MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
WU dans
14 Heures
:
16 Minutes
:
04 Secondes
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
5 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
12 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
26 jours

Espargaró, "fâché", veut des mises en garde des pilotes remplaçants

partages
commentaires
Espargaró, "fâché", veut des mises en garde des pilotes remplaçants
Par :
24 août 2019 à 10:43

Pol Espargaró veut voir le MotoGP régler les situations "dangereuses" créées par la présence de pilotes de remplacement, après un incident avec Sylvain Guintoli vendredi à Silverstone.

Pilote d'essais Suzuki, Sylvain Guintoli est déjà apparu à deux reprises en tant que wild-card et remplace Joan Mir, blessé, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. Le Français a gêné Pol Espargaró dans son tour le plus rapide lors des EL2 à Silverstone.

Le pilote Suzuki avait laissé passer Maverick Viñales, Karel Abraham et Aleix Espargaró avant de revenir sur la trajectoire dans le dernier virage du circuit. Gêné, le pilote KTM a perdu près de trois dixièmes et n'a pu faire mieux que le 13e chrono, ne le qualifiant donc pas directement pour la Q2.

Lire aussi :

"J'étais sur un tour vraiment rapide, je pense que j'aurais été cinquième, en 1'59"9. Je suis tombé sur Guintoli au milieu de la piste dans le dernier virage. Il a regardé derrière mais il a complètement coupé la trajectoire. Je peux plus ou moins le comprendre car ils ne sont pas habitués à rouler avec nous, donc il leur manque l'habitude de notre vitesse. C'est une règle en MotoGP de ne pas laisser une moto au garage, donc ils doivent mettre quelqu'un qui n'a pas l'habitude de courir contre nous."

"Ces choses peuvent donc arriver, ce qui est très dangereux pour nous. Ce qui est sûr c'est que j'en parlerai en Commission de sécurité, car je suis en colère. Tu prends tellement de risques déjà sur un tour, et ensuite tu en prends d'autre avec ce genre d'actions."

Le règlement du MotoGP stipule en effet que les équipes "doivent faire un effort raisonnable pour fournir un pilote remplaçant qualifié" si elles savent à l'avance qu'elles ne pourront pas engager leur pilote habituel. Joan Mir n'avait pas participé à l'épreuve du Red Bull Ring après une chute à Brno, et l'Espagnol n'étant toujours pas remis, cela a permis à Guintoli de rouler ce week-end.

Lire aussi :

"Nous devons en parler, car d'un côté ça n'est pas juste pour nous, et d'un autre côté la moto ne peut pas rester au garage, sinon il y aura moins de pilotes sur la grille. Mais c'est dangereux pour les gars qui sont rapides, et ils [les pilotes remplaçants] doivent au moins être prudents. Car eux ne jouent rien [au championnat] mais moi je me bats pour une bonne position au classement. Et cela peut me permettre d'aller en Q2 et de faire une bonne course le dimanche."

"Je veux dire, bien sûr que ce tour ne va pas détruire tout mon week-end mais... c'est possible. Nous devons du coup vraiment prendre soin de ce situations", a continué l'équipier de Johann Zarco.

Espargaró souhaite voir le MotoGP dire aux pilotes remplaçants de "faire doublement attention", surtout dans les dernières minutes des EL3. C'est en effet à ce moment-là que les pilotes jouent en général leur va-tout, pour tenter de trouver les derniers dixièmes leur permettant une qualification directe en Q2.

"Il faut que ce soit très explicite, et ça doit être dit aux gars. Je comprends qu'ils peuvent faire ce genre d'erreurs car ils n'ont pas l'habitude de rouler avec nous, mais il faut qu'il soit clair qu'ils doivent faire attention dans les dernières minutes."

Avec Mark Bremer

Article suivant
EL3 - Quartararo toujours autoritaire, Rossi aux affaires !

Article précédent

EL3 - Quartararo toujours autoritaire, Rossi aux affaires !

Article suivant

EL4 - Márquez solide en rythme de course, Quartararo présent

EL4 - Márquez solide en rythme de course, Quartararo présent
Charger les commentaires