EL3 - Quartararo leader d'une séance marquée par de lourdes chutes

Fabio Quartararo a pris la tête des essais libres du Grand Prix du Portugal au cours de la troisième séance, interrompue toutefois après la lourde chute de Jorge Martín, qui a dû être évacué en ambulance.

EL3 - Quartararo leader d'une séance marquée par de lourdes chutes

Le soleil était de sortie à Portimão, ce matin, pour la troisième séance d'essais libres du Grand Prix du Portugal, et les conditions devraient désormais rester stables pour les deux jours à venir, la pluie s'étant éloignée du circuit.

C'est donc avec une grande majorité de pneus medium que les MotoGP ont quitté les stands à 9h55 heure locale et, d'emblée, ils ont été nombreux à améliorer leur performance de vendredi. Ce fut le cas immédiatement des quatre pilotes KTM, agacés hier par l'allocation pneumatique, ainsi que ceux du team Petronas et d'un Jorge Martín très mal à l'aise vendredi. Dans la foulée, Zarco est parvenu lui aussi à rapidement améliorer son chrono de vendredi, de même qu'Aleix Espargaró sur l'Aprilia.

Avant la fin du premier quart d'heure, on retrouvait ainsi Zarco, Morbidelli et Oliveira dans le top 5 du classement combiné avec les temps d'hier. Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo figuraient toujours également dans le groupe de tête, respectivement premier et quatrième au classement combiné avec leur meilleur tour des EL2, et troisième (1'40"220) et cinquième de la séance (1'40"344) à ce stade.

Lire aussi :

À 20 minutes de la conclusion, c'est une nouvelle fois Aleix Espargaró qui a lancé la salve d'attaques avec un pneu arrière tendre et neuf, et il l'a fait avec succès puisqu'il a pris les commandes de la hiérarchie avec une nouvelle référence en 1'39"690. Zarco a lui aussi atteint les 1'39 dans la foulée, avant une performance plus inattendue, venue de Luca Marini : le rookie italien s'est porté au deuxième rang de la séance avec un tour bouclé en 1'39"761, le plaçant à seulement sept centièmes de la tête !

C'est une autre Ducati qui s'est chargée d'abaisser la marque, et nettement : Jack Miller a en effet profité des deux gommes tendres montées sur sa machine pour arrêter le chrono sur 1'39"345. Sept hommes n'avaient toujours pas amélioré leur chrono d'hier et parmi eux son coéquipier, Pecco Bagnaia. À ce stade, cela ne mettait pas en danger sa place dans la zone de sécurité en vue des qualifications, cependant en quelques minutes à peine la donne a changé pour le pilote italien.

D'abord, il y eut les attaques du clan Honda, réussies dans le cas d'Álex Márquez et Pol Espargaró, un peu plus difficiles pour Marc Márquez. Mais surtout, à neuf minutes de la conclusion, le temps de référence s'est une nouvelle fois amélioré, et c'est cette fois Fabio Quartararo qui s'est porté en tête, avec enfin un chrono meilleur que celui qu'il avait posté hier. En 1'39"044, le pilote Yamaha semblait indiquer que la fenêtre des 1'38 avait toutes les chances d'être atteinte ce matin.

En symbiose avec son ancien coéquipier, Franco Morbidelli a lui aussi réussi à frapper un grand coup, avec une amélioration progressive qui a fini par le porter à la deuxième place à seulement 0"051 du Français. Dès lors, Pecco Bagnaia n'était plus que dixième alors que le top 10 était contenu en huit dixièmes seulement, et que Johann Zarco et Marc Márquez en étaient exclus pour moins d'un dixième.

Drapeau rouge après la chute de Martín

Une très lourde chute, survenue à six minutes de la conclusion de la séance a toutefois suspendu ces essais. Jorge Martín, qui s'est dit très en difficulté vendredi, a perdu le contrôle de sa Ducati dans le virage 7, un accident qui s'est avéré très violent pour le pilote espagnol, heurté par sa machine dans le gravier. Bien qu'incapable de quitter seul le bac à gravier, il a été en mesure de légèrement bouger lorsque les commissaires sont venus lui porter secours.

Après deux minutes d'hésitation, la séance a été interrompue sur drapeau rouge pour que le pilote Pramac puisse être évacué sur une civière. Indiqué conscient, il a été transporté en ambulance vers le centre médical.

