Lorenzo : La Yamaha est "encore idéale" pour mon style

Le pilote espagnol ne cachait pas son impatience à l'idée de reprendre le guidon de la Yamaha. C'est désormais chose faite et la M1 ne l'a pas déçu : elle a conservé le caractère qui lui plait tant.

Lorenzo : La Yamaha est "encore idéale" pour mon style

Les vacances sont finies, y compris pour le néo-retraité qu'est Jorge Lorenzo. Retiré de la compétition depuis le mois de novembre, le triple Champion du monde MotoGP a bien vite été titillé par l'envie de reprendre du service, dans un rôle désormais différent, et le suspense a été levé la semaine dernière lorsqu'il a été officialisé en tant que pilote d'essais de Yamaha.

Ce mardi marquait les retrouvailles officielles entre le pilote au #99 et le constructeur avec lequel il a couru neuf ans, puisque Lorenzo a repris la piste à l'occasion de la fin du shakedown organisé en prévision du test de Sepang. Après avoir pris ses marques lundi avec son équipe, et notamment Silvano Galbusera qui n'est plus le chef mécanicien de Valentino Rossi mais prend en charge l'équipe de test, le Majorquin s’est mêlé à la dizaine d'autres pilotes déjà actifs en piste.

"Les premiers tours ont été très émouvants", admet-il auprès du site officiel du MotoGP. Au cours de cette journée, il a bouclé au total 46 tours et signé un meilleur chrono de 2'00"506, qui lui a valu la huitième place au classement. L'essentiel pour lui était toutefois d'évaluer ses sensations avec cette M1, trois ans et demi après avoir disputé sa dernière course au guidon de la machine d'Iwata.

"J'attendais beaucoup de cette journée, j'avais très envie", explique Jorge Lorenzo. Et le pilote a très vite retrouvé la M1 qui lui convenait si bien lorsqu'il l'a menée 44 fois à la victoire : "J'étais un peu nerveux, car je voulais comprendre plusieurs choses : si la moto avait beaucoup changé en trois ans, si elle avait perdu certaines de ses forces. J'ai vu que non, les caractéristiques de la moto restent les mêmes. Elle a beaucoup de forces et quelques faiblesses que nous avons déjà analysées pour les améliorer à l'avenir. J'ai tout de suite vu que la moto était encore docile, son moteur très doux pour le pilote. Elle n'est pas très physique et pour mon style de pilotage elle est idéale – elle l'est encore."

Lire aussi :

"Trois mois sans être monté sur une moto et trois ans sans l'avoir fait sur une Yamaha, ce n'est pas rien, alors j'ai dû y aller petit à petit. J'ai commencé lentement, mais à chaque run je me suis amélioré et j'ai gagné une seconde. À la fin, je n'étais plus qu'à une seconde du premier, un temps tout à fait acceptable pour une première journée et en ayant bouclé si peu de tours", se félicite le pilote espagnol. "Je suis heureux, l'équipe est parfaite, la moto est toujours très compétitive et je suis sûr qu'avec le travail de chacun, nous allons l'améliorer encore plus."

Le contrat de Jorge Lorenzo avec Yamaha prévoit qu'il participe à d'autres essais officiels, sans que l'on en connaisse le nombre, "dans le seul but d'aider les ingénieurs Yamaha dans le développement de la MotoGP 2020". Il n'a pas été annoncé pour le moment s'il serait en piste en fin de semaine, lorsque l'ensemble du plateau sera réuni de vendredi à dimanche pour le premier des deux tests officiels de cette pré-saison. Quant à la suite, elle risque elle aussi de faire naître bien des rumeurs, puisque le constructeur ne prévoit pour le moment pas de wild-cards mais se réserve le droit d'en mettre en place si Lorenzo en émet le souhait.

Jorge Lorenzo
partages
commentaires
Shakedown, J3 - KTM maintient le cap alors que Lorenzo fait son retour

Article précédent

Shakedown, J3 - KTM maintient le cap alors que Lorenzo fait son retour

Article suivant

Toutes les Honda aux couleurs Repsol et leurs pilotes

Toutes les Honda aux couleurs Repsol et leurs pilotes
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021