Márquez a pris la direction de Jerez : il veut courir

Marc Márquez est en route vers Jerez, avec l'intention de passer le contrôle médical et d'obtenir le feu vert afin de reprendre la piste alors qu'il a été opéré mardi.

Márquez a pris la direction de Jerez : il veut courir

Comme nous l'anticipions mercredi, Marc Márquez a bel et bien l'intention de ne pas manquer le Grand Prix d'Andalousie cette semaine.

Victime d'une fracture de l'humérus dans une lourde chute qui a mis fin, dimanche, à sa folle remontée depuis le fond du peloton dans un Grand Prix d'Espagne qu'il dominait outrageusement en vitesse pure, le pilote espagnol a été opéré mardi avec succès. Les médecins avaient rapidement écarté l'éventualité qu'il puisse reprendre la compétition dès cette semaine, évoquant plutôt l'option de Brno, dans deux semaines, dans le cas où le nerf radial aurait été épargné − ce qui est le cas. Et même après l'opération, le Dr Mir parlait d'une "porte entrouverte mais pas complètement ouverte" pour qu'il fasse son retour à Brno, n'évoquant pas l'option de Jerez.

Lire aussi :

Mais le champion ne l'entend visiblement pas de cette oreille. Sitôt sorti de l'hôpital de Barcelone dans lequel il se trouvait, Márquez a pris la direction de Jerez ce matin à la première heure. Ce midi, il tentera de convaincre les médecins de le laisser courir cinq jours seulement après son opération. Il espère arriver sur le circuit andalou à temps pour que les services médicaux évaluent sa condition physique. Le protocole prévoit que le pilote doive réaliser des exercices qui solliciteront directement les muscles qu'il utilisera lorsqu'il pilotera sa moto.

S'il obtient le feu vert des médecins, Márquez sera en selle dès demain pour les essais libres. Alors que son équipe avait quitté le circuit lundi et que chacun avait rejoint son domicile, tous les membres devraient être de retour à Jerez ce jeudi afin de se préparer à cette éventualité.

Accélérer son retour pour défendre son titre

Marc Márquez avait été appelé à la prudence et à la patience par son team manager, Alberto Puig, qui expliquait après l'opération de mardi qu'il était important de penser au long terme. Cependant, le fait que le nerf radial ait été épargné dans le choc de la moto contre le pilote dimanche après-midi, ce qui a été confirmé lors de l'opération, semble avoir reboosté son moral.

Après l'avoir opéré, le Dr Mir expliquait au site officiel du MotoGP que "ses sensations [étaient] meilleures qu'attendu", grâce au fait que le nerf radial n'avait pas été touché. "Le fait est que le nerf était très proche, mais qu'il ne comportait pas de lésion. Cela nous a permis de réaliser une réduction précise de la fracture et de la fixer à l'aide d'une plaque en titane de dernière génération." Grâce à cette intervention, Márquez a pu immédiatement entamer sa récupération : dès mardi, il a eu recours à des soins par le froid afin de réduire l'hématome, et a commencé la rééducation de l'épaule, du coude, du poignet et de la main.

Reprendre la piste immédiatement pourrait lui permettre de marquer au moins quelques points s'il est suffisamment apte pour boucler les 25 tours de course dans le top 15, de quoi limiter la perte au championnat alors qu'une saison courte rend tout forfait particulièrement dommageable pour les ambitions de titre.

Álex Rins et Cal Crutchlow doivent eux aussi passer le contrôle médical aujourd'hui, après avoir manqué la première course à la suite de blessures subies pendant les essais libres. L'Anglais, lui aussi, a été opéré mardi, souffrant d'une fracture du scaphoïde au niveau du poignet gauche. Le pilote Suzuki a pour sa part multiplié les soins, sans avoir besoin d'intervention, mais son épaule droite est toutefois encore très douloureuse après une luxation et une fracture de la tête de l'humérus.

Lire aussi :

partages
commentaires
Rossi poursuivi par son cauchemar : "faire travailler les pneus"

Article précédent

Rossi poursuivi par son cauchemar : "faire travailler les pneus"

Article suivant

Yamaha en difficulté : des moteurs expédiés au Japon pour révision

Yamaha en difficulté : des moteurs expédiés au Japon pour révision
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021