Warm-up - Márquez continue de dominer, les Suzuki se montrent

Si le poleman demeure l'homme fort du week-end, Mir et Rins sont sortis du bois pour figurer en haut de la hiérarchie, au coude-à-coude avec les pilotes officiels Ducati.

Warm-up - Márquez continue de dominer, les Suzuki se montrent

À quelques heures maintenant du départ du GP d'Italie, le warm-up a offert une dernière répétition générale aux pilotes, et 20 dernières minutes pour mener à bien leurs réglages en vue de la course. Les conditions au cours de cette ultime séance d'essais ont été à l'image du reste du week-end, prévision pour cet après-midi comprise : excellentes, les fumigènes jaunes fluo se mariant avec le ciel bleu azur pour donner comme chaque année ce cachet si particulier au Mugello, en hommage à qui vous savez.

Qui vous êtes censé savoir, c'est bien sûr Valentino Rossi, mal-en-point hier avec seulement le 18e chrono (sa pire qualification sur la grille depuis… le GP des Pays-Bas 2006 !). Pour le Docteur, ce warm-up a sans nul doute revêtu une importance toute particulière pour trouver le moyen d'avoir un tant soit peu de compétitivité sur sa Yamaha. Le numéro 46, poleman en Italie l'an dernier, est en effet le plus mal classé des pilotes de la marque aux trois diapasons sur la grille, et va devoir s'employer en course pour tenter d'inverser la situation.

Lire aussi :

Un choix qui reste ouvert entre le medium et le hard  

Pour cela, il faudra notamment, et cela est valable pour l'ensemble du plateau, bien appréhender le niveau de grip du tracé toscan, alors que le mercure a de nouveau gagné quelques degrés ce dimanche par rapport aux deux jours précédents. Le choix des pneumatiques n'est ainsi pas encore définitif pour une majorité d'engagés, encore à la recherche de la solution leur offrant une adhérence maximale tout en pouvant tenir toute la durée de la course.

Une température de 50°C au sol est ainsi attendue au sol selon Piero Taramasso, le responsable du programme MotoGP chez Michelin, ce qui devrait exclure de facto le pneu soft pour l'avant et l'arrière, mais le choix reste en revanche ouvert pour le medium et le hard.

On espère qu'Álex Rins, déjà en difficulté hier avec seulement le 13e temps à l'issue de la séance qualificative, saura prendre la bonne décision qui lui permettra d'être agressif pour envisager une remontée, tout en tenant toute la longueur des 25 tours prévus lors de la course. En attendant, le pilote Suzuki y est allé d'une nouvelle sortie de piste, sans chute, dès son premier tour dans le virage 4. Preuve que du travail reste encore à faire pour l'Espagnol afin de ne pas se faire piéger sur le circuit italien.

Devant, Marc Márquez s'est inscrit dans la droite lignée du déroulement de son week-end jusqu'ici : le pilote Honda s'est emparé du meilleur temps, en 1'46"930, chaussé sans surprise du pneu medium à l'avant et du hard à l'arrière. Le leader du championnat a d'abord devancé son dauphin au classement, à savoir Andrea Dovizioso, qui en dépit d'une neuvième place sur la grille devrait selon le numéro 93 hausser le ton, comme souvent, en course.

Des Yamaha officielles toujours en difficulté

Un surprenant Joan Mir s'est néanmoins immiscé entre les deux hommes en fin de séance, alors que Rins a assuré la présence de deux Suzuki dans le top 4 ce matin. Takaaki Nakagami a également montré de belles choses avec l'obtention de la sixième place, derrière Fabio Quartararo. On retrouve ensuite Danilo Petrucci et Pol Espargaró, dont le rythme de course, en dépit d'une très bonne pointe de vitesse dans l'exercice du tour lancé, reste encore sujet à caution. Tito Rabat et Michele Pirro ferment le top 10.

Dans la seconde partie du tableau, Aleix Espargaró s'est montré plus véloce qu'en qualifications en s'approchant des portes du top 10 justement, devant Jack Miller et Cal Crutchlow. Les deux Yamaha officielles sont quant à elles toujours en difficulté, Maverick Viñales devançant Rossi à la fin du top 15. Plus bas encore dans la hiérarchie, il faut descendre au 16e rang pour trouver trace d'Andrea Iannone, et aux 18e et 20e pour trouver respectivement Jorge Lorenzo et Johann Zarco.

Voir aussi :

Italy GP d'Italie - Warm-up

P. Pilote Moto Tours Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 11 1'46"930
2 Spain Joan Mir Suzuki 11 0.089
3 Italy Andrea Dovizioso Ducati 11 0.124
4 Spain Álex Rins Suzuki 9 0.185
5 France Fabio Quartararo Yamaha 11 0.248
6 Japan Takaaki Nakagami Honda 11 0.361
7 Italy Danilo Petrucci Ducati 9 0.441
8 Spain Pol Espargaró KTM 11 0.481
9 Spain Tito Rabat Ducati 11 0.553
10 Italy Michele Pirro Ducati 11 0.598
11 Spain Aleix Espargaró Aprilia 11 0.599
12 Australia Jack Miller Ducati 11 0.800
13 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 11 0.820
14 Spain Maverick Viñales Yamaha 11 0.826
15 Italy Valentino Rossi Yamaha 11 0.827
16 Italy Andrea Iannone Aprilia 11 0.829
17 Italy Franco Morbidelli Yamaha 11 0.978
18 Spain Jorge Lorenzo Honda 10 1.172
19 Italy Francesco Bagnaia Ducati 9 1.333
20 France Johann Zarco KTM 11 1.531
21 Czech Republic Karel Abraham Ducati 11 1.643
22 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 10 1.914
23 Portugal Miguel Oliveira KTM 8 2.191

 

partages
commentaires
Rins de nouveau bloqué en Q1 après une chute lors des EL3

Article précédent

Rins de nouveau bloqué en Q1 après une chute lors des EL3

Article suivant

Márquez à Lorenzo : "Honda suit l'évolution du pilote le plus rapide"

Márquez à Lorenzo : "Honda suit l'évolution du pilote le plus rapide"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021