Jorge Martín traité pour une infection sur sa cicatrice

Jorge Martín prend un traitement antibiotique pour une infection au niveau de la cicatrice présente sur sa main droite, dont il a été opéré après le GP de Catalogne.

Jorge Martín traité pour une infection sur sa cicatrice
Charger le lecteur audio

Près de trois semaines après son opération de la main droite pour corriger un problème nerveux, Jorge Martín en subit encore les effets. Une infection a été détectée au niveau de la cicatrice, ce qui nécessite un traitement antibiotique aux effets secondaires qu'il ressent sur sa Ducati.

"Je vais mal parce que la cicatrice de l'opération s'est infectée", a annoncé le pilote Pramac ce vendredi. "Je prends des antibiotiques depuis hier et je suis assez affaibli, mais je vais devoir les prendre pendant quelques jours. C'est dommage mais c'est comme ça."

"Ces deux derniers jours, avec les voyages, peut-être qu'il y a eu de la poussière et que ça s'est infecté, ça suppure un peu, mais je suis sous traitement et j'ai un peu moins mal au poignet qu'en Allemagne, où je souffrais beaucoup, ce qui est positif", a ajouté Martín. "Maintenant il faut être patient et bien traiter l'infection."

Jorge Martín n'est pas le seul en difficulté physiquement puisque Takaaki Nakagami paie encore les conséquences de la chute de Barcelone avec une épaule droite "particulièrement douloureuse." Le Japonais devra prendre des antalgiques samedi, ce qu'il n'a pas fait pour les deux premières séances du week-end. Forfait au GP d'Allemagne en raison de son poignet fracturé dans le même accident, Álex Rins a simplement précisé qu'une légère douleur persistait ce vendredi.

Une bonne journée mais une mauvaise position

Jorge Martin, Pramac Racing

Malgré cette infection, Jorge Martín a eu une bonne première journée à Assen même si cela ne s'est pas reflété dans les résultats puisqu'il n'a terminé la journée qu'à la 17e place. Son équipe n'avait pas chauffé de pneu tendre arrière pour la fin des EL2 et il a donc dû prendre la piste avec un medium qui ne lui a pas donné satisfaction puisqu'il offrait peu de grip, ce qui a mené à une dégradation rapide.

"Je suis juste mécontent de la position parce que les sensations étaient très mauvaises. Je suis à 1"5 de Pecco, c'est un gros écart. Si j'avais amélioré d'une demi-seconde, j'aurais été septième ou huitième. Ce n'est pas si mauvais mais la différence avec Pecco est importante. On a besoin de gros progrès à l'avant et à l'arrière pour demain."

"Au niveau des réglages, je pense qu'on ne peut pas changer beaucoup de choses, la moto est ce qu'elle est, c'est la même que dans les autres courses et je ne veux pas changer beaucoup de choses. Je veux juste m'adapter à la piste. J'ai juste un peu de mal dans les changements de direction rapides, les virages 6 et 7 et je souffre aussi dans le dernier secteur. Si on progresse à ce niveau, on sera devant."

Avec Germán Garcia Casanova 

Lire aussi:
partages
commentaires

Voir aussi :

Aquaplaning : Plusieurs pilotes voulaient un drapeau rouge en EL1
Article précédent

Aquaplaning : Plusieurs pilotes voulaient un drapeau rouge en EL1

Article suivant

Bagnaia déterminé à travailler sur lui-même pour ne plus chuter

Bagnaia déterminé à travailler sur lui-même pour ne plus chuter