MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Guintoli dispute le Grand Prix avec des côtes cassées

partages
commentaires
Guintoli dispute le Grand Prix avec des côtes cassées
Par :
4 août 2018 à 14:51

"Maintenant je sais pourquoi j'ai mal", observe placidement le pilote Suzuki après avoir découvert qu'il s'était blessé la semaine dernière. Pas de quoi contrecarrer ses plans pour ce week-end, cependant !

Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP

Sylvain Guintoli dispute ce week-end sa deuxième wild-card de la saison, mais pas tout à fait dans les conditions où il l'aurait souhaité. Le pilote Suzuki a en effet découvert aujourd'hui qu'il s'est blessé lors de sa participation la semaine dernière aux 8 Heures de Suzuka et il va lui falloir serrer les dents pour aller au bout de son Grand Prix.

"Malheureusement, je suis tombé aux 8H de Suzuka, le week-end dernier, et la douleur est assez forte. J'ai fait une radio ce midi et j'ai deux côtes cassées, alors maintenant je sais pourquoi j'ai mal", explique Guintoli, qui le prend avec le sourire. "Ça empire, donc on essaye de gérer ça mais ça n'est pas génial. Je ne recommande à personne de piloter une MotoGP avec des côtes cassées ! Quand la moto commence à te secouer, il faut t'agripper et tu n'as pas le choix, car si tu ne t'agrippes pas tu es par terre."

Lire aussi :

"Ce sera douloureux, c'est sûr, je le sais. On a essayé des antidouleurs pour la Q1 et ça fonctionne mais ça ne fait qu'atténuer et ça reste assez douloureux. Ceci dit, il n'y a pas grand-chose à faire avec les côtes, il faut juste se reposer et attendre. C'est ce que je ferai après lundi", pressent le pilote français, qui participera lundi au test post-course afin de poursuivre le travail de développement auquel il prend une part active.

Vingt-et-unième sur la grille

Malgré ces difficultés évidentes, le Français est en effet présent ce week-end en République Tchèque afin de réaliser un test grandeur nature tel qu'il l'a fait précédemment à Barcelone, dans le cadre de son rôle de pilote d'essais.

"Il teste un nouveau set-up électronique, si ça fonctionne nous l'utiliserons lundi et peut-être pourrons-nous l'utiliser la prochaine fois [en Autriche, ndlr]. Il a aussi un châssis légèrement modifié, une sorte d’évolution. Nous verrons comment ça se passe et nous évaluerons l'éventualité de peut-être l'utiliser d'ici la fin de la saison", explique Davide Brivio team manager, auprès du site officiel du MotoGP.

À titre plus personnel, il tentera d'accrocher un résultat à la hauteur de ses ambitions en course, alors que sa première épreuve de l'année, en Catalogne, s'était soldée par un abandon dès les premières minutes. "Je suis content du week-end jusqu'ici. On a eu un bon week-end, on a progressé tout au long. En qualifs, il y a cinq ou six pilotes derrière moi, ce qui est plutôt bon sachant que je ne fais que des wild-cards", se félicite Guintoli, 11e de la Q1.

Lire aussi :

Article suivant
Forcada : "Pas un mot" de Viñales sur son remplacement

Article précédent

Forcada : "Pas un mot" de Viñales sur son remplacement

Article suivant

Zarco espère lutter pour le podium en course

Zarco espère lutter pour le podium en course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Qualifications
Pilotes Sylvain Guintoli
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa