Martín dernier et inquiet des vibrations de sa Ducati

Flamboyant à Losail, Jorge Martín était beaucoup moins à l'aise pour les premiers essais du Grand Prix du Portugal, au point de boucler la première journée en dernière position.

Martín dernier et inquiet des vibrations de sa Ducati

On l'avait quitté auteur d'une première pole position et d'un premier podium, on l'a retrouvé à la peine, vendredi. Jorge Martín a en effet bouclé la première journée du Grand Prix du Portugal à la dernière position, distancé de trois secondes par le leader, pourtant doté de la même machine que lui.

Le pilote espagnol a déploré une journée anormale, pointant les vibrations de sa Ducati sur une piste radicalement différente de celle de Losail. L'instabilité de sa moto était telle qu'il dit avoir été apeuré à l'idée de pousser comme il aurait dû le faire.

"On ne s'attendait évidemment pas à être dans cette position, mais dès que j'ai débuté la deuxième séance, j’ai commencé à ressentir beaucoup de mouvements sur la moto et c'était très dangereux. J'avais peur de certains de ces mouvements et je ne pouvais donc pas accélérer où je le souhaitais. C’est pourquoi j'ai été si lent", explique-t-il.

Lire aussi :

"À la sortie des virages, je sentais beaucoup de vibrations à l'arrière. C’était similaire à la première chute que j’ai eue avec cette moto au Qatar. Je sentais que ça pompait et vibrait beaucoup à la sortie des virages rapides, donc je ne pouvais pas mettre plein gaz. Je devais garder vraiment beaucoup de marge, et c’est pourquoi j’ai perdu beaucoup de temps. Le vent m'a également beaucoup gêné."

"Je suis à trois secondes de la tête, donc il est clair que quelque chose ne fonctionne pas car ce n’est pas ma place", souligne le pilote espagnol, assurant qu'il ignore quelle peut être la cause d'une telle instabilité. "Si on le savait, la moto serait évidemment différente !"

Seizième des EL1 en matinée, Jorge Martín a amélioré son chrono personnel durant la seconde séance, mais son meilleur tour bouclé en 1'42"921 est pour le moins modeste par rapport aux performances des hommes qu'il affrontait lors de la dernière course. Son coéquipier, Johann Zarco, a lui aussi témoigné d'une machine instable et nerveuse en sortie de virage, mais il a réussi à grandement limiter les dégâts avec un meilleur tour bouclé en 1'40"490.

"Il s’agit d’un circuit compliqué pour un rookie en MotoGP. J’ai roulé plus vite en Moto2 qu'avec la MotoGP [vendredi], donc je crois que dans mon cas il y a quelque chose qui ne fonctionne pas bien", retient le Madrilène. "Il n’y a pas une partie [de la piste] en particulier qui me pose problème, c’est juste que la moto bouge beaucoup sur tout le circuit, à l’accélération, au freinage... J'ai l'impression que je vais tomber à chaque virage, donc je n’ose pas prendre de risques."

"Je suis tranquille", ajoute cependant Jorge Martín, "parce que dès qu’on aura identifié le problème, on aura fait un grand pas en avant."

Avec Chloé Millois et Marc Michon

partages
commentaires

Voir aussi :

Une chute à grande vitesse n'entame pas la volonté de Nakagami

Article précédent

Une chute à grande vitesse n'entame pas la volonté de Nakagami

Article suivant

GP du Portugal MotoGP - Programme et guide d'avant-course

GP du Portugal MotoGP - Programme et guide d'avant-course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Portugal
Catégorie EL2
Lieu Portimão
Pilotes Jorge Martín
Équipes Pramac Racing
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021