Fabio Quartararo veut souffler et travailler avec un psychologue

Trop pris par ses émotions, Fabio Quartararo espère se recentrer en travaillant avec un psychologue, conscient qu'il doit réussir à transmettre des informations plus qualitatives à son équipe.

Fabio Quartararo veut souffler et travailler avec un psychologue

Fabio Quartararo a conclu la saison 2020 éprouvé. Bien qu'étant à la tête de trois victoires et de quatre pole positions, il doit accepter une huitième place finale loin de ses objectifs initiaux et des rêves qu'il a pu nourrir lorsqu'il a entamé le championnat par un sans-faute à Jerez. Mais le jeune Niçois n'avait pas attendu de passer le drapeau à damier de la dernière course pour faire son auto-critique, car s'il n'a pas ménagé ses efforts pour pointer du doigt les faiblesses de Yamaha ces dernières semaines, il sait aussi que lui-même doit évoluer pour la saison prochaine.

"Je veux travailler sur l'aspect émotionnel, à la fois sur la moto, dans le stand et en dehors du stand", décrit Quartararo, qui va désormais passer du team Petronas à l'équipe officielle Yamaha. "[C'est] juste pour avoir moins d'émotions, car je pense que ce sera vraiment important pour l'année prochaine. Et aussi pour fournir de meilleurs commentaires à mon chef mécano et à mes ingénieurs, car quand on a des émotions si élevées, on dit simplement que la moto ne fonctionne pas et on ne sait pas exactement quelles parties [sont concernées]."

Lire aussi :

Ouvertement, le pilote de 21 ans admet devoir apprendre à canaliser ses émotions afin d'être plus efficace et de ne pas se laisser aller à une dépense d'énergie aussi inutile que contre-productive. Un élément essentiel à l'heure d'être responsabilisé dans le développement de la M1. "À Valence, la moto était catastrophique, mais je disais 'ça ne va pas, ça ne va pas' sans pointer une faiblesse au freinage ou autre. Mon ingénieur me l'a dit : 'Tu rentres dans le stand et tu dis juste que ça ne va pas, moi je ne peux rien faire'", illustrait-il en toute franchise à Canal+ le week-end dernier.

"Pour le moment, j'ai le sentiment d'avoir besoin de travailler là-dessus", reprend Fabio Quartararo, qui prévoit de revoir un psychologue dès cette semaine. Ce besoin de travailler sur sa maîtrise de lui-même s'est déjà fait ressentir au cours de sa carrière, et les bénéfices en avaient été nets, à la fois lors de sa dernière saison Moto2, marquée par sa première victoire, puis après son premier Grand Prix en MotoGP, où un départ manqué avait provoqué chez lui un énervement extrême et l'avait "mis KO" comme il l'a décrit.

"[Par la suite] l’année dernière, je n’ai pas eu la nécessité d'y aller, parce que tout allait super bien, on n'a eu aucun problème. Je n’en ai pas eu 'besoin', je ne me suis pas énervé. Mais cette année, quand les choses n'allaient pas, j’ai vu que j’avais besoin de retrouver mon psychologue. Je pense que ce sera important de travailler sur ça l’année prochaine, parce qu'on peut très bien connaître une autre saison où l'on aura encore des difficultés sur la moto. Je pense que ce sera très important de travailler avec lui et d’être vraiment prêt pour le début de saison."

"J'ai déjà commencé à travailler avec deux personnes, pour essayer d'être calme et d'afficher le moins d'émotions possible", souligne le jeune pilote, qui voudrait toutefois prendre une routine plus régulière avec son psychologue du sport. "J'y suis déjà allé plusieurs fois mais je vais y aller plus souvent. Je pense que de petites choses peuvent faire un gros changement, alors je vais retourner chez le psychologue et travailler sur ces aspects, car pour moi c'est très important pour parler de détails avec le team."

S'accorder un véritable repos après une saison particulièrement intense est également un réel besoin pour le Niçois, qui prévoit un break salutaire. "Je vais vraiment prendre deux semaines où je veux en quelque sorte me relaxer, continuer à m'entraîner mais faire un stop sur tout ce qui est médias, télés, vraiment me déconnecter du monde de la moto tout en continuant à m'entrainer physiquement. Je pense que cette période sera importante pour moi afin de vraiment récupérer mentalement et d'être prêt pour reprendre l'entraînement entre mi-décembre et fin décembre."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Les plus belles photos du Grand Prix du Portugal MotoGP

Article précédent

Les plus belles photos du Grand Prix du Portugal MotoGP

Article suivant

Pol Espargaró soulagé d'avoir vu l'arrivée : "J'ai évité plusieurs chutes"

Pol Espargaró soulagé d'avoir vu l'arrivée : "J'ai évité plusieurs chutes"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021