Márquez se reprend et se sent "bien mieux" grâce à des changements

partages
commentaires
Márquez se reprend et se sent
Par : Michaël Duforest
3 nov. 2018 à 11:39

Marc Márquez s'est parfaitement joué des conditions difficiles pour signer la pole position du Grand Prix de Malaisie, à Sepang... avant d'en être dépossédé à la suite d'une pénalité.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Le poleman Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

En difficulté vendredi sur piste sèche, Marc Márquez a profité de la pluie qui s'est abattue lors des Essais Libres 4 et qui a persisté jusqu'en qualifications, pour dominer une nouvelle fois les qualifications, décrochant sa 80e pole position, la septième cette année. Pourtant, cette dernière ne lui permettra pas de s'élancer du premier emplacement sur la grille, puisqu'il a écopé de six places de pénalité pour avoir gêné Andrea Iannone.

Lire aussi :

N'en demeure pas moins une performance impressionnante durant cette courte séance, où le Champion du monde a d'emblée pris une nette avance sur ses adversaires. Il explique que les quelques tours effectués sur piste humide en EL4 ont été extrêmement importants dans la bonne compréhension des conditions toujours particulières de la Malaisie, mêlant température de la piste et humidité très élevées.

"Aujourd'hui, j'ai profité de l'un de mes points forts, qui est de m'adapter rapidement aux conditions. Les tours en EL4 étaient cruciaux, car on a compris quelque chose sur les réglages, et en qualifications on a adapté les réglages et je me suis directement senti mieux."

 

Márquez n'a toutefois pu éviter de chuter dans ces conditions piégeuses, au quatrième virage du circuit malaisien. Comme souvent, le numéro 93 est rapidement revenu au stand, sautant sur sa deuxième machine et revenant directement dans le rythme. "J'essayais d'attaquer, mais j'ai perdu l'avant au virage 4. La bonne chose est que j'ai pu prendre l'autre moto, et là directement j'ai fait un 2'12"6, ce qui était un bon chrono, donc je suis content."

Des progrès sur le sec

Avec le nouveau programme mis en place pour ce dimanche de course en Malaisie, il est fort possible que le Grand Prix se déroule sur piste sèche. Or, cette nouvelle donne n'a pas de quoi inquiéter Marc Márquez, qui a pu effectuer beaucoup de changements avec son équipe depuis les essais libres de ce vendredi.

Mais quels étaient-ils exactement ? Le pilote de 25 ans indique que sa moto n'était pas la seule à incriminer pour les performances moins étincelantes qu'à l'accoutumée qu'il a livrées lors des deux séances inaugurales de ce week-end.

"On était si loin que je comprenais vendredi que si je voulais être là, ça ne venait pas seulement de la moto, il fallait aussi que je change mon style de pilotage. On a un peu parlé avec Alberto [Puig], on a essayé d'analyser. On a fait quelques changements sur la moto et ce matin, quand je suis sorti, en changeant mon style de pilotage et avec les nouveaux réglages, je me suis directement senti bien mieux."

Lire aussi :

Alors qu'il avait du mal à suivre le rythme imprimé par Andrea Dovizioso hier, Márquez se voit désormais en mesure de lui contester la victoire, qui n'a pas échappé au pilote Ducati ces deux dernières années en Malaisie…

"Sur les circuits où on a du mal, j'ai réussi à monter sur le podium cette année. C'est l'objectif pour demain. Après, en analysant aussi le rythme, on n'est pas loin de la victoire. On a fait un gros changement depuis hier, on s'est amélioré et le rythme est maintenant plus proche de celui de Dovizioso et Viñales, et aussi Zarco et Valentino [Rossi], qui seront là."

S'il n'a pas donné précisément le secret de son nouveau rythme, le pilote espagnol a expliqué comment il s'y est pris pour trouver la solution : "J'ai essayé de regarder la vidéo, de voir ce que faisait Dovi, le plus rapide, ce que faisait Viñales aussi, avec deux styles de pilotage différents. J'ai essayé de trouver un compromis... Je ne vais pas dire ce que j'ai changé, bien sûr ! Grâce à cela en plus des réglages, je peux piloter comme je le veux. Parfois on sait si on n'a pas une bonne ligne et si la moto ne peut pas  la faire avec un réglage particulier. Maintenant j'ai d'autres réglages, je peux suivre la ligne que je veux, et ça rend la vie plus simple, surtout pour le rythme de course."

Article suivant
Márquez pénalisé : il partira 7e, Zarco en pole

Article précédent

Márquez pénalisé : il partira 7e, Zarco en pole

Article suivant

Iannone estime avoir perdu "au minimum 2-3 dixièmes" avec Márquez

Iannone estime avoir perdu "au minimum 2-3 dixièmes" avec Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Qualifications
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions