MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
28 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
36 jours
16 avr.
Prochain événement dans
50 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
91 jours
03 juin
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
112 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
133 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
168 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
182 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
196 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
203 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
217 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
238 jours
28 oct.
Prochain événement dans
245 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
259 jours

L'ingénieur de Márquez ne voit pas l'option Dovizioso d'un bon œil

Fervent défenseur du bilan de Stefan Bradl après son remplacement de Marc Márquez en 2020, l'ingénieur de l'Espagnol ne voit pas pourquoi Honda devrait faire appel à Andrea Dovizioso cette saison si le #93 manquait encore des courses.

partages
commentaires
L'ingénieur de Márquez ne voit pas l'option Dovizioso d'un bon œil

Santi Hernández, qui a rejoint les Grands Prix en 1996, est indissociable des succès de la légende qu'est devenue Marc Márquez au fil des saisons. Associé au phénomène catalan depuis dix ans, il a partagé avec lui sept titres et été témoin durant cette période des performances aussi époustouflantes que le sont les records déjà affichés au palmarès du #93.

La saison 2020 a toutefois confronté les deux hommes à une situation inédite, avec la blessure qui a mis Marc Márquez sur la touche pour l'intégralité du championnat. Opéré pour la troisième fois le mois dernier, le pilote espagnol reste à ce jour incertain quant à la durée de sa convalescence et Honda se garde bien de définir une date, échaudé par les attentes vaines de 2020. À moins de deux mois des essais de pré-saison et deux mois et demi du premier Grand Prix que prévoit le calendrier, l'hypothèse qu'il faille à nouveau remplacer le pilote Honda pendant les premières manches du championnat ne s'efface donc pas.

En ce sens, le nom d'Andrea Dovizioso circule, lui qui n'est engagé avec aucune équipe pour la saison à venir. Déjà en contact avec Honda il y a quelques mois pour envisager un rôle de pilote d'essais, l'Italien a beau avoir prévenu qu'il ne courrait pas sans ambitions, la tentation est forte de chercher à l'aligner dès le Grand Prix du Qatar, dans un contexte où tous les doutes ne sont pas levés quant à ce que réservera cette blessure à Márquez dans les semaines et mois à venir.

Lire aussi :

Santi Hernández n'est toutefois pas convaincu par l'éventualité de choisir celui qui durant trois ans a été le dauphin de son pilote au championnat. "Je ne trouverais pas normal que Honda recrute Dovizioso pour remplacer Marc", explique-t-il à Motorsport.com. "Entre autres parce que s'il a été évalué au cours de l'année de le prendre comme pilote de tests et qu'en fin de compte cela a été exclu notamment car Stefan [Bradl] a fait un excellent travail, je ne comprendrais pas qu'ensuite on prenne ce pilote pour trois courses."

"Il serait beaucoup plus logique que ce remplaçant soit Bradl, parce que c'est lui qui a les meilleures sensations avec la moto, c'est lui qui a compris certaines choses qui se passent en course et qui ne peuvent être comprises que pendant un Grand Prix, parce qu'il a la vitesse et qu'il est le pilote essayeur qui teste des choses pour améliorer la moto. Qui mieux que lui peut remplacer Marc ?"

Si l'ingénieur défend ainsi la candidature de Stefan Bradl, ce n'est pas uniquement pour garantir la stabilité de l'équipe, mais aussi car il a été séduit par celui qui a assuré l'intérim en 2020. "Ça n'a pas été facile pour Stefan. Nous parlons d'un pilote qui a été appelé pour être essayeur et qui, tout à coup, devient titulaire et qui, en plus, doit effectuer tous les tests qui étaient prévus", rappelle-t-il. "Nous avons essayé d'aider Bradl partout où nous le pouvions afin qu'il puisse donner le meilleur de lui-même. L'objectif était qu'il puisse entrer dans le top 10 lors des dernières courses et c'est ce que nous avons fait. À la dernière [où il a terminé septième, ndlr], il s'est directement qualifié pour la Q2. Stefan a fini par gagner en rythme et en vitesse, et l'équipe est aussi en partie responsable de cela."

Lire aussi :

"En vérité, il nous a tous surpris, de manière positive. Il s'est très bien adapté à l'équipe", poursuit Santi Hernández. "J'ai été surpris par son honnêteté. Compte tenu des circonstances et de son rôle de pilote d'essais, il aurait été facile pour lui, à certains moments, de dire que les problèmes venaient de la moto. Mais il a été très sincère en ce sens, et souvent il m'a remercié d'essayer de l'aider avec la moto mais en me disant que le problème c'était lui. Il sortait d'un test et me disait que le problème venait de lui, pas de la moto, et qu'il avait besoin d'une certaine marge pour reprendre ses marques. J'apprécie beaucoup cette honnêteté. Il a montré qu'il était un excellent pilote d'essais et il a géré une situation qui n'était pas du tout facile."

Après une année compliquée à gérer pour l'ensemble du groupe technique, Santi Hernández veut aller de l'avant et se projeter sur le championnat à venir quelles que soient les circonstances. L'avenir lui dira ensuite ce que sera la donne de ce championnat pour lui. "Cela ne nous apportera rien de nous demander quand Marc va revenir. Nous devrons être prêts pour la guerre quand on nous appellera. Celui qui doit être prêt en février, c'est moi, car si pour une raison quelconque Marc ne revient pas à temps, on mettra un autre pilote à mes côtés. C'est ça, la mentalité."

Propos recueillis par Oriol Puigdemont 

Voir aussi :

Pol Espargaró : "Je ne rejoins pas Honda pour jouer le top 6"

Article précédent

Pol Espargaró : "Je ne rejoins pas Honda pour jouer le top 6"

Article suivant

Ducati prolonge avec le MotoGP jusqu'en 2026

Ducati prolonge avec le MotoGP jusqu'en 2026
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Stefan Bradl , Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020