MotoGP Présentation Repsol Honda Team

Marc Márquez ne pensait pas au titre il y a encore deux semaines

Marc Márquez veut tenter de remporter le titre MotoGP après deux ans de blessure. Conscient de l'ampleur du défi, il a le sentiment de se lancer dans une nouvelle course dans sa vie.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Il ne s'en cache plus : Marc Márquez vise cette saison la reconquête du titre MotoGP, auquel il n'a pas été en mesure de prétendre ces deux dernières années. Lui qui avait remporté six des sept premiers titres pour lesquels il a concouru dans la catégorie reine, il a été stoppé dans son élan par une blessure survenue à la première course du championnat 2020, qui allait être suivie par une très longue convalescence et de multiples écueils. Bien qu'il soit revenu à la compétition l'an dernier, il a manqué quatre des 18 courses disputées, et a dû se contenter d'une septième place au classement final, plus qu'honorable néanmoins au vu notamment des résultats des autres pilotes Honda.

Malgré une nouvelle blessure, qui lui a valu un quatrième hiver de convalescence, et une condition physique qui n'est pas encore totalement revenue à la normale, le pilote espagnol se sent désormais apte à nourrir des ambitions plus en adéquation avec son palmarès.

"Mon objectif cette année, c'est d'essayer de me battre pour le championnat", annonce-t-il. "L'année dernière, la situation était très spéciale, cette année la situation a aussi été très critique cet hiver. [...] Désormais, l'objectif va être de travailler dur pendant la pré-saison et de se battre pour le championnat pendant la saison."

"Tout peut arriver dans la carrière d'un athlète, et je peux connaître des périodes des deux côtés : le meilleur côté du sport et le pire côté. C'est vrai que le pire côté du sport m'est arrivé deux années de suite. 2020 et 2021 ont été des saisons difficiles, pendant lesquelles j'ai beaucoup souffert. Des saisons très difficiles au-delà de la course, très difficiles sur le plan personnel parce que la course affecte aussi au niveau personnel, la mentalité, le caractère, tout. Mais je sens qu'après cette dernière blessure, il est temps de revenir. Je me sens prêt mais je sais que je dois tout faire petit à petit."

Il y a deux semaines mon objectif n'était pas encore le titre, car j'étais encore blessé et je ne m'entraînais même pas. Mais avec ce que j'ai vu en Malaisie…

Marc Márquez

S'il se sent ainsi en capacité de viser le meilleur résultat possible cette saison, c'est grâce au soulagement qu'a représenté le test réalisé le week-end dernier à Sepang, et qui marquait son retour au guidon de la MotoGP pour la première fois en plus de trois mois.

"Il y a deux semaines mon objectif n'était pas encore le titre, car j'étais encore blessé et je ne m'entraînais même pas. Mais avec ce que j'ai vu en Malaisie… Pour moi, ça a été le dernier contrôle pour voir que tout allait bien, car les journées ont été longues, c'était très fatigant", explique-t-il.

"On a toujours ce doute. Même si les médecins m'avaient dit que ça ne serait pas un problème, j'avais ce doute, et puis j'ai vu qu'en Malaisie ça allait bien. Certes, j'ai besoin de faire plus de tours et de me sentir plus frais sur la moto. Le deuxième jour, surtout, je me suis senti fatigué, mais ça va venir. À partir de là, je me suis donc dit : 'OK, tu vas commencer la saison dès la première course, donc si tu es dans le team Repsol Honda, tu dois te battre pour le championnat'."

Impossible de rééditer la domination passée

Référence absolue du MotoGP avant sa blessure, Márquez admet avoir posé un regard différent sur ses prouesses passées depuis qu'il n'est plus en bagarre pour le titre. En dépit de sa motivation à retrouver les sommets, il est conscient qu'il vivra ses possibles succès futurs différemment, alors que sa condition mais aussi le championnat ont évolué.

"Durant ces deux ans, en 2020 quand j'étais à la maison et en 2021 qui a été une saison très difficile pour moi, j'ai commencé à comprendre ce qu'on a fait. Je sens bien que c'est difficile d'être rapide, régulier, sur toutes les pistes, dans toutes les conditions, sans tomber le dimanche… J'ai commencé à comprendre toutes ces choses et j'essaye d'analyser comment je l'ai fait, car maintenant je sens que j'ai besoin de temps, j'ai besoin d'une grande évolution et de beaucoup progresser si je veux le refaire."

"Je sens que je peux me battre pour le championnat, mais gagner avec 100 points d'avance comme je l'ai déjà fait, ça on en est très loin. Tout est très proche maintenant, le niveau est très serré entre tous les pilotes. On ne peut pas dire qu'un pilote fait une grande différence, comme c'était le cas par exemple il y a quatre ans, mais ce sera intéressant. C'est une autre course dans ma vie et je vais essayer de me battre pour ça. Avant toute chose, je dois revenir et retrouver mes sensations spéciales sur la moto, et ensuite ça viendra."

Sur la base de ses résultats passés, Marc Márquez a toujours été choyé par le HRC, au point de signer dès début 2020 un contrat le liant au constructeur jusque fin 2024. Aujourd'hui, il salue la loyauté de son employeur et se dit d'autant plus décidé à ramener son équipe au sommet.

"Pendant tout ce temps, ils m'ont attendu, ils me respectent beaucoup. En 2020, déjà, alors que je n'ai pas couru, je leur ai dit au sujet de mon contrat et de tout cela : 'Donnez-moi ce que vous voulez'. Mais ils me respectent beaucoup. C'est l'une des raisons pour lesquelles je suis là depuis longtemps et que j'ai signé un contrat de quatre ans avec Repsol Honda, car je sens que je fais partie de la famille et c'est ce qu'ils me montrent. On a un état d'esprit, et un but : se battre pour le championnat et c'est ce qu'on va essayer de faire en 2022."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Marc Márquez a été contaminé par le COVID cet hiver
Article suivant Pol Espargaró a la confiance de Honda et espère la conserver

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France