Jorge Martín est le premier surpris par sa pole au Red Bull Ring

Auteur d'une seconde pole qu'il n'attendait pas au GP de Styrie, Jorge Martín ignore s'il pourra jouer la victoire et si sa condition physique lui permettra de tenir le rythme sur la durée de la course.

Jorge Martín est le premier surpris par sa pole au Red Bull Ring

Les pilotes Ducati étaient très attendus sur le Red Bull Ring, la marque italienne s'étant imposée tous les ans sur cette piste depuis qu'elle a intégré le calendrier en 2016. Les Desmosedici ont bel et bien été au rendez-vous en qualifications mais c'est l'inattendu Jorge Martín qui a placé la machine de Borgo Panigale à la première place, cinq ans après son unique pole sur ce tracé, conquise par Andrea Dovizioso.

Aidé par le chrono annulé de Fabio Quartararo, le pilote du team Pramac a ainsi décroché sa deuxième pole en MotoGP après celle du GP de Doha en début de saison. Et même s'il nourrissait l'espoir de s'inviter parmi les leaders, il concède que ce résultat dépasse ses attentes les plus élevées.

"Ça a été une très bonne journée pour moi", s'est réjouit Martín en conférence de presse. "Je suis souvent rapide ici, je l'ai été par le passé. Tout est différent en MotoGP et je ne m'attendais pas à être si rapide. Ce matin je me sentais assez performant en pneu medium et avec le tendre j'étais proche de l'avant. J'étais confiant en EL4. Je me disais que je pouvais peut-être être un prétendant à la pole."

"Dans le premier run, j'ai pas mal attaqué et j'ai beaucoup d'erreurs et même si je suis passé dans le vert, j'ai fait un 1'23"1 qui n'était pas mauvais. Dans le deuxième, j'a fait de mon mieux, j'ai poussé à la limite et même si je me suis fait une frayeur et que j'ai failli tomber, j'ai pu freiner la moto et c'est incroyable de finir en pole. Je ne m'attendais pas à ça avant de venir sur cette piste. Je suis heureux et prêt pour demain."

Lire aussi :

Cette deuxième pole de Jorge Martín arrive dans un contexte bien différent de celle conquise à Doha, six jours à peine après son premier départ en MotoGP. S'il ne se donnait aucune chance de s'imposer au Qatar, le rookie madrilène en a quand même profité pour décrocher son premier podium le lendemain et il se permet d'être plus ambitieux en Autriche, sans pour autant afficher un objectif clair de succès.

"Au Qatar, c'était ma deuxième course et je n'avais pas la confiance nécessaire pour jouer la victoire, même pas le podium. Finalement j'ai fait une très bonne course. Je suis plus confiant ce week-end. Ce sera dur de me battre pour la victoire mais je pense que le podium sera jouable. Je vais essayer. Je vais essayer de mener si je le peux, sinon je tenterai de suivre les autres si c'est possible."

Martín a profité de la pause estivale pour se refaire une santé

Lors du précédent week-end de course, il y a six semaines à Assen, une pole de Jorge Martín était encore improbable. Toujours diminué par son grave accident du GP du Portugal, qui l'a laissé avec huit fractures, il avait dû renoncer à voir l'arrivée en raison d'un bras engourdi. Cet épisode l'a incité à redoubler d'efforts pour revenir en forme après la trêve du mois de juillet : "Comme vous pouvez le voir, la pause estivale a été très bénéfique pour moi. À la dernière course à Assen, j'ai dû abandonner à cause de ma condition physique et je m'en voulais vraiment. J'ai pu transformer ça en motivation et j'ai énormément travaillé pendant la pause estivale. Je me sens beaucoup mieux."

"J'avais une blessure musculaire au niveau du biceps", a ajouté Martín. "Les médecins m'ont recommandé de stopper mon entraînement une ou deux semaines, et après je l'ai repris. J'ai travaillé spécifiquement sur les parties du corps qui me posaient le plus problème, comme la main et l'épaule. C'était important de gagner en force et maintenant j'en vois les résultats. C'est bien, et c'est pour ça que c'était important."

Mais même si sa condition est en net progrès, Martín sait que la dernière partie de la course pourrait être lui poser problème ce dimanche : "Je ne suis peut-être pas encore à 100%. Peut-être que les derniers tours seront un peu durs. mais je me sens très bien et je suis confiant. Après le podium au Qatar, j'ai été soulagé. Je ne suis pas concentré que sur le podium. On doit travailler et progresser."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Oliveira s'attend à trois semaines de récupération
Article précédent

Oliveira s'attend à trois semaines de récupération

Article suivant

La prévision de fortes pluies pour dimanche inquiète les pilotes

La prévision de fortes pluies pour dimanche inquiète les pilotes
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021