Jorge Martín est le premier surpris par sa pole au Red Bull Ring

Auteur d'une seconde pole qu'il n'attendait pas au GP de Styrie, Jorge Martín ignore s'il pourra jouer la victoire et si sa condition physique lui permettra de tenir le rythme sur la durée de la course.

Jorge Martín est le premier surpris par sa pole au Red Bull Ring

Les pilotes Ducati étaient très attendus sur le Red Bull Ring, la marque italienne s'étant imposée tous les ans sur cette piste depuis qu'elle a intégré le calendrier en 2016. Les Desmosedici ont bel et bien été au rendez-vous en qualifications mais c'est l'inattendu Jorge Martín qui a placé la machine de Borgo Panigale à la première place, cinq ans après son unique pole sur ce tracé, conquise par Andrea Dovizioso.

Aidé par le chrono annulé de Fabio Quartararo, le pilote du team Pramac a ainsi décroché sa deuxième pole en MotoGP après celle du GP de Doha en début de saison. Et même s'il nourrissait l'espoir de s'inviter parmi les leaders, il concède que ce résultat dépasse ses attentes les plus élevées.

"Ça a été une très bonne journée pour moi", s'est réjouit Martín en conférence de presse. "Je suis souvent rapide ici, je l'ai été par le passé. Tout est différent en MotoGP et je ne m'attendais pas à être si rapide. Ce matin je me sentais assez performant en pneu medium et avec le tendre j'étais proche de l'avant. J'étais confiant en EL4. Je me disais que je pouvais peut-être être un prétendant à la pole."

"Dans le premier run, j'ai pas mal attaqué et j'ai beaucoup d'erreurs et même si je suis passé dans le vert, j'ai fait un 1'23"1 qui n'était pas mauvais. Dans le deuxième, j'a fait de mon mieux, j'ai poussé à la limite et même si je me suis fait une frayeur et que j'ai failli tomber, j'ai pu freiner la moto et c'est incroyable de finir en pole. Je ne m'attendais pas à ça avant de venir sur cette piste. Je suis heureux et prêt pour demain."

Lire aussi :

Cette deuxième pole de Jorge Martín arrive dans un contexte bien différent de celle conquise à Doha, six jours à peine après son premier départ en MotoGP. S'il ne se donnait aucune chance de s'imposer au Qatar, le rookie madrilène en a quand même profité pour décrocher son premier podium le lendemain et il se permet d'être plus ambitieux en Autriche, sans pour autant afficher un objectif clair de succès.

"Au Qatar, c'était ma deuxième course et je n'avais pas la confiance nécessaire pour jouer la victoire, même pas le podium. Finalement j'ai fait une très bonne course. Je suis plus confiant ce week-end. Ce sera dur de me battre pour la victoire mais je pense que le podium sera jouable. Je vais essayer. Je vais essayer de mener si je le peux, sinon je tenterai de suivre les autres si c'est possible."

Martín a profité de la pause estivale pour se refaire une santé

Lors du précédent week-end de course, il y a six semaines à Assen, une pole de Jorge Martín était encore improbable. Toujours diminué par son grave accident du GP du Portugal, qui l'a laissé avec huit fractures, il avait dû renoncer à voir l'arrivée en raison d'un bras engourdi. Cet épisode l'a incité à redoubler d'efforts pour revenir en forme après la trêve du mois de juillet : "Comme vous pouvez le voir, la pause estivale a été très bénéfique pour moi. À la dernière course à Assen, j'ai dû abandonner à cause de ma condition physique et je m'en voulais vraiment. J'ai pu transformer ça en motivation et j'ai énormément travaillé pendant la pause estivale. Je me sens beaucoup mieux."

"J'avais une blessure musculaire au niveau du biceps", a ajouté Martín. "Les médecins m'ont recommandé de stopper mon entraînement une ou deux semaines, et après je l'ai repris. J'ai travaillé spécifiquement sur les parties du corps qui me posaient le plus problème, comme la main et l'épaule. C'était important de gagner en force et maintenant j'en vois les résultats. C'est bien, et c'est pour ça que c'était important."

Mais même si sa condition est en net progrès, Martín sait que la dernière partie de la course pourrait être lui poser problème ce dimanche : "Je ne suis peut-être pas encore à 100%. Peut-être que les derniers tours seront un peu durs. mais je me sens très bien et je suis confiant. Après le podium au Qatar, j'ai été soulagé. Je ne suis pas concentré que sur le podium. On doit travailler et progresser."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Oliveira s'attend à trois semaines de récupération

Article précédent

Oliveira s'attend à trois semaines de récupération

Article suivant

La prévision de fortes pluies pour dimanche inquiète les pilotes

La prévision de fortes pluies pour dimanche inquiète les pilotes
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021