Lorenzo déçu et frustré par l'accumulation de malchance

partages
commentaires
Lorenzo déçu et frustré par l'accumulation de malchance
Par :
15 avr. 2019 à 01:00

Le pilote Honda a été contraint à l'abandon pendant le Grand Prix des Amériques, à cause d'un problème sur sa moto dont il ne révélera rien.

La course d'Austin aura été à l'image du reste de la tournée outre-mer pour Jorge Lorenzo : marquée du sceau de la malchance. Si le pilote espagnol évolue pour l'instant à un niveau bien inférieur à ses ambitions, ses performances sur ces trois premières courses du championnat ont été entravées par des ennuis divers qui plombent ses résultats plus qu'ils ne devraient l'être. Au Texas, il a même dû abandonner.

"La moto a eu un problème qui ne m'a pas permis de terminer la course, c'est tout ce que je peux dire pour le moment. Je ne peux rien dire d'autre, mais cela n'a rien à voir avec hier, cela n'a rien à voir avec la chaîne", explique Jorge Lorenzo, sans en dire beaucoup plus si ce n'est qu'il ne s'agit pas d'un problème lié au souci qui l'a poussé à changer de moto samedi en qualifications. "Hier, le problème c'est que la chaîne a sauté, mais en course ça a été autre chose. Ils sont en train d'enquêter. Ça m'est arrivé plusieurs fois, j'ai continué mais ça m'est arrivé à nouveau dans le même tour et j'ai décidé d'arrêter la moto."

Lire aussi :

Il n'en dira pas plus, bouche cousue face aux questions précises et orientées des journalistes pour tenter d'éclaircir ce mystère. En revanche, Lorenzo ne cache pas sa frustration. "[Je suis] très déçu, parce que sur ces trois courses il y a eu trois choses différentes qui nous ont empêché d'obtenir de meilleurs résultats, et en particulier ici où cela nous a empêché de finir la course. C'est juste un manque de chance total. Il y a des championnats où tout se passe à la perfection, comme cela a été mon cas en 2010 par exemple, et celui-ci pour le moment a été plus ou moins le contraire."

Le rythme pour finir 8e ou 9e

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Avant d'en arriver à garer sa moto en bord de piste, dans le 11e tour, Jorge Lorenzo occupait la dixième position. Après avoir pris l'avantage sur Andrea Iannone, il comptait deux secondes de retard sur les pilotes qui le devançaient, Pecco Bagnaia et Pol Espargaró, et pouvait espérer poursuivre sa progression, estimant qu'il aurait pu les dépasser tous les deux pour se hisser jusqu'à la huitième place.

"Au début, ça n'a pas été facile", explique-t-il. "Mon départ a été bon, mais peut-être que j'ai manqué un peu de puissance après avoir relâché l'embrayage et quelques pilotes m'ont dépassé, j'ai perdu une ou deux places. Cette piste est assez compliquée compte tenu des épingles et des chicanes, et il faut donc faire très attention pour éviter toute erreur et ne pas tomber avec un autre pilote. J'ai donc été assez prudent."

Lire aussi :

"Au début de la course, avec le réservoir plein, j'avais du mal à m'arrêter et j'ai fait quelques erreurs, que normalement je ne fais pas. Je suis sorti deux fois de la piste, parce que je n'arrivais pas à arrêter la moto, et j'ai donc perdu une ou deux places de plus", regrette-t-il. "Mais une fois que j'ai pu me concentrer, mon rythme n'était bien sûr pas extraordinaire en comparaison de celui de Marc, mais j'ai réussi à être beaucoup plus rapide qu'au warm-up. Je pense qu'aujourd'hui avant les chutes, notre véritable position était huitième ou neuvième, ce qui était un peu mieux qu'au Qatar et en Argentine. Ça aurait donc pu être une meilleure course, mais on ne l'a pas terminée."

"Chance on malchance, vous ne pouvez rien y changer. Ça arrive ou ça n'arrive pas, et cette fois c'est arrivé sur trois courses de suite", résume le pilote Honda, désireux de passer à autre chose. "Maintenant, on va à Jerez et l'important là-bas sera d'être rapides, d'être plus compétitifs, de se battre en qualifications non pas pour la troisième ou la quatrième ligne, mais la première ou la deuxième, et ensuite d'obtenir un bien meilleur résultat en course. Je pense qu'on peut le faire, on a acquis plus d'expérience ce week-end et, sur une meilleure piste comme Jerez, on peut être compétitifs."

Article suivant
Départ anticipé et pénalité incomprise : la double peine de Viñales

Article précédent

Départ anticipé et pénalité incomprise : la double peine de Viñales

Article suivant

Dovizioso : "Márquez n'a pas tout sous contrôle"

Dovizioso : "Márquez n'a pas tout sous contrôle"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu