Statu quo chez Ducati : ni consignes, ni dialogue

L'incident du Grand Prix d'Aragón n'a pas été mis à plat par Ducati et par les pilotes, entre lesquels aucune consigne n'est instaurée pour le moment afin de favoriser Andrea Dovizioso au championnat.

Statu quo chez Ducati : ni consignes, ni dialogue

Le second Grand Prix organisé à Alcañiz débute dans la même ambiance délétère que celle qui régnait chez Ducati à l'issue du premier. À la suite de l'incident qui a provoqué la colère d'Andrea Dovizioso en qualifications, lorsque Danilo Petrucci en prenant sa roue l'a privé d'une possible accession à la Q2, le dialogue n'a pas été renoué entre les deux pilotes et la question des consignes reste visiblement contournée par l'équipe.

Dovizioso n'avait pas mâché ses mots après s'être vu privé de la Q2 du Grand Prix d'Aragón pour 15 millièmes seulement, estimant qu'il n'avait pas été "intelligent" de la part de son coéquipier de s'aider de son aspiration dans la phase décisive de la Q1, et qu'en l'absence de consignes venues de la direction de l'équipe, le pilote aurait dû de lui-même éviter de le mettre en position délicate. Petrucci, quant à lui, s'était défendu d'avoir utilisé "les armes" à sa disposition pour compenser un déficit de vitesse en ligne droite qui le mettait en difficulté sur cette piste.

Lire aussi:

Interrogé à la veille de la reprise, jeudi, Petrucci a fait savoir que la question des consignes n'avait pas été abordée depuis au sein de l'équipe : "Nous n'avons pas du tout parlé de consignes d'équipe cette semaine. Je pense qu'il est encore tôt." Dovizioso a fait écho aux commentaires de son coéquipier. "Non, pour le moment il n'y a pas de consignes d'équipe et on n'en a pas parlé, alors tout reste inchangé", a-t-il déclaré. "Pour le moment personne ne m'en a parlé. Maintenant je me concentre sur ma vitesse, sur ce que l'on doit clairement améliorer, et on verra."

Le vice-Champion du monde a par ailleurs précisé que ses relations avec la direction du constructeur italien n'avaient pas varié, ni après cet épisode ni depuis sa décision de quitter l'équipe, annoncée il y a deux mois. "Les rapports sont exactement les mêmes qu'avant. Et en ce qui concerne la stratégie ou la programmation des prochaines séances, on n'en a pas parlé pour le moment", s'est-il contenté de déclarer, bottant en touche lorsqu'il lui a été demandé s'il ne se sentait pas un peu seul dans la course au titre : "Vous savez très bien que si je pensais cela, je ne vous le dirais pas."

L'absence de consignes visant à maximiser les chances de Dovizioso au championnat fait écho à la stratégie également appliquée pour le moment par Suzuki, à ceci près que l'écart est moins creusé entre les pilotes d'Hamamatsu au classement général. Mir et Rins ne sont séparés que de 36 points pour le moment, alors que Petrucci affiche 41 points de retard sur son coéquipier, et un déficit de 56 unités sur le leader du championnat qui rend ses propres espoirs de titre objectivement très faibles.

Plus étonnant peut-être que l'absence de prise de position de la part de Ducati, les deux pilotes ont indiqué ne pas avoir crevé l'abcès entre eux, alors qu'ils se trouvaient dans le même vol de retour vers l'Italie dimanche soir. "Non, après la course on n'a pas eu l'occasion de discuter. On était tous les deux assez fatigués après la course, mais tout va bien", a assuré Petrucci.

"Je n'ai rien à éclaircir, je n'ai rien à faire", a pointé Dovizioso, "donc il n'y a aucun problème, ce qui est fait est fait. Je ne suis pas du genre à trainer ça et à faire en sorte que ça engendre certaines choses pour moi. Je peux avoir mon idée et chacun peut avoir sa propre opinion, chacun se comporte de la manière qu'il juge être la meilleure. Chacun a le pouvoir de décider pour soi. Je n'ai rien à éclaircir, je ne dois rien faire. S'il estime que ce qu'il fait est juste, eh bien il a raison de le faire, et c'est tout."

Lire aussi :

"Franchement, je n'ai pas l'intention de le ruminer ou de continuer à en parler. Il s'est passé ce qui s'est passé et c'est tout, chacun en tire les conclusions qu'il veut et pense ce qu'il veut, et il n'y a aucun problème", a assuré le pilote au numéro 04.

"Je pense que continuer à ruminer cet épisode ne fait de bien à personne, surtout à Andrea", a renchéri Petrucci. "C'est inutile de continuer à en parler. On a déjà déclaré beaucoup de choses et je pense qu'il a son idée, moi la mienne, et c'est inutile de continuer à ruminer cet épisode. Personne n'a perdu de points essentiels. L'important est de faire mieux à partir de la prochaine course."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Le problème de Quartararo en Aragón identifié par Michelin

Article précédent

Le problème de Quartararo en Aragón identifié par Michelin

Article suivant

EL1 - Álex Márquez signe le meilleur temps puis chute

EL1 - Álex Márquez signe le meilleur temps puis chute
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021