"Trop de moments chauds" pour un Márquez en difficulté

partages
commentaires
Par : Michaël Duforest
2 nov. 2018 à 11:24

Troisième à l'issue de la première journée du Grand Prix de Malaisie, Marc Márquez estime toutefois qu'il reste beaucoup de travail à faire pour jouer la gagne dimanche.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jack Miller, Pramac Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Le Champion du monde a passé beaucoup de temps en glisse lors de ce vendredi à Sepang, effectuant quatre récupérations spectaculaires. Si on a l'habitude de le voir se relever une fois qu'il perd l'avant, l'Espagnol estime tout de même qu'il ne vaut mieux pas continuer à répéter ce genre de péripéties !

"C'était une bonne journée, mais il est vrai qu'on a eu beaucoup de mal cet après-midi. Dans le dernier run, on a compris pourquoi on a eu tant de mal, donc j'espère que pour demain on pourra gérer ça d'une autre façon. J'ai eu trop de moments chauds, mais à part ça, on a réussi à être rapide. On l'a vu à la télé : quatre frayeurs en une séance, un record. Ça veut dire que l'on n'est pas encore à l'aise."

 

Le pilote Honda a expliqué que ses difficultés venaient d'une gomme trop dure à l'avant. Un problème qui peut être vu comme surprenant, tant les Honda ont l'habitude de chausser le hard à l'avant sur la distance d'une course, pour tenter de contrer d'éventuels problèmes de surchauffe de la gomme Michelin.

"Le pneu avant était un peu trop dur sur les autres runs. Sur le dernier run je suis revenu avec un pneu medium et j'ai commencé à mieux me sentir, mais il est vrai qu'on doit encore travailler avec la moto."

Lire aussi :

Sur ses chances en course, le numéro 93 ne se montre pas défaitiste, mais admet qu'il faudra trouver de grandes améliorations sur les deux journées à venir, Andrea Dovizioso semblant selon lui loin au-dessus de la meute à l'heure actuelle.

"Il est vrai que sur le rythme de course on doit travailler dur, car les Ducati, et surtout Dovizioso, sont sur un autre niveau. On doit travailler pour se rapprocher de lui. C'est un des circuits que l'on a pointé comme l'un de ceux où nous pouvions souffrir. C'est pourquoi je pense que l'objectif est le podium."

Les Suzuki, capables de jouer le titre

Márquez s'attend aussi à avoir du pain sur la planche face aux Suzuki, qui se sont montrées très à l'aise sur cette première journée, en témoigne le meilleur temps réalisé par un Álex Rins dont la moto était en feu 24h auparavant.

Un rythme des motos bleues qui ne surprend pas Marc Márquez, qui n'hésite pas à pointer la GSX-RR comme l'une des meilleures motos du plateau MotoGP à l'heure actuelle.

"Ce n'était pas une surprise", explique-t-il à propos du temps de Rins. "La Suzuki fonctionne bien, je pense qu'ils sont prêts à jouer le titre avec cette moto. Ils font déjà de très bonnes courses depuis Aragón, donc la moto est compétitive."

"Ils tournent très bien dans le milieu des virages. Leur point faible est peut-être la vitesse de pointe, mais quand vous êtes derrière eux, ils tournent tellement bien. C'est l'un des points forts de la Suzuki, avec le grip en sortie de virage. Leur vitesse de pointe n'est pas élevée, mais ils accélèrent très, très bien", conclut-il.

Avec Oriol Puigdemont et David Gruz

Article suivant
Lorenzo décidera samedi s'il renonce au week-end ou non

Article précédent

Lorenzo décidera samedi s'il renonce au week-end ou non

Article suivant

Rins leader de la journée... avec la moto qui a pris feu hier !

Rins leader de la journée... avec la moto qui a pris feu hier !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions