Le MotoGP s’affaiblit sans Márquez, selon Stoner

L’absence de Marc Márquez empêche le MotoGP de "franchir un cap" selon Casey Stoner. L’Australien s’interroge sur la valeur qu’aura le titre cette année.

Le MotoGP s’affaiblit sans Márquez, selon Stoner

Marc Márquez sera encore absent au moins un mois en MotoGP. L’homme fort de Honda doit encore se remettre de sa fracture du bras après sa chute Grand Prix d’Espagne, suivie d’un retour manqué au Grand Prix d’Andalousie puis d’une seconde opération. En son absence, Fabio Quartararo, Brad Binder et Miguel Oliveira ont goûté aux joies de la victoire en MotoGP pour la première fois. Ce début de saison imprévisible ne séduit pourtant pas Casey Stoner.

Le double Champion du monde estime que le MotoGP ne peut plus "passer au niveau supérieur" sans Márquez, et que son absence fait baisser la valeur du championnat : "Cela va créer la controverse, mais je pense vraiment que c’est le cas," a déclaré Stoner dans le podcast In The Fast Lane. "Sans Marc, sincèrement, il n’y a pas de leader en ce moment. Et cela se voit dans les résultats, avec ceux qui montent sur la première marche du podium."

"Marc était un leader clair et il a permis au championnat de passer au niveau supérieur. Quand j’étais là, nous étions presque toujours devant avec Valentino [Rossi], Jorge [Lorenzo] et Dani [Pedrosa]. En ce moment, aucun pilote ne fait preuve de constance à chaque week-end de la saison. Ce calendrier condensé, avec deux courses sur certaines pistes, donne un peu l’impression [aux pilotes] que s’ils ont un bon résultat une semaine, cela ira la semaine suivante. C’est un championnat très, très différent et je pense que cela trouble la hiérarchie."

Lire aussi :

L’équipe d’usine Honda, qui aligne Alex Márquez et Stefan Bradl, a chuté à la dernière place du championnat MotoGP depuis la blessure de Márquez. Stoner estime que ce déclin montre l’influence du sextuple champion du monde de MotoGP : "Je pense sincèrement que toutes les machines du plateau peuvent gagner en ce moment. Elles sont toutes très similaires, il n’y a des différences que dans les caractéristiques et dans la façon de trouver les performances. Encore une fois, ce qui fait la différence, c’est que le public n’a plus de leader. Quand on n’est pas leader, on devient suiveur. Et quand on est suiveur, il faut voir un autre accomplir des choses sur la moto pour se dire qu’on peut également le faire."

"Ce n’est pas facile. C’est ce que j’ai connu chez Ducati. Quand je n’étais pas au niveau, Ducati était vraiment en difficulté. Je ne dirais pas que je suis un leader, mais je n’ai jamais regardé ailleurs, je ne me suis jamais dit l’herbe était plus verte de l’autre côté. Je me disais que je devais faire avec la moto que j’avais, et qu’il fallait trouver comment débloquer les performances."

"C’est exactement ce que fait Marc. Il ne se préoccupe pas des autres. Il ne pense qu’à ce qu’il a à faire, à trouver le rythme, et ensuite, les autres voient ce dont la moto est capable et ils se disent ’S’il peut le faire, je peux au moins me rapprocher des premiers’. Sans Marc, (Honda) a probablement un peu de mal à montrer ce que la moto peut faire."

Stoner s’interroge également sur la valeur du titre attribué pour la saison 2020 puisqu’en raison de la pandémie, toutes les courses se dérouleront sur le sol européen, avec plusieurs circuits présents deux fois au calendrier. "Je pense que c’est fantastique que la compétition reprenne. Dans les équipes, cela permet à tout le monde de justifier sa place, et [pour] les sponsors [et] tout le reste, c’est bien de maintenir la compétition dans les meilleures conditions possibles. Malheureusement, je pense avoir des idées très arrêtées sur certaines choses."

Lire aussi :

"C’est un peu dur de parler de championnat du monde cette année, non ? Quand il y a deux courses sur le même circuit, si la sélection des piste convient à un pilote, il en tirera un grand bénéfice. Je ne suis pas très fan de l’absence des voyages et d’un championnat mondial. Mais la compétition en elle-même est fantastique, c’est mieux qu’attendre toute l’année. Je trouve cela fantastique."

partages
commentaires
Alberto Puig : À Dovizioso de dire "ce qu'il veut faire"

Article précédent

Alberto Puig : À Dovizioso de dire "ce qu'il veut faire"

Article suivant

L'intérim qui a permis à Jonathan Rea de prouver son talent en MotoGP

L'intérim qui a permis à Jonathan Rea de prouver son talent en MotoGP
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021