Joan Mir ne veut pas rêver du titre tant qu'il n'a pas gagné de course

Malgré ses quatre petits points de retard sur le leader du championnat, Joan Mir assure ne pas se sentir en lice pour le titre MotoGP, son premier objectif étant de trouver le chemin de la victoire en course.

Joan Mir ne veut pas rêver du titre tant qu'il n'a pas gagné de course

En ayant affiché la plus grande réussite sur les quatre derniers Grands Prix, avec un total de 69 points cumulés grâce à trois podiums et une quatrième place, Joan Mir est devenu le nouveau chouchou des bookmakers pour le titre MotoGP 2020. Pourtant, s'il est désormais perçu par ses rivaux comme un sérieux prétendant à la couronne, le jeune Espagnol se montre prudent, conscient qu'il ne doit pas brûler les étapes.

Sa progression est en tout cas évidente, lui qui a entamé la saison par une chute, puis une cinquième place lors des deux courses de Jerez, avant un nouveau score vierge à Brno. Sur les 75 points en jeu lors des trois premières manches, il n'en avait donc engrangé que 11. Mais, peu à peu, le killer qui avait conquis le titre Moto3 en 2017 s'est révélé, jusqu'à s'inviter sur le podium pour la première fois au Grand Prix d'Autriche.

À cette deuxième place a suivi une quatrième la semaine suivante, avant deux nouveaux podiums à Misano, à chaque fois en affichant une solidité impressionnante en particulier dans les derniers tours. En marquant 69 points sur les 100 en jeu sur ces quatre courses, il est désormais remonté à la quatrième place du championnat, à quatre points seulement du leader !

Lire aussi :

Seulement, Mir refuse de se laisser tourner la tête et rappelle inlassablement qu'il a une première étape à franchir, celle de s'imposer le dimanche. Car bien qu'il ait été un solide leader du Grand Prix de Styrie, l'interruption au drapeau rouge lui avait coûté ce succès qui lui tendait les bras et son palmarès reste pour le moment vierge.

"Je n'ai pas encore gagné le droit de rêver d'être Champion du monde MotoGP cette année, car pour cela je dois d'abord gagner quelques courses", prévient Joan Mir. "Franchement, je ne me sens pas prétendant au titre pour le moment car je n'ai gagné aucune course, je suis donc pleinement concentré sur le fait de commencer à m'imposer. Je pense que pour gagner le titre il faut gagner des courses. On est très réguliers et c'est très bien, mais il me manque des victoires."

"Cette saison, il est super important d'être à 100% concentrés sur la régularité", souligne-t-il. "Il est vrai qu'on a désormais trouvé cette régularité, et j'en suis très content, mais on ne l'a trouvée que sur les quatre dernières courses. Il en reste encore beaucoup à faire, et il sera important de rester aussi compétitif que maintenant."

La régularité, on ne l'a trouvée que sur les quatre dernières courses. Il en reste encore beaucoup à faire.

Joan Mir

Pour autant, Joan Mir n'est pas dupe et il sait pertinemment que dans une saison aussi ouverte chaque point engrangé pourrait s'avérer déterminant, aussi a-t-il la ferme intention de poursuivre sa moisson régulière. "Il est vraiment difficile de maintenir cette constance mais c'est notre but pour toutes les courses. C'est vrai que l'on n'a pas encore de victoire et c'est l'objectif principal, de bientôt acquérir ma première victoire. Mais il est important d'inscrire des points d'ici-là."

Moins ingénu qu'il n'y parait, le jeune Espagnol déploie sa stratégie posément et attend son heure avec sagesse et détermination. "Je veux gagner, oui, mais si je ne gagne pas, alors il faut que je sois sur le podium. La victoire viendra sans que je la cherche", assure-t-il. " Il est important de ne pas être obsédé par la victoire. L'obsession de la victoire ne rapporte pas de points, au contraire elle peut en faire perdre beaucoup."

"Il est important pour nous d'améliorer nos qualifs, qui sont notre point faible", observe le pilote Suzuki, qui constate qu'il se complique souvent la vie en se qualifiant trop loin. "Pour se battre tout le temps pour la victoire, on a besoin de quelque chose de plus. Il faut qu'on parte de la première ligne, ou de la deuxième au maximum, pour pouvoir se montrer un peu plus réguliers."

Une chose est certaine, si Joan Mir devait parvenir à ses fins lors du Grand Prix de Catalogne, il ne pourrait alors plus nier son potentiel. Car, quels que soient les résultats de la concurrence, une hypothétique victoire à Barcelone cette semaine le propulserait en tête du championnat.

Avec Germán Garcia Casanova et Guillaume Navarro

partages
commentaires
Marc Márquez de retour dans le paddock MotoGP à Barcelone

Article précédent

Marc Márquez de retour dans le paddock MotoGP à Barcelone

Article suivant

À mi-saison, le championnat MotoGP prêt à repartir (presque) à zéro

À mi-saison, le championnat MotoGP prêt à repartir (presque) à zéro
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Joan Mir
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021