MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
EL3 dans
04 Heures
:
54 Minutes
:
35 Secondes
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
13 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours

Miller de retour sur le podium après une belle lutte face à Rins

partages
commentaires
Miller de retour sur le podium après une belle lutte face à Rins
Par :
4 août 2019 à 17:32

Jack Miller a terminé sur le podium en République Tchèque après avoir dépassé Álex Rins en toute fin de course. Il félicite son équipe pour un choix de pneus intelligent, en dépit d'un manque de roulage ce week-end.

Parti en première ligne après un tour au bon moment en pneus slicks, alors que la piste séchait, Jack Miller se félicitait dès samedi d'une entame "solide" de week-end, en dépit d'une chute en toute fin de séance qualificative, sous la pluie. L'Australien avait même déclaré "se sentir à l'aise après trois semaines de break", et affichait sa confiance pour la course. Une confiance qui n'était pas feinte puisqu'il signe son premier podium de l'année en République Tchèque, au prix d'une lutte avec Álex Rins en toute fin de course.

Lire aussi :

"C'était génial de se battre à la fin, j'ai vu que Rins avait du patinage avec le pneu arrière", explique Miller. "J'ai attendu le bon moment, il avait de grosses difficultés, c'était serré et j'ai décidé de le passer, mais la Suzuki tourne très bien, et je savais que je devais être patient et prendre mon temps. Le pneu avant était celui qui perdait le plus en performance, c'était la première fois du week-end que je roulais avec le dur, mais je suis content qu'on l'ait choisi, on fait ce résultat grâce à l'équipe, et on a beaucoup travaillé dans les dernières courses pour y parvenir."

"Je suis heureux de la manière dont ça s'est passé, c'était un pari d'utiliser les durs qu'on avait pas utilisés du week-end. J'ai réussi à faire fonctionner le pneu dur à l'avant mais j'ai dû attaquer dès le tour de chauffe pour mettre de la température dans les pneus. C'est un vrai podium, et il n'y avait pas de meilleure manière de commencer la deuxième partie de saison."

Il a fallu se défaire d'un Rins "typique"

Miller savait que le pilote Suzuki, accroché à la troisième place depuis le début de course, s'était élancé avec un pneu médium à l'avant et un tendre à l'arrière, quand lui avait opté pour un choix plus dur à l'avant. Bien que l'expérience du pneu dur n'était pas confortable pour lui, à cause du manque de roulage, le pilote Pramac s'attendait à voir les pneus de son rival perdre en performance en fin de course.

"Personne n'avait fait la distance de course sur les pneus que Rins avait choisi, j'ai vu qu'il avait des difficultés, et c'était de pire en pire. J'ai essayé de le passer, et il a fait du Rins typique ; j'ai couru toute ma carrière contre lui et je sais qu'il est capable de prendre de bons virages, de freiner tard, et de rester contre le vibreur pour bloquer la trajectoire. J'ai donc pensé que je devais changer ma manière d'attaquer."

"J'avais à gérer mes propres problèmes, je me suis fait quelques frayeurs, j'ai failli arrêter de le chasser à sept ou huit tours de l'arrivée car j'avais quelques vibrations et Rins attaquait fort. Cette Suzuki est capable de bien tourner, mais il avait des difficultés dans le dernier virage. Je savais ce que j'avais à faire, j'ai réussi à gérer, et je ne peux pas assez remercier l'équipe pour ce résultat, compte tenu du peu de roulage pendant le week-end. On espère faire aussi bien en Autriche et continuer comme ça dans les prochaines courses."

Lire aussi :

L'Autriche où, justement, sa Ducati devrait être en forme. Jamais la Desmosedici n'a été vaincue sur le Red Bull Ring, mais Miller avoue lui-même ne pas y être très à l'aise. Interrogé sur sa manière d'aborder la prochaine course, qui se déroule le week-end prochain : "C'est une piste où je n'ai jamais réussi dans le passé, mais je prévois de manger le moins possible cette semaine pour être aussi léger que possible et avoir un avion de chasse dimanche", a-t-il lancé, provoquant l'hilarité générale.

Il se félicite de son podium, le premier de la saison, et de son premier top 5 en 2019, mais ne sait pas si cela jouera dans l'obtention d'un nouveau contrat. Celui qui a déclaré en début de week-end attendre une confirmation pour 2020 s'en amuse : "C'est toujours bien d'avoir un résultat comme ça, surtout dans ma situation. Mais je ne suis pas trop stressé, ça viendra. Je vérifie ma boîte aux lettres tous les jours, je l'ouvre, je regarde s'il y a un contrat dedans mais ce n'est pas encore le cas."

Article suivant
En solide apprentissage, Quartararo prend rendez-vous avec Rossi !

Article précédent

En solide apprentissage, Quartararo prend rendez-vous avec Rossi !

Article suivant

Piste humide, contact avec Morbidelli : Zarco a perdu gros au départ

Piste humide, contact avec Morbidelli : Zarco a perdu gros au départ
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Course
Lieu Brno Circuit
Pilotes Jack Miller
Équipes Pramac Racing
Tags ducati , miller , rins
Auteur Emmanuel Touzot