Márquez sans doute pas à 100% pour la reprise des essais

Le médecin qui a opéré le Champion du monde estime qu'il ne sera pas pleinement remis lorsque débuteront les essais de pré-saison en février.

Márquez sans doute pas à 100% pour la reprise des essais

Après avoir été gêné par son épaule gauche l'an dernier, Marc Márquez a connu cette année quelques soucis à l'épaule droite. La situation a franchi un cap lorsqu'il s'est déboîté cette épaule lors d'un accident à Sepang, puis s'est aggravée à Jerez dans une nouvelle chute survenue durant l'avant-dernier jour d'essais de l'année.

Le pilote Honda a donc décidé d'être opéré dès mercredi, un choix fait par prudence afin d'éviter que de tels soucis ne se représentent avec de plus en plus de fréquence et n'atteignent le niveau d'inconfort connu en 2018. On se souvient qu'il y a un an, sa première opération de ce type s'était révélée compliquée et lui avait valu trois jours d'hospitalisation, avant une longue convalescence.

Lire aussi :

Le Docteur Xavier Mir, qui a mené l'opération avec son équipe, estime que s'il n'avait pas subi cette nouvelle intervention, Márquez aurait dû composer avec des problèmes de plus en plus importants sur cette épaule droite. "Pendant la saison, il aurait eu d'autres luxations et la blessure serait devenue similaire à celle qu'il a eue à l'épaule gauche. Cela avait été une opération beaucoup plus compliquée, avec des délais de récupération initialement beaucoup plus longs, et c'est la raison pour laquelle il a pris cette décision", a déclaré le médecin au site officiel du MotoGP.

 

"L'année dernière, l'opération avait comporté deux parties : l'une, qui est celle que nous avons faite cette année, qui consiste à bloquer l'os, une opération qui s'appelle Latarjet et qui est une chirurgie ouverte avec une petite cicatrice, et une seconde à l'aide d'une arthroscopie. L'arthroscopie requiert de mettre beaucoup de liquide dans l'articulation et cela a causé une forte inflammation qui peut durer plusieurs jours, et cette fois nous avons pu l'éviter car la blessure n'était pas aussi importante. Même si l'on peut penser que les délais de récupération seront similaires, il est possible que l'on puisse les réduire un peu", a souligné le médecin, expliquant qu'il s'attendait à ce que le pilote soit en mesure de reprendre la piste pour les premiers tests de 2020, début février à Sepang, mais qu'il n'aurait alors pas totalement récupéré.

"C'est difficile à évaluer", a expliqué le Dr Mir en évoquant les délais de récupération de Márquez. "Je pense qu'il sera prêt pour le test de Sepang, même s'il n'est pas à 100%. Ce dont nous devons nous assurer c'est que même s'il ne l'est pas pour les tests, il commence le championnat en étant aussi guéri que possible. Nous sommes aussi habitués au fait que les délais de guérison des personnes normales pour ce type de blessure soient de quatre mois. Les pilotes ont l'habitude de les réduire pratiquement de moitié."

"Il est toujours optimiste, il a toujours l'air heureux. Dans la salle d'opération, il était heureux, il parlait avec les infirmières et de même [le lendemain] dans sa chambre. C'est quelqu'un qui a une personnalité très sympathique et cette fois il avait beaucoup moins mal et était encore plus optimiste", a ajouté le médecin.

partages
commentaires
Les pilotes ne regretteront pas le test de Valence en 2020
Article précédent

Les pilotes ne regretteront pas le test de Valence en 2020

Article suivant

Rossi favorable à une fin de saison hors d'Europe

Rossi favorable à une fin de saison hors d'Europe
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021