Le meilleur tour en course et beaucoup de frustration pour Quartararo

partages
commentaires
Le meilleur tour en course et beaucoup de frustration pour Quartararo
Par :
11 mars 2019 à 10:42

Tranchant dans ses chronos tout au long de la course, le Français a vu cette dernière gâchée par un problème mécanique juste avant le départ.

Tout comme son compatriote Johann Zarco lors de ses débuts en MotoGP il y a deux ans, Fabio Quartararo aura connu une première course rageante dans la catégorie reine, marquée par une panne mécanique inexpliquée sur la grille qui a totalement saccagé sa course.

Qualifié en cinquième position, le Français pouvait pourtant viser un excellent résultat à Losail, mais il a dû manger son pain noir à la place, et prendre finalement le départ depuis la voie des stands. Des conditions inappropriées pour un premier départ dans la discipline, même si cela a eu pour effet positif de le tenir écarté de la foire d'empoigne au premier virage. Mais il fallait aussi composer avec des pneus et des freins tout sauf à température.

Lire aussi :

"Je savais que le premier tour allait être très difficile car les pneus étaient froids, mais aussi les freins, car quand je suis arrivé au premier virage je n'avais pas de freins du tout, donc j'ai vraiment dû les chauffer", relate le jeune Niçois. "Après, je pense que c'est de l'expérience à prendre."

Pour son premier Grand Prix, Quartararo aura tout de même réussi à signer le meilleur tour en course en 1'55"039, une remarquable performance après avoir attaqué comme un damné en début d'épreuve, d'une part pour combler son retard mais aussi tout simplement pour mettre rapidement sa machine à température.

"Je n'avais qu'une seule chose à faire : le plan c'était de suivre les hommes de devant, de suivre leur rythme", reprend-il. "Et je pense que leur rythme, en 1'55"6 ou 1'55"7, ne me permettait pas de garder mes pneus. J'ai donc vraiment dû forcer pour être à la limite, mais dans les cinq ou six derniers tours, mon pneu était fumé donc j'avais vraiment fait le maximum."

Course presque sans erreur

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

Dès lors, le numéro 20 a livré une course sans bavure, si ce n'est une petite faute dans le virage 10 alors qu'il évoluait de concert avec Zarco. Une incartade qui l'a sans doute privé d'un premier point en MotoGP, lui qui a fini la course à la 16e place. "J'ai fait une erreur : j'ai perdu l'arrière dans le virage 10", a-t-il admis. "J'ai perdu toute l'accélération donc je pense que j'ai perdu trois ou quatre dixièmes, et en MotoGP c'est super dur à rattraper. J'ai quand même réussi à rattraper Miguel [Oliveira] sur la fin, à le passer, donc je suis quand même content de ce que j'ai fait."

Lire aussi :

Il faut dire qu'il était avide de refaire son retard et de se rattraper après ce qui a ressemblé en tout point à une injustice sur la grille de départ. Le couteau entre les dents, le Français a néanmoins su raison garder pour ne pas partir à la faute. "Il fallait que je donne le meilleur de moi-même", poursuit-il. "C'est vrai que c'est une situation assez difficile, parce qu'on a tellement de rage pour remonter qu'on ne pense même pas à conserver le pneu, on ne pense qu'à attaquer. Mais j'ai quand même réussi à me dire que la course était longue."

Quartararo aura désormais une chance de se rattraper lors de la prochaine en Argentine, prévue dans trois semaines.

Article suivant
La victoire de Dovizioso entre les mains de la Cour d’appel de la FIM

Article précédent

La victoire de Dovizioso entre les mains de la Cour d’appel de la FIM

Article suivant

Lorenzo, 13e : "Des petits brins de malchance" qui font la différence

Lorenzo, 13e : "Des petits brins de malchance" qui font la différence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu