Fabio Quartararo a été "beaucoup trop prudent" sous la pluie

Fabio Quartararo n'a pas voulu prendre de risques inconsidérés sous la pluie ce vendredi au Grand Prix des Pays-Bas, craignant une chute aux conséquences potentiellement sérieuses pour le championnat.

Fabio Quartararo a été "beaucoup trop prudent" sous la pluie

Le week-end d'Assen a bien débuté pour le clan Yamaha. Pourtant en grande difficulté il y a quelques jours au Sachsenring, Maverick Viñales a été le plus rapide dans chacune des deux séances disputées et Fabio Quartararo a également été bien placé tout au long de la journée, son troisième chrono en Essais Libres 2, sa meilleure performance du jour, ayant été réalisé avant l'arrivée de l'averse.

Sur une piste humide, le leader du championnat était moins performant que les autres pilotes, n'ayant pas souhaité prendre autant de risques que certains de ses rivaux. "Sous la pluie, j'ai été trop prudent", reconnaît Quartararo. "Les sensations n'étaient pas mauvaises mais j'ai été beaucoup trop prudent et on sait que demain, il faudra faire des progrès."

"Les sensations étaient bonnes", insiste le Français. "J'ai juste été trop prudent. J'ai simplement pris la piste pour prendre des sensations mais quand j'ai vu que les autres attaquaient vraiment, j'ai préféré rester prudent et je l'ai été un peu trop. Mais les sensations n'étaient pas mauvaises, elles étaient bonnes. Évidemment, demain il faudra attaquer différemment pour être plus rapide. J'ai juste pris des informations sur la piste aujourd'hui, sans rouler à la limite."

Lire aussi :

Quartararo pensait au championnat et ne voulait pas faire une erreur pouvant avoir de sérieuses conséquences, d'autant plus qu'il était impossible d'améliorer les chronos en vue d'un bond dans la hiérarchie au cumul des séances : "Je dois être plus à la limite. Je suis dans une situation où je ne veux pas faire d'erreur en tombant sous la pluie en EL2. Quand il faudra attaquer plus, j'attaquerai plus. Mais je pense qu'aujourd'hui, il ne fallait pas faire d'erreur ou peut-être tomber et me blesser. Il fallait rester calme."

Fabio Quartararo a souvent été en difficulté sous la pluie par le passé mais son podium du Mans, après une grosse averse, a été une véritable révélation pour le pilote Yamaha, qui sait qu'il aurait pu être plus performant ce vendredi en se montrant plus agressif mais n'a pas jugé cela opportun. "L'an dernier, on avait un très bon feeling en motricité [sous la pluie], c'était plus sur la mise sur l'angle que j'avais du mal. Là, sincèrement, je trouvais que le feeling était bon. Il fallait un peu se mettre à la limite, mais en termes de motricité, par rapport à l'an dernier c'était pareil. Ce n'est pas quelque chose qui me fait peur mais je suis dans une situation au championnat où je n'ai pas envie de faire une erreur stupide."

Quartararo juge donc sa journée "assez positive" même s'il n'a pas non plus réellement montré son potentiel dans la matinée, en prenant la quatrième place avec une gomme tendre à l'avant, utiliser le medium avec lequel il a de meilleures sensations étant impossible puisqu'il est nécessaire de ménager le quota de pneus à disposition pour le week-end.

"En EL1, malheureusement, à cause de la quantité de pneus, on doit utiliser le tendre à l'avant, et c'est un pneu que je n'apprécie pas trop en général, donc ce matin on n'a utilisé que le tendre. Le medium à l'arrière était acceptable mais je n'ai pas pu pousser avec l'avant. Donc j'étais plutôt content. Et cet après-midi, j'ai roulé avec un medium et un dur. Il pleuvait un peu et je n'avais pas une très bonne confiance avec le dur."

Lire aussi :

"Dès qu'on aura la possibilité de mettre des medium-medium, je pense que c'est là qu'on va faire vraiment faire des chronos et comprendre notre potentiel", a ensuite précisé un Quartararo qui a peut-être sa place pour la Q2 déjà acquise puisque des averses sont attendues samedi et que son quatrième chrono au cumul des deux premières séances pourrait rester suffisant. El Diablo estime qu'une journée pluvieuse avant le retour du soleil dimanche pourrait jouer en sa faveur grâce à une bonne base sur piste sèche.

"Je pense que ça peut être un avantage pour nous parce que je pense qu'on est pas mal sur la moto. Je me sens prêt. Si je dois partir sur le sec en course, je sais à peu près comment partir. Donc s'il pleut demain et que c'est totalement sec dimanche, on progressera petit à petit en course et je pense que ça sera important d'y aller petit à petit."

partages
commentaires

Voir aussi :

Zarco : "Bien se sentir sous la pluie, ça apaise l'homme !"

Article précédent

Zarco : "Bien se sentir sous la pluie, ça apaise l'homme !"

Article suivant

Viñales dominateur contre toute attente et sans explications

Viñales dominateur contre toute attente et sans explications
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021