EL1 - Avantage Miller sur un circuit détrempé

Jack Miller a été le plus rapide en Essais Libres 1 au GP des Pays-Bas, au terme d'une séance très perturbée par la pluie.

EL1 - Avantage Miller sur un circuit détrempé
Charger le lecteur audio

La canicule du Sachsenring semble bien loin ! C'est sur un circuit détrempé que le week-end a débuté à Assen, et sous une température ne dépassant pas les 20°C. Des averses sont attendues tout au long du week-end et même si le risque est nettement plus faible pour l'heure des qualifications et de la course, les pilotes sont immédiatement entrés en piste.

Jack Miller a vite pris les commandes mais a ensuite dû doubler Fabio Quartararo avant le premier virage, et la manœuvre l'a contraint à passer dans le dégagement asphalté. Ce premier virage était le plus délicat pour les pilotes et les erreurs y ont été nombreuses. Joan Mir et Maverick Viñales ont été contraints de traverser le bac graviers et Marco Bezzecchi est tombé quelques instants plus tard.

 

Enea Bastianini est également parti à la faute à cet endroit, chutant brutalement au freinage. L'Italien a longuement glissé dans le bac à graviers et s'est arrêté juste avant le mur de pneus.

 

Côté performances, Miller a échangé plusieurs fois la première place avec Franco Morbidelli et Fabio Quartararo dans la première partie de la séance mais l'Australien, toujours redoutable dans ces conditions, a fini par repousser les pilotes Yamaha officiels à plus d'une seconde. Johann Zarco a allongé son premier relais et grignoté petit à petit l'écart qui le séparait de Miller, pour se rapprocher à 0"047.

La pluie est restée très forte et les pilotes sont longuement restés dans leur garage, avant de reprendre la piste pour les dix dernières minutes. Les améliorations ont été nombreuses et la hiérarchie a été bouleversée. Pecco Bagnaia, Maverick Viñales puis Pol Espargaró se sont ainsi succédé en tête mais Miller a repris les commandes.

À deux minutes du drapeau à damier, Joan Mir s'est emparé de la première place mais Pol Espargaró a immédiatement fait mieux. Miller a une nouvelle fois repris son bien et cette fois, plus aucun pilote ne l'a battu. Mir est remonté au deuxième rang et a conclu la séance devant Pol Espargaró, Álex Márquez et Aleix Espargaró.

Miguel Oliveira, vainqueur du dernier Grand Prix disputé sous la pluie en Indonésie, a pris la sixième place devant Álex Rins, Johann Zarco, Jorge Martín et Maverick Viñales. Les améliorations en fin de séance ont fait sortir Bagnaia du top 10 et l'Italien s'est retrouvé 11e. Les pilotes Yamaha ont aussi dégringolé dans le classement : Franco Morbidelli s'est classé au 15e rang, deux positions devant Fabio Quartararo.

Lire aussi :

Netherlands GP des Pays-Bas - MotoGP - EL1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Australia Jack Miller Ducati 14 1'42.589  
2 Spain Joan Mir Suzuki 17 1'42.698 0.109
3 Spain Pol Espargaró Honda 16 1'42.891 0.302
4 Spain Álex Márquez Honda 17 1'42.959 0.370
5 Spain Aleix Espargaró Aprilia 13 1'43.030 0.441
6 Portugal Miguel Oliveira KTM 19 1'43.091 0.502
7 Spain Álex Rins Suzuki 12 1'43.116 0.527
8 France Johann Zarco Ducati 21 1'43.150 0.561
9 Spain Jorge Martín Ducati 21 1'43.189 0.600
10 Spain Maverick Viñales Aprilia 19 1'43.417 0.828
11 Italy Pecco Bagnaia Ducati 18 1'43.424 0.835
12 Italy Fabio Di Giannantonio Ducati 16 1'43.481 0.892
13 South Africa Brad Binder KTM 19 1'43.514 0.925
14 Italy Marco Bezzecchi Ducati 17 1'43.542 0.953
15 Italy Franco Morbidelli Yamaha 13 1'43.724 1.135
16 Japan Takaaki Nakagami Honda 16 1'43.818 1.229
17 France Fabio Quartararo Yamaha 13 1'44.248 1.659
18 Germany Stefan Bradl Honda 15 1'44.265 1.676
19 Spain Raúl Fernández KTM 17 1'44.285 1.696
20 South Africa Darryn Binder Yamaha 18 1'44.602 2.013
21 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 14 1'44.825 2.236
22 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 14 1'44.968 2.379
23 Australia Remy Gardner KTM 19 1'45.282 2.693
24 Italy Luca Marini Ducati 18 1'45.392 2.803
25 Italy Enea Bastianini Ducati 11 1'46.446 3.857

partages
commentaires
Peu inquiété par la pluie, Viñales espère un GP "parfait"
Article précédent

Peu inquiété par la pluie, Viñales espère un GP "parfait"

Article suivant

Heureux chez Pramac, Zarco prêt à renoncer au "rêve" du team officiel

Heureux chez Pramac, Zarco prêt à renoncer au "rêve" du team officiel