Le meilleur tour en course et beaucoup de frustration pour Quartararo

Tranchant dans ses chronos tout au long de la course, le Français a vu cette dernière gâchée par un problème mécanique juste avant le départ.

Le meilleur tour en course et beaucoup de frustration pour Quartararo

Tout comme son compatriote Johann Zarco lors de ses débuts en MotoGP il y a deux ans, Fabio Quartararo aura connu une première course rageante dans la catégorie reine, marquée par une panne mécanique inexpliquée sur la grille qui a totalement saccagé sa course.

Qualifié en cinquième position, le Français pouvait pourtant viser un excellent résultat à Losail, mais il a dû manger son pain noir à la place, et prendre finalement le départ depuis la voie des stands. Des conditions inappropriées pour un premier départ dans la discipline, même si cela a eu pour effet positif de le tenir écarté de la foire d'empoigne au premier virage. Mais il fallait aussi composer avec des pneus et des freins tout sauf à température.

Lire aussi :

"Je savais que le premier tour allait être très difficile car les pneus étaient froids, mais aussi les freins, car quand je suis arrivé au premier virage je n'avais pas de freins du tout, donc j'ai vraiment dû les chauffer", relate le jeune Niçois. "Après, je pense que c'est de l'expérience à prendre."

Pour son premier Grand Prix, Quartararo aura tout de même réussi à signer le meilleur tour en course en 1'55"039, une remarquable performance après avoir attaqué comme un damné en début d'épreuve, d'une part pour combler son retard mais aussi tout simplement pour mettre rapidement sa machine à température.

"Je n'avais qu'une seule chose à faire : le plan c'était de suivre les hommes de devant, de suivre leur rythme", reprend-il. "Et je pense que leur rythme, en 1'55"6 ou 1'55"7, ne me permettait pas de garder mes pneus. J'ai donc vraiment dû forcer pour être à la limite, mais dans les cinq ou six derniers tours, mon pneu était fumé donc j'avais vraiment fait le maximum."

Course presque sans erreur

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

Dès lors, le numéro 20 a livré une course sans bavure, si ce n'est une petite faute dans le virage 10 alors qu'il évoluait de concert avec Zarco. Une incartade qui l'a sans doute privé d'un premier point en MotoGP, lui qui a fini la course à la 16e place. "J'ai fait une erreur : j'ai perdu l'arrière dans le virage 10", a-t-il admis. "J'ai perdu toute l'accélération donc je pense que j'ai perdu trois ou quatre dixièmes, et en MotoGP c'est super dur à rattraper. J'ai quand même réussi à rattraper Miguel [Oliveira] sur la fin, à le passer, donc je suis quand même content de ce que j'ai fait."

Lire aussi :

Il faut dire qu'il était avide de refaire son retard et de se rattraper après ce qui a ressemblé en tout point à une injustice sur la grille de départ. Le couteau entre les dents, le Français a néanmoins su raison garder pour ne pas partir à la faute. "Il fallait que je donne le meilleur de moi-même", poursuit-il. "C'est vrai que c'est une situation assez difficile, parce qu'on a tellement de rage pour remonter qu'on ne pense même pas à conserver le pneu, on ne pense qu'à attaquer. Mais j'ai quand même réussi à me dire que la course était longue."

Quartararo aura désormais une chance de se rattraper lors de la prochaine en Argentine, prévue dans trois semaines.

partages
commentaires
La victoire de Dovizioso entre les mains de la Cour d’appel de la FIM

Article précédent

La victoire de Dovizioso entre les mains de la Cour d’appel de la FIM

Article suivant

Lorenzo, 13e : "Des petits brins de malchance" qui font la différence

Lorenzo, 13e : "Des petits brins de malchance" qui font la différence
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021