Fournir plus d'infos aux pilotes, raison d'être du futur pneu Michelin

partages
commentaires
Fournir plus d'infos aux pilotes, raison d'être du futur pneu Michelin
Par : Willy Zinck
1 sept. 2018 à 13:20

La marque au Bibendum travaille d'arrache-pied cette saison en vue de l'introduction l'an prochain d'un nouveau pneu avant censé procurer un meilleur feeling aux concurrents.

Piero Taramasso, responsable deux-roues chez Michelin Motorsport
Piero Taramasso
Piero Taramasso, responsable deux-roues chez Michelin Motorsport
Le camion Michelin
Des pneus Michelin
Des pneus pluie Michelin
Un pneu Michelin
Piero Taramasso, responsable deux roues Michelin Motorsport
Un pneu Michelin
Un technicien Michelin avec Daniele Romagnoli, Pramac Racing
Piero Taramasso, responsable deux roues Michelin Motorsport
Un pneu Michelin
Des pneus Michelin

Depuis son retour en MotoGP en 2016, Michelin s'est efforcé de fournir aux concurrents de la discipline les meilleurs produits, alliant deux notions apparemment antinomiques, que sont la longévité ainsi qu'un niveau de grip toujours plus élevé.

Après une première année de tâtonnements, les solutions proposées par la marque au Bibendum participent désormais pleinement au spectacle observé dans la catégorie reine. Avec, lors de chaque Grand Prix, trois mélanges proposés aux pilotes et aux équipes (voire quatre dans le cas d'une course disputée sur un circuit affublé d'un nouveau tarmac, comme ce fut le cas dernièrement à Silverstone).

Lire aussi :

De quoi laisser une grande marge de manœuvre aux acteurs, qui en fonction de leurs réglages et des tactiques retenues peuvent faire le meilleur usage (ou non) des gommes qui leurs sont proposées.

Ainsi, et comme l'a rappelé Andrea Dovizioso peu après l'épreuve autrichienne, la gestion est devenue un facteur clé pour qui veut s'imposer dans la discipline, même si la performance pure ne passe sans doute pas à l'as, avec pour preuve de nombreux records de piste battus depuis le début de l'année.

Replacer le pilote au centre du jeu

Dès lors, quel bien être l'axe de développement principal pour les futures enveloppes usinées par la marque auvergnate ? Remettre le pilote au centre du jeu, notamment par le biais d'un pneu avant toujours plus à même de fournir des informations à leurs utilisateurs.

Ce travail de développement, qui doit aboutir à la fourniture d'un nouveau pneu avant en 2019, a déjà débuté lors des différentes séances d'essais officiels observées par la discipline en cours de saison.

Lire aussi :

"Nous avons déjà testé différents profils et constructions lors des tests précédents, à Barcelone et Brno, alors qu'à Misano nous avons commencé à travailler sur les gommes", explique ainsi Piero Taramasso, le responsable du programme MotoGP de Michelin, à Motorsport.com. "L'objectif est d'augmenter la confiance des pilotes dans la phase de freinage et d'entrée dans le virage, alors qu'en 2020 nous nous dédierons à un nouveau pneu arrière."

"Pour 2019, nous avons déjà mené des tests pour le pneu avant. Nous avons essayé un nouveau profil à Barcelone, ainsi qu'une nouvelle carcasse à Brno. Donc à présent il nous reste encore des tests, à Valence. Nous voulons introduire des changements au niveau du pneu avant pour 2019, pour donner de meilleures sensations aux pilotes quand ceux-ci entrent dans les virages."

Un travail nécessaire sur les réglages

Pour l'instant, aucune solution définitive n'a encore été arrêtée, alors que les premiers tests ont révélé quelques biais sur les prototypes des futurs pneus. Des maladies de jeunesse qui devraient être bien rapidement gommées par les équipes.

"Les pilotes nous ont dit qu'ils ressentent plus de grip devant, mais certains se sont plaints du fait que des vibrations gênantes sont apparues, qui ont provoqué du chattering", reprend-il. "Dans ces cas-là, très probablement, il s'agissait surtout de problèmes de mise au point. C'est un phénomène qui peut se présenter lorsqu'il y a plus d'adhérence à l'avant. Je comprends que cela puisse être gênant, mais il faut trouver un nouveau set-up pour dépasser le problème."

En sus du nouveau pneu avant prévu pour l'an prochain, Michelin prévoit en outre d'introduire également une nouvelle gomme à l'arrière, à l'horizon 2020.

Propos recueillis par Franco Nugnes

Prochain article MotoGP
Márquez, "la référence" en MotoGP selon Aspar

Article précédent

Márquez, "la référence" en MotoGP selon Aspar

Article suivant

Espargaró : Lowes ? "Pas bon" pour le développement de l'Aprilia

Espargaró : Lowes ? "Pas bon" pour le développement de l'Aprilia
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités