MotoGP GP d'Allemagne

Un double podium historique auquel les frères Márquez ne croyaient pas

Álex et Marc Márquez ont tous deux terminés dans le trio de tête du GP d'Allemagne, un double podium rarissime en Grand Prix et qui a suscité chez eux étonnement et émotion.

Marc Marquez, Gresini Racing, Alex Marquez, Gresini Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Cela faisait 27 ans que l'on n'avait pas vu cela ! Les frères Márquez se sont offert leur premier podium en commun en MotoGP, une performance suffisamment rare en Grand Prix pour être soulignée. Il faut remonter au GP d'Imola 1997 pour trouver la trace d'un autre duo fraternel sur la boîte dans la catégorie reine, avec Nobuatsu Aoki deuxième devant son frère Takuma.

Cette double fête, toute la famille Márquez l'attendait depuis toujours et le hasard des carrières des deux pilotes l'a finalement apporté sur un plateau au GP d'Allemagne. Coéquipiers pour la deuxième fois, mais cette fois de manière beaucoup plus concrète que lors de la saison 2020 quand Marc s'était immédiatement blessé, les Márquez chassent le podium cette année, avec une réussite mitigée. Malgré son potentiel, le #93 a parfois connu des obstacles, tandis qu'Álex a eu un peu de mal à s'adapter à la GP23 jusqu'à présent et n'avait pas encore été récompensé.

Et pourtant, les planètes se sont alignées au Sachsenring. Tous deux avaient subi de grosses chutes lors des essais, mais dimanche il étaient suffisamment remis pour livrer une solide performance sur les 30 tours à parcourir. Leur double podium s'est matérialisé à deux tours de l'arrivée lorsque Jorge Martín est tombé alors qu'il se trouvait en tête, quelques instants avant que Marc ne dépasse Álex. Les scrupules de l'octuple Champion du monde se sont vite envolés, car ce dépassement lui valait finalement la deuxième place et son cadet allait bel et bien remporter un trophée lui aussi.

 

"J'ai l'impression d'avoir gagné!  Voilà ce que je ressens. Je suis super content. Partager un podium avec mon frère, on va vraiment savourer ça. C'est une journée que je n'oublierai jamais", déclarait à chaud Marc Márquez au site officiel du MotoGP, exprimant toute sa fierté pour son frère. "C'est un pilote très talentueux et aujourd'hui il l'a montré. Je pense que le fait qu'il ait déjà un contrat de deux ans avec Gresini fait qu'il est plus détendu et ce week-end il a très bien piloté."

Tous deux se sont aussi dit très étonnés de cette réalisation, sur laquelle ils n'étaient pas les premiers à parier. "Franchement, cette saison, j'avais dit que ce serait impossible", a avoué Marc. "Pourquoi ? Parce que pour moi c'est difficile d'être sur le podium et pour lui aussi c'est difficile d'être sur le podium, alors trouver le même dimanche pour qu'on y soit tous les deux, ça paraissait un peu irréel."

J'échangerais la quarantaine de podiums que j'ai en championnat du monde pour celui-ci.

Admettant que sa troisième place est un résultat "inattendu" puisqu'il ne pensait pas pouvoir figurer plus haut que septième, Álex Márquez a partagé son émotion à l'arrivée : "C'est une sensation étrange. On est très chanceux dans la vie, on a vécu beaucoup de jours heureux, beaucoup plus que ce que l'on aurait pu l'imaginer, des jours où l'on a tous les deux gagné dans des catégories différentes ou des années où l'on a remporté le titre tous les deux. Ça, c'était le rêve suivant. Je me l'étais imaginé très souvent."

"J'échangerais la quarantaine de podiums que j'ai en championnat du monde [il s'agit de son 43e au total, ndlr] pour celui-ci. C'est beaucoup plus spécial de monter sur un podium avec mon frère que les quarante précédents sans lui. J'espère pouvoir répéter l'expérience, si possible avec une victoire et une deuxième place."

Marc Marquez, Gresini Racing, Alex Marquez, Gresini Racing

Le cinquième podium d'Álex Márquez dans la catégorie MotoGP correspondra pour toujours au 105e de Marc Marquez.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Álex Márquez se dit toutefois que ce moment est si inattendu qu'il pourrait bien ne pas se répéter : "On sait que ce sera difficile, alors il faut fêter ça et profiter du moment. Ce que le Championnat du monde m'a appris, c'est que ce que tu as aujourd'hui, tu ne sais pas si tu l'auras demain."

L'octuple Champion du monde partage ce sentiment de carpe diem avec son frère : "Je crois que ça a été une très belle journée pour mon père et ma mère, et pour toute la famille Márquez Alentà. J'espère qu'ils ont savouré ça parce que, si ça se trouve, c'est la dernière fois qu'on partage un podium, on ne sait jamais. On va en profiter comme si c'était la dernière fois !"

En 1997, les frères Aoki roulaient eux aussi sur la même moto, à savoir la Honda, et comme dimanche, la marque avait réalisé un quintuplé ce jour-là. Deux semaines plus tard, au Nürburgring, c'est Takuma qui avait battu Nobuatsu en lui arrachant la troisième place, mais jamais on ne les a revus sur un même podium en 500cc par la suite.

 

Avec Germán Garcia Casanova

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Viñales encore déçu par l'inconstance de son Aprilia
Article suivant Di Giannantonio obligé de s'arrêter en Allemagne : "C'était dangereux"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France