Pour Rins et Mir, instaurer des consignes maintenant serait incorrect

Suzuki aborde la fin du championnat avec un problème de luxe, celui d'avoir un pilote au sommet du classement général et un autre qui vient d'ouvrir le compteur de victoires de l'équipe. Les principaux intéressés, eux, ne veulent pas entendre parler de consignes pour le moment.

Pour Rins et Mir, instaurer des consignes maintenant serait incorrect

Étrange situation que celle de Suzuki, qui pour la première fois en 20 ans a retrouvé le leadership du championnat, mais au terme d'un Grand Prix remporté par l'autre pilote de l'équipe que celui qui tient à présent les rênes du classement général. Alors que les écarts restent minimes, Álex Rins, vainqueur en Aragón, pointe à seulement 36 points de son acolyte, de quoi complexifier encore un peu plus la gestion interne. Davide Brivio comptait sur l'émulation entre ses deux jeunes pilotes cette saison, et il ne croyait sans doute pas être aussi bien servi !

L'hypothèse d'instaurer des consignes d'équipe afin de maximiser les chances de Joan Mir n'est toutefois pas à l'ordre du jour pour le moment. "Parler de hiérarchie alors qu'il reste 100 points en jeu, c'est vraiment tôt, je pense", estime Rins. "Personne chez Suzuki ne m'a demandé de laisser passer Joan. Je trouverais cela un peu incorrect à ce stade du championnat. Je suis à 36 points et tout est possible."

"J'ai encore mes chances, mais si elles disparaissent je serai bien sûr totalement d'accord d'aider Joan", assure le vainqueur du Grand Prix d'Aragón. "Si je ne décroche pas le titre j'aimerais bien sûr que ce soit Joan", promet-il. "Je suis ici depuis 2017, je donne tout pour faire en sorte qu'on ait une moto compétitive, et si ce n'est pas moi, il vaut mieux que ce soit mon coéquipier. Mais on verra. Il reste peu de courses mais il y a beaucoup de points en jeu, et il est certain que ce sera serré jusqu'au bout."

Lire aussi :

Mir lui-même s'y oppose à ce stade. Interrogé ce jeudi pour savoir si des consignes avaient désormais été transmises aux deux pilotes, le Majorquin s'est montré fair-play : "Non, parce qu'Álex peux décrocher le titre. Quand il ne sera plus en lice pour le titre, je pense que cela pourra être bien d’en parler. Mais pour le moment, cela n’a pas de sens d’en parler, parce qu'Álex fait du bon travail. Ce ne serait pas juste de lui imposer des consignes s'il a ses chances."

"Tant qu'il a des chances de gagner le championnat, il ne comprendrait pas qu'il y ait des consignes d'équipe. Il fait de très bonnes courses et ce ne serait pas logique. Le jour où il n'aura plus d'options de décrocher le titre, la situation sera différente", ajoute le jeune pilote majorquin, appuyant l'approche suivie jusqu'à présent par son directeur d'équipe, qui gère la situation pas à pas. "Il faut que cela continue comme ça, et quand il n’aura plus ses chances, je pense que ce n’est pas moi, mais Davide qui en parlera aux deux pilotes. Je pense que ce sera comme ça. Je ne sais pas quand, mais je suppose que ce sera comme ça."

En attendant de devoir s'attaquer à cette délicate question, Davide Brivio assure faire de l'accession à la victoire de Joan Mir la priorité immédiate. "La hiérarchie est décidée par celui qui est en tête du championnat", estime le Majorquin, qui ne veut toutefois pas se laisser distraire. "Je pense que ce que dit Davide est juste, nous partageons la même façon de penser. Ce qui est important c'est de penser à gagner des courses, et il est clair que tandis que l'on est en quête de victoire, il est important de marquer des points et d'être sur le podium. Si vous cherchez à gagner comme un fou, vous pouvez perdre votre régularité."

"Ce n'est pas par hasard que l'on soit en tête du championnat, c'est que l'on compte plus de podiums que n'importe qui. En ce moment, ce que je mettrais en avant dans le dernier tour d'une course, c'est la possibilité de gagner la course et non le fait de penser au championnat. Mais au fond de moi, je dois savoir que l'on se bat pour cela."

Lire aussi :

Une semaine après la première victoire de l'équipe conquise par Rins, Mir tentera à nouveau d'ouvrir son compteur sur le même circuit d'Aragón, qui accueille cette fois le Grand Prix de Teruel. Arrivé en MotoGP la saison dernière, le jeune pilote apprend à gérer ce scénario aussi nouveau qu'inattendu pour lui, tout en gardant autant que possible les pieds ancrés dans la réalité. "C'est génial d'être en tête du championnat, mais ça le sera encore plus si je suis le dernier jour", pointe-t-il. "On va essayer de toutes nos forces de gagner une course, ça me plairait, mais je préfère toujours le championnat et je pense que c'est logique. Je suis en MotoGP depuis un an et demi maintenant et je pense que c'est normal de ne pas encore avoir gagné de course, ce qui ne l'est pas c'est de se battre pour le titre."

Álex Rins, quant à lui, peut nourrir quelques regrets pour cette saison, d'abord compte tenu de la blessure qui l'a affaibli dès le premier Grand Prix, puis de ses chutes en Autriche et en France alors qu'il se battait déjà pour la tête de la course. "Ça pèse très lourd de ne pas avoir les points de ces deux courses", admet-il. "Les circonstances sont ce qu'elles sont. Nous avons travaillé dur pour en arriver là où nous sommes et nous allons continuer à croire en nous."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Zarco compte sur la confiance acquise pour la 2e course d'Aragón

Article précédent

Zarco compte sur la confiance acquise pour la 2e course d'Aragón

Article suivant

Nakagami disposera de la Honda de dernière génération en 2021

Nakagami disposera de la Honda de dernière génération en 2021
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021