Espargaró s'énerve : les pneus sont les mêmes pour tout le monde

Pol Espargaró ne comprend pas pourquoi les rivaux de KTM jugent que les pneus Michelin conviennent mieux à la machine autrichienne, et souligne le travail effectué par son équipe, victorieuse en République Tchèque.

Espargaró s'énerve : les pneus sont les mêmes pour tout le monde

Pol Espargaró n'apprécie pas que les raisons de la victoire de KTM soient avancées comme étant extérieures à la performance intrinsèque de la moto et de ses pilotes. Beaucoup d'hypothèses ont été avancées quant à la victoire de Brad Binder à Brno, à commencer par des pneus plus adaptés à la machine autrichienne qu'à ses rivaux. Mais Espargaró souligne le travail de son équipe et réfute l'idée que la bonne exploitation des pneus par la RC16 soit un coup de chance.

"La motivation est au maximum après ce qui s’est passé dans la dernière course, nous voir gagner pour la première fois, et voir non seulement qu’on gagne, mais aussi où l’on se battait, ça motive à tout donner pour l’usine", explique l'Espagnol. "Pour les pneus, ce sont les mêmes pour tout le monde, on en a les mêmes nombres, ce sont les mêmes composés. Nous les utilisons mieux que les autres, ce qu’on en extrait est meilleur et notre moto est meilleure que les autres, de la même manière qu'ils étaient plus rapides que nous lors de la dernière course. C’est une compétition, et l’on était plus rapides qu’eux durant le week-end."

Lire aussi :

Espargaró regrette les critiques au sujet de KTM et de l'exploitation des pneus Michelin, qui selon certains pilotes aurait été rendue possible par un favoritisme lié aux récents tests réalisés sur les pistes actuellement visitées et avec les pneus de course. Il rappelle que les concessions dont a bénéficié l'équipe, et dont elle bénéficiera jusqu'à une autre victoire, lui ont été données en accord avec ce qu'autorise le règlement. Selon lui, il est injuste de sous-entendre autre chose : "Nous avions les concessions, nous avons pu faire les tests et nous en tirons profit. Aprilia a aussi les concessions et n'en tire pas parti. On utilise ce qu’on a, ce sont les règles. Ce que je peux vous dire, c’est que nous étions plus rapides que les autres."

"Chez Yamaha, quand ils gagnent, ils ne se plaignent pas des vitesses de pointe. Quand Ducati gagne, ils ne se plaignent pas du grip arrière. Notre moto est incroyable, c’est amusant d’entendre ces choses, ça veut dire qu’on fait bien les choses, mais peut-être que ce sont aussi les pilotes qui font du bon travail, peut-être que la moto ne fait pas tout, non ? Car si seule la moto compte, Yamaha a gagné et pas Fabio [Quartararo], Ducati et a gagné et non Dovi, et Honda a gagné, et non Márquez. Quand ils gagnent, c’est parce qu’ils [les pilotes] sont très bons et très rapides, mais quand les autres gagnent, c’est parce que la KTM est rapide, c’est amusant. Vous savez, les pilotes sont bons, la moto fonctionne et les résultats sont là."

Lire aussi :

Il insiste en revanche sur le fait que la moto n'a pas gagné sur un seul point, mais que le travail fourni par son équipe a fait progresser la RC16 dans tous les domaines : "On a fait des changements dans la précision de la moto. On a beaucoup travaillé sur l’électronique, bien sûr le moteur est bien plus puissant, le châssis plus régulier, mais rien de fou, que des petites évolutions sur toutes les parties de la moto, et ça fait une grande différence."

"Je ne sais pas comment les conditions en République Tchèque ont fait pencher la balance d’un côté et ont été meilleures [pour nous]. On va prendre les courses les unes après les autres et on verra en fin de saison. Cela n’a pas de sens de dire maintenant que la KTM est la meilleure moto de la grille, juste parce que l’on a gagné le week-end dernier. On doit montrer de la performance tous les week-ends et si l’on fait ça, en fin de saison je serai d’accord avec le fait que notre moto est gagnante. Mais on a besoin d’y aller lentement et de voir ce qui se passera lors des prochaines courses."

Lire aussi :

partages
commentaires
Michelin répond aux critiques après Brno

Article précédent

Michelin répond aux critiques après Brno

Article suivant

KTM en lutte pour le titre ? Rossi et Quartararo en sont certains

KTM en lutte pour le titre ? Rossi et Quartararo en sont certains
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021