EL2 - Bagnaia et Quartararo prennent l'avantage sur les Suzuki

Pecco Bagnaia a placé Ducati au sommet de la feuille des temps pendant les Essais Libres 2 du Grand Prix du Portugal, devançant Fabio Quartararo sur la Yamaha.

EL2 - Bagnaia et Quartararo prennent l'avantage sur les Suzuki

Toujours menaçant après les grosses averses de ces derniers jours, le ciel a réservé encore un peu de pluie au circuit de Portimão pendant la séance de Moto3 qui précédait celle de la catégorie reine. Quelques gouttes parfaites pour expérimenter les nouveaux panneaux lumineux, mais trop modestes pour véritablement mouiller le bitume avant le début des Essais Libres 2 MotoGP.

Lire aussi :

Dès les premières minutes de cette séance, les pilotes se sont quasiment tous montrés plus rapides que ce matin, seul Maverick Viñales faisant exception puisqu'il n'allait y parvenant qu'à la mi-séance. C'est ainsi que Fabio Quartararo s'est porté en tête dans son troisième tour avec un chrono de 1'41"399 qui battait déjà une référence matinale cantonnée en 1'42.

Malgré une légère amélioration, le Français était devancé par Joan Mir et Pecco Bagnaia avant la mi-séance. Derrière lui, Álex Rins et Miguel Oliveira faisaient jeu égal en 1'41"4, et Álex Márquez et Johann Zarco en 1'41"5. Après une première amélioration personnelle encore modeste en 1'42"0, qui le maintenait en 17e position, Viñales s'est propulsé au cinquième rang en atteignant à son tour les 1'41"4, encadré par deux autres Yamaha, celles de Quartararo et de Franco Morbidelli.

Au même instant, Miguel Oliveira s'est porté en tête avec une nouvelle référence établie en 1'41"038. Contrairement à la grande majorité des pilotes qui privilégiaient alors une monte 100% medium, le Portugais affichait un pneu avant dur, chouchou des KTM. Déjà impressionnant ce matin pour son retour, Marc Márquez s'est porté à la troisième position à l'entrée dans les 20 dernières minutes de la séance, puis l'amélioration du temps de référence par Rins les a tous deux fait rétrograder d'un cran, alors qu'ils encadraient Bagnaia.

C'est Quartararo qui a été le premier à passer sous la barre des 1'41 avec un gain de trois centièmes par rapport au temps de Rins, légèrement amélioré dans la foulée. Son chrono n'allait pas résister à celui qu'Aleix Espargaró est allé chercher en étant le premier à passer un pneu arrière soft, puisque l'Espagnol, après s'être provisoirement porté au cinquième rang, a pris la tête en 1'40"907.

C'était le coup d'envoi du time attack ! La première réponse au pilote Aprilia est venue du local, Miguel Oliveira, avec une amélioration nette cette fois, de deux dixièmes. Joan Mir a frappé encore plus fort dans la foulée, en coupant quatre dixièmes au temps d'Oliveira pour atteindre 1'40"285. Pol Espargaró s'est lui propulsé de la 18e à la troisième place, puis Jack Miller l'a imité en se plaçant à seulement cinq centièmes de Mir, et Zarco est quant à lui remonté à la quatrième position.

À trois minutes de la conclusion, c'est Bagnaia qui a sorti l'artillerie lourde avec un temps de 1'39"866, premier tour bouclé dans cette fenêtre ce week-end. Quartararo a repris la deuxième place à Mir, pour sept millièmes seulement, puis il a poursuivi son effort et il est passé à son tour sous les 1'40.

Jusqu'alors, Marc Márquez avait quelque peu manqué ses tentatives de time attack, descendant même à la 15e place. Une ultime attaque lui a finalement permis de boucler un tour plus rapide que les précédents, avec au passage un premier sauvetage digne de son talent de funambule, et c'est donc en sixième position qu'il en a terminé de cette séance, derrière Bagnaia intouchable, puis Quartararo, les deux Suzuki et Miller.

 

Redescendu au dixième rang, Aleix Espargaró a fini sa séance dans le gravier du virage 11 lorsqu'il a tenté d'améliorer son chrono. Les derniers gains venus de la concurrence lui ont fait perdre quatre places de plus, alors que le top 10 a été complété par Viñales, Zarco, Oliveira et un étonnant Takaaki Nakagami.

Étonnant, car le pilote japonais a été victime d'une grosse chute en bout de ligne droite, dès l'entame de la séance. Il se lançait dans son premier tour rapide lorsqu'il est tombé, se relevant avec des cuirs passablement abimés et d'évidentes douleurs après cette chute survenue dans une portion de la piste rapide et marquée par une grosse descente vers le virage 1. Souffrant visiblement du poignet droit, Nakagami a été porté au centre médical pour des examens de contrôle qui ont exclu toute fracture, et il a pu reprendre la piste pour les dix dernières minutes de la séance, d'emblée rapide malgré un inconfort évident.

 

Un dernier incident a concerné Johann Zarco, dont la Ducati a dégagé une inquiétante fumée lorsqu'il a tenté son essai de départ. Il en a été quitte pour un tour de piste sur la machine de Jack Miller, taxi de luxe pour lui permettre de rentrer au stand.

Portugal GP du Portugal - MotoGP - EL2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 Italy Pecco Bagnaia Ducati 18 1'39.866    
2 France Fabio Quartararo Yamaha 19 1'40.206 0.340 0.340
3 Spain Joan Mir Suzuki 18 1'40.285 0.419 0.079
4 Spain Álex Rins Suzuki 19 1'40.328 0.462 0.043
5 Australia Jack Miller Ducati 17 1'40.336 0.470 0.008
6 Spain Marc Márquez Honda 18 1'40.339 0.473 0.003
7 Spain Maverick Viñales Yamaha 20 1'40.426 0.560 0.087
8 France Johann Zarco Ducati 19 1'40.490 0.624 0.064
9 Portugal Miguel Oliveira KTM 18 1'40.592 0.726 0.102
10 Japan Takaaki Nakagami Honda 8 1'40.611 0.745 0.019
11 Spain Álex Márquez Honda 18 1'40.732 0.866 0.121
12 Spain Pol Espargaró Honda 18 1'40.743 0.877 0.011
13 Italy Luca Marini Ducati 18 1'40.761 0.895 0.018
14 Spain Aleix Espargaró Aprilia 16 1'40.907 1.041 0.146
15 Italy Valentino Rossi Yamaha 19 1'41.125 1.259 0.218
16 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 19 1'41.140 1.274 0.015
17 South Africa Brad Binder KTM 18 1'41.012 1.146  
18 Italy Danilo Petrucci KTM 19 1'41.187 1.321 0.175
19 Italy Franco Morbidelli Yamaha 21 1'41.216 1.350 0.029
20 Italy Enea Bastianini Ducati 16 1'41.836 1.970 0.620
21 Spain Iker Lecuona KTM 18 1'42.461 2.595 0.625
22 Spain Jorge Martín Ducati 18 1'42.921 3.055 0.460

partages
commentaires
Honda minimise la performance de Márquez en EL1

Article précédent

Honda minimise la performance de Márquez en EL1

Article suivant

Quartararo se sent bien lancé après une journée rassurante

Quartararo se sent bien lancé après une journée rassurante
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021