Miller commençait à rêver du titre, avant de chuter en course

Alors qu'il n'a pas autant profité qu'il l'espérait de l'absence de Marc Márquez à Jerez, Jack Miller veut à présent prendre les courses les unes après les autres.

Miller commençait à rêver du titre, avant de chuter en course

Quatrième du premier Grand Prix de la saison, Jack Miller s'est pris à rêver, après le forfait de Marc Márquez au Grand Prix d'Andalousie, qu'il pourrait faire partie des prétendants au titre. Alors que le Champion du monde en titre avait déjà enregistré un score vierge à la première course, le voir renoncer à disputer la seconde manche, après avoir malgré tout tenté de prendre la piste pendant les essais, avait changé la donne aux yeux du pilote australien.

Seulement, alors qu'il a disputé le début de course dans le groupe qui se battait pour le podium et venait de prendre l'avantage sur Maverick Viñales, Miller est parti à la faute dans le 11e tour, piégé par le virage 9. "Je me suis fait quelques chaleurs. J'ai eu du mal à passer la Yamaha", explique-t-il. "Il fallait que je tente de passer Viñales quand son rythme baissait. J'ai finalement réussi à le passer, et j'ai essayé d'éviter l'aspiration et de faire en sorte que mon pneu avant ne chauffe pas trop. Mais j'ai dû donner quelques gros coups de freins et l'avant a commencé à chauffer un peu. J'ai essayé de passer le virage 9 calmement, mais d'ès que j'ai relâché les freins j'ai perdu l'avant."

Lire aussi :

"C'était une chute de rien du tout, mais plutôt dommageable", regrette Jack Miller. Avec la seconde victoire de Fabio Quartararo, qui compte un score parfait au championnat à ce stade, le pilote Pramac apparaît désormais septième au classement, avec déjà 37 points de retard sur le Français. Et il n'a que 13 unités d'avance sur Marc Márquez, alors qu'il souhaitait justement profiter de son absence pour se détacher autant que possible, espérant tirer son épingle du jeu au terme d'un championnat qui sera court.

"Ça a clairement changé ma vision du championnat. Je visais des podiums, peut-être une cinquième place au championnat, mais maintenant…" analysait-il samedi après l'annonce du forfait de Márquez. "Clairement, ça change les choses. À l'instant T, on est en lice. Il faut donc qu'on change notre stratégie et qu'on sorte de ces deux manches de Jerez avec autant de points que possible. Ensuite, on retrouvera des pistes où je suis vraiment compétitif et on pourra se battre. Ici, c'est une piste sur laquelle Marc est habituellement compétitif et il ne peut pas en tirer profit, alors je dois juste essayer de lui prendre autant de points que possible."

S'il s'estimait en lutte pour le titre avant cette deuxième course, il a donc quelque peu tempéré son enthousiasme après cette chute et préfère désormais prendre les Grands Prix les uns après les autres. Il conserve néanmoins une pointe d'optimisme en comptant sur l'arrivée de pistes plus favorables à la Ducati dans les prochaines semaines.

"Je pense qu'on va juste recommencer à prendre les courses les unes après les autres", a-t-il souligné lorsqu'il lui a été demandé comment il se voyait dans la course au titre après cette deuxième manche. "Comme vous avez pu le voir, beaucoup de pilotes ont fait des erreurs, c'est la chance que j'ai eue. Mais Fabio a aussi marqué 25 points supplémentaires."

"J'ai fait les comptes et je suis à 13 points du troisième au championnat, un solide résultat à Brno réduira donc ce retard. Mais pour le moment, je dois rentrer chez moi, passer une bonne semaine et revenir plus fort à Brno. Jerez n'est pas une piste particulièrement géniale pour moi ou la Ducati, mais maintenant c'est fait, on peut avancer."

partages
commentaires
Hervé Poncharal déçu : "Nous aurions pu être très proches du podium"

Article précédent

Hervé Poncharal déçu : "Nous aurions pu être très proches du podium"

Article suivant

Silverstone serait "très déçu" de perdre le MotoGP

Silverstone serait "très déçu" de perdre le MotoGP
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021