EL2 - Pedrosa fait son retour au sommet

Le pilote espagnol a signé le meilleur temps de la première journée d'essais libres de Brno, alors que Marc Márquez, déjà tourné vers la course, entre de justesse dans le top 10.

EL2 - Pedrosa fait son retour au sommet
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Jack Miller, Pramac Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

La chaleur reste le maître-mot, en ce vendredi après-midi en République Tchèque, alors que les pilotes MotoGP poursuivent la préparation de leur dixième course de l'année, celle qui marquera le cap de la mi-saison.

Après une première séance dominée par Johann Zarco en 1'56"647, Marc Márquez a battu cette référence dès le début des EL2 en établissant un chrono en 1'56"635. Leader dès les premiers instants, comme il l'avait été ce matin, le pilote Repsol Honda devançait alors son coéquipier, Dani Pedrosa, de 0"143, lui-même suivi par la Yamaha de Maverick Viñales à près de deux dixièmes.

Alors que les pneus soft ont été largement plébiscités ce matin, les pilotes ont cette fois disputé une grande partie de la séance en gommes dures, un choix logique au vu des températures très élevées enregistrées sur le circuit de Brno, avec jusqu'à 32°C dans l'air et 50°C au sol. Des montes plus tendres ont fini par fleurir sur les machines dans les dernières minutes pour le traditionnel time attack, incontournable pour quiconque voudrait figurer dans le top 10 qui, après les EL3, déterminera qui pourra accéder directement à la Q2.

Lire aussi :

Avant ce sprint final, quelques pilotes de pointe manquaient toujours à l'appel dans ce top 10 si déterminant, à l'image de Johann Zarco, leader ce matin et seulement 18e à quelques minutes de la fin des EL2, Valentino Rossi 16e ou encore Andrea Dovizioso 11e. Or, à l'entrée dans les cinq dernières minutes, la première attaque est justement venue du pilote Ducati, qui s'est propulsé en tête en 1'56"389.

Le coup d'envoi du time attack était bel et bien donné, mais les prétendants au meilleur temps en ont été pour leur grade, car c'est Pedrosa qui a répliqué dans la foulée de la prise de pouvoir de Dovizioso. Visiblement plus à l'aise qu'il ne l'a récemment été, le numéro 26, qui quittera bientôt le championnat, a pris à son tour les commandes de la séance en 1'56"089, avant d'améliorer son chrono et d'être le premier à atteindre les 1'55.

Les pilotes satellites à la fête

Plus personne n'allait alors être en mesure de battre ce temps de 1'55"976. De son côté, Petrucci a pris les rênes du clan Ducati en se hissant à la deuxième place en 1'56"099 alors que Bautista remontait au troisième rang, en confirmant les bonnes disposions déjà affichées ce matin.

Surprise, le quatrième temps est revenu à Hafizh Syahrin, premier pilote Yamaha au terme de cette journée avec pourtant la M1 la plus modeste du plateau. Et l'on remarquera que Bautista comme Syahrin ont choisi de boucler leur dernier run sans avoir changé de pneu avant – une gomme hard dans les deux cas.

Le pilote Tech3 devance de 18 millièmes Dovizioso, qui a encore abaissé sa marque après son passage au sommet du classement. Vient ensuite un tir groupé de Yamaha, avec Viñales sixième, Rossi septième et Zarco neuvième, petit groupe au milieu duquel Tito Rabat a réussi à placer sa Ducati.

Lire aussi :

En faisant leur retour dans le top 10 dans les derniers instants, Rossi et Zarco se sont positionnés devant Márquez, qui en termine à la dixième place. Mais on notera que le leader du championnat a snobé le time attack, optant pour deux pneus hard ayant chacun bouclé 13 tours à l'heure d'entamer son dernier run.

Cal Crutchlow a suivi une stratégie identique à celle de Márquez et en termine 14e, et Andrea Iannone doit lui se contenter du 11e temps à neuf millièmes de Márquez après être également resté en pneus hard jusqu'au bout.

Parmi les prétendants au top 10, samedi matin, se trouvera aussi Jorge Lorenzo, auteur du 15e temps cet après-midi, et ce alors qu'il utilise aujourd'hui un nouveau réservoir sur sa GP18.

 

Par ailleurs, Danilo Petrucci utilise un nouveau carénage sur sa GP 18. Approuvé par Michele Pirro lors de son dernier test, il a été homologué par Ducati et sera fourni aux pilotes de l'équipe officielle demain, après ce test grandeur nature mené par le pilote Pramac.

 
Czech Republic GP de République Tchèque - Essais Libres 2
P. Pilote Moto Trs Écart
1 Spain Dani Pedrosa Honda RC213V
18 1:55.976
2 Italy Danilo Petrucci Ducati GP18
16 0.123
3 Spain Álvaro Bautista Ducati GP17
19 0.168
4 Malaysia Hafizh Syahrin Yamaha YZR-M1
14 0.224
5 Italy Andrea Dovizioso Ducati GP18
16 0.242
6 Spain Maverick Viñales Yamaha YZR-M1
17 0.416
7 Italy Valentino Rossi Yamaha YZR-M1
17 0.504
8 Spain Tito Rabat Ducati GP17
18 0.545
9 France Johann Zarco Yamaha YZR-M1
16 0.559
10 Spain Marc Márquez Honda RC213V
18 0.659
11 Italy Andrea Iannone Suzuki GSX-RR
18 0.668
12 Spain Álex Rins Suzuki GSX-RR
19 0.685
13 Australia Jack Miller Ducati GP17
16 0.939
14 United Kingdom Cal Crutchlow Honda RC213V
17 1.038
15 Spain Jorge Lorenzo Ducati GP18
18 1.229
16 Spain Aleix Espargaró Aprilia RS-GP
15 1.441
17 Spain Pol Espargaró KTM RC16
15 1.497
18 Germany Stefan Bradl Honda RC213V
18 1.503
19 Italy Franco Morbidelli Honda RC213V
15 1.522
20 United Kingdom Bradley Smith KTM RC16
15 1.530
21 Japan Takaaki Nakagami Honda RC213V
18 1.671
22 Switzerland Thomas Lüthi Honda RC213V
16 1.753
23 United Kingdom Scott Redding Aprilia RS-GP
13 1.965
24 Czech Republic Karel Abraham Ducati GP16
17 2.151
25 Belgium Xavier Siméon Ducati GP16
16 2.477
26 France Sylvain Guintoli

Suzuki GSX-RR

17 2.641

partages
commentaires
Le calendrier des essais de pré-saison MotoGP est officialisé

Article précédent

Le calendrier des essais de pré-saison MotoGP est officialisé

Article suivant

Max Biaggi devient ambassadeur Aprilia

Max Biaggi devient ambassadeur Aprilia
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021