EL3 - Nakagami au top, Márquez au sol

Takaaki Nakagami a signé le meilleur temps des Essais Libres 3 du Grand Prix d'Espagne, mais c'est l'image de la lourde chute de Marc Márquez qui marquera les esprits.

EL3 - Nakagami au top, Márquez au sol

Avec 15°C dans l'air et 23°C au sol, la troisième séance d'essais libres du Grand Prix d'Espagne a offert des conditions idéales pour chercher les améliorations de temps que tous visaient en vue des qualifications de cet après-midi.

Très vite, de nombreux pilotes ont été en mesure d'abaisser leur chrono de vendredi. Ce fut le cas dès l'entame de la séance pour Valentino Rossi (pourtant équipé du même pneu arrière medium qu'hier) et d'Álex Márquez, mais sans que cela les mène dans le top 10 du classement combiné, le Graal permettant d'accéder directement à la Q2.

Lire aussi :

Le premier chrono signé dans la fenêtre des 1'37 est venu de Maverick Viñales en ce tout début de séance. Dans la foulée, le pilote Yamaha a lui aussi abaissé sa marque de vendredi en bouclant un tour en 1'37"610. Il était imité immédiatement par Joan Mir et Marc Márquez, qui eux ont pu profiter de leur vitesse en ces premiers instants pour se porter dans le top 10 combiné, au détriment d'Álex Rins et de Brad Binder.

Le trio Viñales-Mir-Márquez était certes rapide, mais la référence en ce début de séance était pour Aleix Espargaró, auteur dès son quatrième tour d'un temps de 1'37"492. Après le premier run, Bagnaia, Quartararo, Morbidelli et Oliveira étaient les seuls dans le top 10 à ne pas avoir amélioré leur chrono de vendredi, situation dans laquelle se trouvaient 15 pilotes à ce stade.

Márquez attaque et chute

Si le classement s'est momentanément stabilisé, les 20 dernières minutes ont, comme prévu, fait le show. Fabio Quartararo a pris la tête en 1'37"010, améliorant de deux dixièmes la référence de Pecco Bagnaia, toujours bloqué pour sa part sur son temps des EL2. Franco Morbidelli s'est chargé de réduire cette avance en se portant à 0"073 de son ancien coéquipier, tandis que Marc Márquez continuait lui aussi à progresser derrière en atteignant 1'37"3.

Rins, Miller et Bradl se sont tour à tour hissés dans le top 10, repoussant Mir, Zarco et Nakagami hors de la zone de sécurité. Pilote le plus rapide vendredi matin, Brad Binder a réussi à faire son retour dans ce top 10 si précieux. À la mi-séance, il avait pourtant lourdement chuté après être passé sur l'herbe à la sortie du virage 4. Bientôt, toutefois, la réplique de Nakagami l'a à nouveau délogé de la zone de qualification.

À l'avant, Viñales a enregistré un temps identique à celui de Morbidelli, mais Mir s'est chargé de les faire rétrograder d'un rang en se portant à la deuxième place. Pour quelques instants seulement, car Bradl a lui aussi atteint les 1'37"0, se positionnant entre Quartararo et le pilote Suzuki. Morbidelli a fait mieux, en 1'36"684, avant de voir son temps annulé, passé trop large à la sortie du virage 12.

Nakagami, qui a passé la ligne de chronométrage en 1'36"985, a lui pu conserver son chrono. Ce serait le meilleur temps final de cette séance, avec une marge minime sur Quartararo, second. Bradl confirme quant à lui la bonne séance des Honda avec le troisième temps final, devant Mir, qui pour la première fois cette saison, est qualifié directement pour la Q2.

Avec ces attaques nourries, Bagnaia s'est retrouvé en danger alors qu'il a grandement peiné à améliorer son temps d'hier. À deux minutes de la fin, le pilote Ducati est même sorti du top 10 et lui aura fallu attendre son ultime tour pour se hisser à la huitième place et pousser un soupir de soulagement. Une ultime annulation de chrono a en revanche repoussé Morbidelli hors du top 10 et promu Miller de façon inespérée.

Les deux dernières minutes de la séance ont aussi été marquée par une image choc, celle de la lourde chute de Marc Márquez. Désarçonné dans le virage 7, le pilote espagnol est parti tout droit vers l’airfence, qu'il a violemment tapé. La Honda a souffert, mais le pilote semblait lui aussi choqué, titubant pour quitter la zone. Ses cuirs, eux, portaient une marque nette sur le bras gauche, l'épaule droite ayant a priori été plus épargnée. Márquez a toutefois rejoint le centre médical dans la foulée pour un check-up.

Comme Marc Márquez, 12e, Brad Binder se trouve en dehors du top 10 salvateur, contenu en deux dixièmes. Ils retrouveront en Q1 des pilotes tels qu'Álex Márquez, Valentino Rossi ou encore Pol Espargaró.

Les MotoGP doivent reprendre la piste à 13h30 pour les EL4, avant les qualifications programmées 40 minutes plus tard.

Lire aussi :

Spain GP d'Espagne - MotoGP - EL3

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 1'36.985    
2 20 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'37.010 0.025 0.025
3 6 Germany Stefan Bradl Honda 18 1'37.026 0.041 0.016
4 36 Spain Joan Mir Suzuki 20 1'37.036 0.051 0.010
5 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 16 1'37.049 0.064 0.013
6 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 22 1'37.083 0.098 0.034
7 63 Italy Pecco Bagnaia Ducati 20 1'37.136 0.151 0.053
8 5 France Johann Zarco Ducati 20 1'37.157 0.172 0.021
9 42 Spain Álex Rins Suzuki 21 1'37.178 0.193 0.021
10 43 Australia Jack Miller Ducati 21 1'37.188 0.203 0.010
11 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 20 1'37.220 0.235 0.032
12 93 Spain Marc Márquez Honda 17 1'37.354 0.369 0.134
13 33 South Africa Brad Binder KTM 15 1'37.360 0.375 0.006
14 73 Spain Álex Márquez Honda 20 1'37.642 0.657 0.282
15 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 21 1'37.704 0.719 0.062
16 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 20 1'37.710 0.725 0.006
17 44 Spain Pol Espargaró Honda 18 1'37.753 0.768 0.043
18 10 Italy Luca Marini Ducati 20 1'37.771 0.786 0.018
19 32 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 19 1'37.814 0.829 0.043
20 23 Italy Enea Bastianini Ducati 20 1'37.913 0.928 0.099
21 9 Italy Danilo Petrucci KTM 15 1'37.934 0.949 0.021
22 53 Spain Tito Rabat Ducati 19 1'38.413 1.428 0.479
23 27 Spain Iker Lecuona KTM 17 1'38.501 1.516 0.088

partages
commentaires
Valentino Rossi : "Pas très drôle quand on est lent"

Article précédent

Valentino Rossi : "Pas très drôle quand on est lent"

Article suivant

Marc Márquez "va parfaitement bien" après sa très lourde chute

Marc Márquez "va parfaitement bien" après sa très lourde chute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie EL3
Lieu Circuito de Jerez
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021