circuit des Amériques l'a aidé mais il prévient que la suite sera très différente.

"Tout est nouveau pour moi. Au moins [à Austin], je connaissais la piste mais pour les autres manches, je ne sais rien. Je ne sais même pas où sont les pistes sur la carte ! C'est vraiment une nouvelle aventure, comme le Dakar, où chaque jour était une nouvelle aventure, ce que j'ai vraiment apprécié. Je voulais conserver la même approche. On verra."

Lire aussi :
Danilo Petrucci a remporté les deux courses d'Austin en MotoAmerica

Danilo Petrucci a remporté les deux courses d'Austin en MotoAmerica

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le MotoGP espère garder 21 GP malgré les doutes pour l'Asie
Article suivant KTM reste "la priorité" de Pedrosa malgré ses débuts sur quatre roues

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France