Actualités

Lorenzo apporte son soutien à Iannone : "Il m'a convaincu"

Convaincu par le caractère involontaire de sa consommation d'une substance dopante, l'Espagnol espère que la suspension du pilote Aprilia pourra bientôt être levée.

Jorge Lorenzo

Jorge Lorenzo a ouvertement apporté son soutien à Andrea Iannone à travers un long message accompagné d'un selfie commun qu'il a partagé sur les réseaux sociaux. Déjà cité par le pilote Aprilia comme l'un des deux seuls concurrents du MotoGP actuel (avec Maverick Viñales) à l'avoir appelé lorsqu'il s'est trouvé au cœur de la tempête, le Majorquin dit avoir pris le temps d'écouter les arguments du #29, suspendu depuis décembre à la suite d'un contrôle antidopage positif, et en avoir été convaincu.

"Tout le monde est ton ami quand tout va bien, mais beaucoup disparaissent quand tu as des problèmes. Je ne me considère pas ami avec Andrea Iannone, et je n'avais jamais posté de photo avec lui. Mais j'ai peut-être toujours aimé faire le contraire [des autres] et je ne vois donc pas de meilleur moment pour le faire, alors que c'est maintenant qu'il en a sûrement le plus besoin", écrit Jorge Lorenzo, résident suisse comme Andrea Iannone.

L'Espagnol explique avoir partagé une balade avec le pilote Aprilia et avoir écouté sa version des faits. "On a rigolé en se remémorant certaines anecdotes, et je l'ai aussi interrogé sur son affaire. Ce qui est certain c'est qu'il est le seul à connaître la vérité, mais quand je l'écoutais j'ai vu qu'il était serein, sûr de lui, et ses arguments m'ont convaincu", souligne-t-il.

Lire aussi :

Contrôle positif à un stéroïde pendant le Grand Prix de Malaisie, au mois de novembre, Andrea Iannone a été suspendu le 17 décembre. Bien que sa défense, arguant que la substance incriminée provenait d'une viande contaminée qu'il aurait consommée en Asie, ait convaincu la FIM, sa suspension a été confirmée par la Cour Disciplinaire Internationale et portée à 18 mois, soit jusqu'en juin 2021. Criant à l'injustice, Iannone attend désormais son dernier recours, auprès du Tribunal Arbitraire du Sport, pour tenter de faire lever sa sanction.

"Comme tout le monde, Andrea a sûrement fait des erreurs par le passé, mais je crois que cette fois 'l'erreur' n'était pas volontaire", estime Jorge Lorenzo. "J'espère donc − et je le souhaite − qu'il sera bientôt considéré comme étant libre de pratiquer ce qu'il sait le mieux faire. Au final, son 'personnage' peut plaire ou ne pas plaire, mais il est clair que ce gars-là a du talent et qu'il est rapide. Et comme je le lui ai dit : 'Le talent ne s'achète pas et ne s'oublie pas'."

 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le MotoGP négocie avec Jerez pour lancer la saison
Article suivant Pol Espargaró chez Honda ? Entre rumeur et ambition

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France