Márquez sans doute pas à 100% pour la reprise des essais

Le médecin qui a opéré le Champion du monde estime qu'il ne sera pas pleinement remis lorsque débuteront les essais de pré-saison en février.

Márquez sans doute pas à 100% pour la reprise des essais

Après avoir été gêné par son épaule gauche l'an dernier, Marc Márquez a connu cette année quelques soucis à l'épaule droite. La situation a franchi un cap lorsqu'il s'est déboîté cette épaule lors d'un accident à Sepang, puis s'est aggravée à Jerez dans une nouvelle chute survenue durant l'avant-dernier jour d'essais de l'année.

Le pilote Honda a donc décidé d'être opéré dès mercredi, un choix fait par prudence afin d'éviter que de tels soucis ne se représentent avec de plus en plus de fréquence et n'atteignent le niveau d'inconfort connu en 2018. On se souvient qu'il y a un an, sa première opération de ce type s'était révélée compliquée et lui avait valu trois jours d'hospitalisation, avant une longue convalescence.

Lire aussi :

Le Docteur Xavier Mir, qui a mené l'opération avec son équipe, estime que s'il n'avait pas subi cette nouvelle intervention, Márquez aurait dû composer avec des problèmes de plus en plus importants sur cette épaule droite. "Pendant la saison, il aurait eu d'autres luxations et la blessure serait devenue similaire à celle qu'il a eue à l'épaule gauche. Cela avait été une opération beaucoup plus compliquée, avec des délais de récupération initialement beaucoup plus longs, et c'est la raison pour laquelle il a pris cette décision", a déclaré le médecin au site officiel du MotoGP.

 

"L'année dernière, l'opération avait comporté deux parties : l'une, qui est celle que nous avons faite cette année, qui consiste à bloquer l'os, une opération qui s'appelle Latarjet et qui est une chirurgie ouverte avec une petite cicatrice, et une seconde à l'aide d'une arthroscopie. L'arthroscopie requiert de mettre beaucoup de liquide dans l'articulation et cela a causé une forte inflammation qui peut durer plusieurs jours, et cette fois nous avons pu l'éviter car la blessure n'était pas aussi importante. Même si l'on peut penser que les délais de récupération seront similaires, il est possible que l'on puisse les réduire un peu", a souligné le médecin, expliquant qu'il s'attendait à ce que le pilote soit en mesure de reprendre la piste pour les premiers tests de 2020, début février à Sepang, mais qu'il n'aurait alors pas totalement récupéré.

"C'est difficile à évaluer", a expliqué le Dr Mir en évoquant les délais de récupération de Márquez. "Je pense qu'il sera prêt pour le test de Sepang, même s'il n'est pas à 100%. Ce dont nous devons nous assurer c'est que même s'il ne l'est pas pour les tests, il commence le championnat en étant aussi guéri que possible. Nous sommes aussi habitués au fait que les délais de guérison des personnes normales pour ce type de blessure soient de quatre mois. Les pilotes ont l'habitude de les réduire pratiquement de moitié."

"Il est toujours optimiste, il a toujours l'air heureux. Dans la salle d'opération, il était heureux, il parlait avec les infirmières et de même [le lendemain] dans sa chambre. C'est quelqu'un qui a une personnalité très sympathique et cette fois il avait beaucoup moins mal et était encore plus optimiste", a ajouté le médecin.

partages
commentaires
Les pilotes ne regretteront pas le test de Valence en 2020

Article précédent

Les pilotes ne regretteront pas le test de Valence en 2020

Article suivant

Rossi favorable à une fin de saison hors d'Europe

Rossi favorable à une fin de saison hors d'Europe
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021