Pour Dovizioso, Quartararo masque les faiblesses de la Yamaha

Andrea Dovizioso estime que Fabio Quartararo a adopté un style de pilotage "spécial" qui permet probablement de masquer les faiblesses de la Yamaha.

Pour Dovizioso, Quartararo masque les faiblesses de la Yamaha

Après seulement deux Grands Prix avec l'Aprilia, Maverick Viñales sent que cette machine lui offrira de meilleures chances d'exploiter son potentiel que la Yamaha qu'il a pilotée durant un peu plus de quatre saisons. Fabio Quartararo domine pourtant le championnat avec cette M1 mais il est le seul à décrocher de si bons résultats au guidon de la machine développée à Iwata. Le Français a remporté cinq courses cette année et en 14 départs, il a 11 fois été le premier pilote de la marque à l'arrivée.

Sa capacité à figurer constamment aux avant-postes lui permet de compter 48 points d'avance sur Pecco Bagnaia, le mieux placé d'un clan Ducati que l'on retrouve pourtant très régulièrement dans les premières places. Les pilotes des Desmosedici ont remporté autant de succès que Quartararo depuis le début de la saison, cependant répartis entre Bagnaia, Jack Miller et Jorge Martín. La Ducati est la machine du moment mais Quartararo a privé la marque d'un doublé au GP de Saint-Marin et même d'un quadruplé la veille, en qualifications, en s'invitant à chaque fois entre les pilotes du team officiel et de Pramac.

Signe de la situation unique dans laquelle Quartararo se trouve chez Yamaha, un seul autre représentant de la marque a atteint le top 10 en course depuis la fin de la pause estivale, Valentino Rossi au GP de Styrie, et dans un contexte très particulier puisque le #46 a profité d'un bon choix stratégique quand la pluie a fait son arrivée. Des circonstances externes ont une influence sur ce constat, entre le départ de Maverick Viñales, la convalescence de Franco Morbidelli, un Rossi souvent distancé cette saison et les différents pilotes en manque d'expérience ou de rythme qui ont été vus sur la machine du team Petronas au cours de l'été. Mais pour Andrea Dovizioso, nouveau titulaire de la formation malaisienne, il ne faut pas minimiser les prouesses de Quartararo avec la Yamaha.

Lire aussi :

L'Italien connaît encore mal la M1 et ne dispose que du modèle 2019, différent de celui que pilote le leader du championnat, mais il reconnaît son mérite. "Je ne sais pas à quel point [ma moto] est différente de la moto d'usine et où se situe exactement la différence", a déclaré Dovizioso. "Mis à part ça, il n'y a que Fabio qui fasse quelque chose de dingue, il est donc trop loin pour moi pour que je puisse le comprendre en ce moment. Mais la moto est particulière. Elle a beaucoup de bonnes choses mais il faut la piloter de manière particulière, alors ça va me prendre du temps de m'adapter et il faut que je comprenne tout."

"On peut voir comment pilote Fabio", a ajouté Dovizioso. "Il faut freiner vraiment fort, et bien, et emmener beaucoup de vitesse dans les virages. C'est la seule façon d'utiliser le potentiel de la moto, car c'est ce qu'elle requiert. Elle est particulière, normalement les motos de la catégorie MotoGP ne doivent pas être pilotées comme ça. Peut-être la Suzuki, mais toutes les autres non." 

La situation décrite par Andrea Dovizioso fait écho à celle de Marc Márquez, seul pilote capable de briller avec la Honda. Le Catalan a ainsi probablement masqué les faiblesses de sa moto dans les années précédant sa blessure. Est-ce la même chose pour Quartararo avec la Yamaha ? "C'est un peu tôt pour moi, je ne peux pas le savoir dans le détail", a reconnu Dovizioso, jugeant néanmoins naturel qu'un leader parvienne à compenser, voire gommer, les problèmes de sa moto : "À mon avis, dans chaque marque, le pilote le plus fort masque beaucoup de choses, toujours. Quant à dire à quel point il le fait, ça dépend de l'année et du pilote. Mais, chaque fois, le pilote le plus fort de la marque masque quelque chose, c'est évident, donc indubitablement Fabio fait quelque chose de spécial."

"Est-ce que la moto peut ne pas être au point dans certains domaines, ou bien est-ce que Fabio est le seul qui a réussi à comprendre comment mieux exploiter cette moto – le seul cette année, parce que Morbidelli a terminé devant lui l'année dernière ? Là-dessus, j'ai du mal à répondre. Je ne peux pas répondre à cela pour le moment parce que je suis le premier à ne pas l'exploiter. Il est donc un peu tôt pour parler de ça."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?
Article précédent

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

Article suivant

Le bon niveau de Viñales ne surprend pas Lorenzo et Espargaró

Le bon niveau de Viñales ne surprend pas Lorenzo et Espargaró
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021