Une fois la zone sécurisée, la séance a pu reprendre pour les dernières minutes restantes. D'emblée, Pecco Bagnaia est enfin parvenu à améliorer son temps pour se porter d'abord à la cinquième place, tandis qu'Álex Rins a lui aussi réussi à se mettre à l'abri en grimpant au troisième rang provisoire. Imperturbable, Luca Marini a une nouvelle fois pu grapiller du temps, avant qu'une dernière amélioration de Bagnaia ne hisse la Ducati officielle au troisième rang. Descendu à la 14e position, Johann Zarco a lui aussi sauvé sa place dans les derniers instants.

Maverick Viñales a eu très chaud, finalement P10 malgré moins de sept dixièmes de retard sur le meilleur temps. D'autres ne peuvent pas en dire autant, et parmi eux des grands noms puisque Joan Mir, notamment, se trouve en dehors du top 10 qui garantit l'accession directe à la Q2. Il en est de même pour le binôme du team Repsol Honda, Pol Espargaró et Marc Márquez, ou encore de Valentino Rossi et Brad Binder.

Ces dernières minutes ont été le théâtre d'attaques nourries de la part des pilotes, mais aussi d'une nouvelle chute, celle d'Álex Márquez. Le pilote espagnol est parti en highside dans le virage 3, juste devant son frère, et malgré le choc il a pu quitter les lieux en passager d'un scooter, sans avoir besoin d'assistance médicale sur le moment.

 

Lourdement accidenté vendredi, Takaaki Nakagami a bien pris la piste au début de cette séance, néanmoins il a dû recevoir des soins du Dr Charte après n'avoir bouclé que cinq tours et quitter son stand pour recevoir une infiltration sur une épaule droite de toute évidence très douloureuse. Un quart d'heure plus tard, il était de retour en piste pour prendre part à la phase finale de la séance et tenter de remonter dans le top 10, ce qui lui fut toutefois impossible.

À noter par ailleurs qu'un incident avait impliqué Morbidelli et Nakagami au début de la séance. Les deux hommes se sont gênés dans le virage 11 et sont entrés au contact au point qu'une ailette soit arrachée.

 

Les pilotes MotoGP seront de retour en piste à 13h30 heure locale (14h30 en France) pour la demi-heure des Essais Libres 4, avant les qualifications.

Portugal GP du Portugal - MotoGP - EL3

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'39.044    
2 Italy Franco Morbidelli Yamaha 19 1'39.095 0.051 0.051
3 Italy Pecco Bagnaia Ducati 18 1'39.117 0.073 0.022
4 France Johann Zarco Ducati 18 1'39.228 0.184 0.111
5 Spain Álex Rins Suzuki 20 1'39.328 0.284 0.100
6 Australia Jack Miller Ducati 17 1'39.345 0.301 0.017
7 Italy Luca Marini Ducati 18 1'39.600 0.556 0.255
8 Spain Aleix Espargaró Aprilia 15 1'39.690 0.646 0.090
9 Portugal Miguel Oliveira KTM 19 1'39.697 0.653 0.007
10 Spain Maverick Viñales Yamaha 22 1'39.742 0.698 0.045
11 Spain Álex Márquez Honda 20 1'39.796 0.752 0.054
12 Spain Joan Mir Suzuki 19 1'39.818 0.774 0.022
13 Spain Pol Espargaró Honda 19 1'39.828 0.784 0.010
14 Italy Valentino Rossi Yamaha 22 1'39.912 0.868 0.084
15 Spain Marc Márquez Honda 21 1'39.945 0.901 0.033
16 South Africa Brad Binder KTM 17 1'40.196 1.152 0.251
17 Italy Danilo Petrucci KTM 19 1'40.302 1.258 0.106
18 Italy Enea Bastianini Ducati 17 1'40.343 1.299 0.041
19 Spain Jorge Martín Ducati 12 1'41.046 2.002 0.703
20 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 17 1'41.190 2.146 0.144
21 Japan Takaaki Nakagami Honda 9 1'41.566 2.522 0.376
22 Spain Iker Lecuona KTM 19 1'41.568 2.524 0.002

partages
commentaires
GP du Portugal MotoGP - Programme et guide d'avant-course

Article précédent

GP du Portugal MotoGP - Programme et guide d'avant-course

Article suivant

Jorge Martín hospitalisé et forfait pour les qualifications

Jorge Martín hospitalisé et forfait pour les qualifications
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021