Totalement perdu, Viñales a "renoncé de nombreuses fois"

Maverick Viñales reconnaît une incompréhension totale face à la méforme qui est actuellement la sienne. L'Espagnol a l'intention de copier les réglages de Fabio Quartararo, son coéquipier chez Yamaha, ce qu'il excluait encore il y a quelques jours.

Totalement perdu, Viñales a "renoncé de nombreuses fois"

Quatre jours après un Grand Prix d'Allemagne désastreux conclu sur une 19e place, le plus mauvais résultat de sa carrière hors abandons, Maverick Viñales reste dans le flou. Mécontent que Yamaha soit incapable d'apporter une solution à son manque de grip à l'arrière, l'Espagnol commençait à percevoir un "manque de respect" dimanche et l'analyse des données récoltées au Sachsenring de lui a pas permis de trouver une explication à sa dégringolade dans la hiérarchie depuis son succès sur le circuit de Losail, en ouverture de la saison. C'est donc un pilote désabusé qui s'est présenté devant la presse ce jeudi, exprimant les doutes qui sont actuellement les siens.

"Sincèrement, ce n'est pas que je ne suis pas heureux, c'est juste que je sens vraiment un manque de respect parce que je n'ai jamais été dans cette situation par le passé", a lâché Viñales. "Finir dernier d'une course, je n'en ai pas le souvenir, depuis mon enfance, donc c'est pour ça que je suis déçu. Le fait est que je ne comprends rien, et je ne sais pas vraiment pourquoi. Le problème est qu'à chaque fois que j'essaie de trouver une solution, la réponse est la même : 'Je ne sais pas', donc il faut faire un peu mieux et on va essayer d'y parvenir parce qu'on a beaucoup de problèmes. Ce qui est étrange c'est qu'au Qatar 1, j'ai pu être devant tout le monde, puis plus rien après. Je suis passé de premier à dernier. Peut-être que je serai premier à nouveau ici, vous voyez ?"

"C'est assez étrange parce qu'en tant que pilote, c'est très dur de rester motivé. J'ai renoncé de nombreuses fois parce que je ne comprends pas vraiment. J'essaie vraiment de travailler, avec intelligence, avec calme. Au final la réponse est 'Je ne sais pas', donc on commence à accepter qu'on ne sait pas ce qu'il se passe. Je demande toujours la même chose, comme pourquoi au Qatar la moto fonctionnait bien et maintenant je suis à cette position. C'est assez étrange et difficile à accepter."

Lire aussi :

Maverick Viñales "ne pense pas" que le manque de respect qu'il ressent est dû à un nouveau statut conféré à Fabio Quartararo, leader du championnat et désormais porteur des espoirs de Yamaha dans la course au titre. Néanmoins conscient de la réussite du Français depuis le début de la saison, le #12 souhaite maintenant  faire comme Pol Espargaró avec Marc Márquez et copier chacun des réglages de son coéquipier, après avoir pourtant totalement exclu cette possibilité après le Grand Prix d'Allemagne en raison de styles de pilotage différents :"C'est sûr que ma solution sera d'utiliser la même moto que Fabio, exactement la même : la même électronique, les mêmes réglages, la même suspension, tout identique, et on verra ce qu'il se passera parce qu'au final, on ne comprend rien. Ici à Assen, je vais tout faire à l'identique, tout, et on verra où on sera."

"Mais ça ne devrait pas se passer comme ça, il faudrait faire des essais, trouver mes réglages, essayer d'adapter la moto à mon style de pilotage, mais dans cette équipe je suis les autres. C'est comme ça et j'y suis contraint parce que je ne peux pas continuer dans cette voie, à perdre du temps, à gâcher du temps. En Allemagne je suis tombé sans aucune raison, sans être sur l'angle, sans pousser sur le frein avant. Je vais essayer ce week-end. S'il met une suspension plus dure, je ferai la même chose. Je dois m'adapter, c'est vrai, ça prendra peut-être plusieurs courses, mais au moins j'aurai la même chose que l'autre gars dans le garage."

Fabio Quartararo s'est montré assez surpris que Maverick Viñales veuille à se point copier sa moto, leurs styles imposant des réglages distincts : "Je pense que tous les pilotes sont différents", a expliqué le Français en conférence de presse. "Je ne pense pas que c'est comme ça qu'il faut faire, mais on verra. Pour moi, la moto fonctionne très bien. Je suis très content de la moto. Le Sachsenring n'était pas la meilleure piste pour nous mais on a pu être rapides. Il a toujours été rapide sur cette piste, il est le dernier vainqueur en 2019. Je pense que même en travaillant à sa façon il sera rapide, mais pas de problème s'il veut faire comme nous."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Franco Morbidelli sera opéré du genou gauche vendredi

Article précédent

Franco Morbidelli sera opéré du genou gauche vendredi

Article suivant

Quartararo : Viñales doit apprendre à "sauver" ses week-ends

Quartararo : Viñales doit apprendre à "sauver" ses week-ends
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021