Jack Miller confirmé dans l'équipe officielle Ducati pour 2021

C'est désormais officiel : Jack Miller rejoindra l'équipe factory de Ducati en 2021, premier pilote à être confirmé par le constructeur italien pour le moment.

Jack Miller confirmé dans l'équipe officielle Ducati pour 2021

Après Troy Bayliss et Casey Stoner, un pilote australien va à nouveau intégrer l'équipe officielle Ducati en MotoGP. Membre du team Pramac depuis deux ans, Jack Miller a été choisi par le constructeur de Borgo Panigale pour faire partie de son line-up factory la saison prochaine.

Déjà pressenti pour ce poste il y a un an, il avait été recalé au profit de Danilo Petrucci. Le pilote italien n'ayant pas réalisé une saison aussi régulière qu'espéré en 2019, la rumeur s'est faite de plus en plus pressante, confirmée ces derniers jours par les propos des directeurs de team Pramac et de la formation officielle, qui ont témoigné de négociations en cours et proches d'aboutir. Ducati officialise désormais un accord passé avec Miller pour qu'il intègre le team factory en 2021, avec une option qui, si elle était activée, lui permettrait de rester à ce poste également en 2022.

Jack Miller a connu un parcours atypique en Grand Prix, lui qui a fait son entrée en MotoGP en 2015 sans en être passé par le Moto2. Vice-Champion du monde Moto3 en 2014, il a rejoint la catégorie reine avec le team LCR, où une Honda satellite était mise à sa disposition, avant de passer chez Marc VDS. C'est là qu'en 2016 il a signé sa première victoire, créant la surprise lors d'un Grand Prix des Pays-Bas détrempé et mémorable.

Lire aussi :

Entré dans le giron Ducati en 2018 via le team Pramac, il a obtenu une pole position dès cette première année − elle aussi passée à la postérité lorsque tous les autres pilotes ont pris le départ depuis la pitlane ou le fond de la grille. Alors qu'il disposait en 2018 d'une moto datant de la saison précédente, il a fait un bond de deux ans en 2019 en se voyant confier une machine identique à celle des pilotes officielles. Il a alors obtenu cinq podiums, avec à la clé la huitième place du championnat.

"Avant toute chose, je souhaite remercier chaleureusement Paolo Campinoti, Francesco Guidotti et toute l'équipe Pramac Racing pour le formidable soutien que j'y ai reçu durant les deux ans et demis que nous avons passés ensemble", commente Jack Miller. "C'est un honneur de pouvoir continuer ma carrière MotoGP avec le constructeur de Borgo Panigale et je souhaite remercier toute l'équipe dirigeante de Ducati pour m'avoir fait confiance et m'avoir offert cette incroyable opportunité. J'ai hâte de recommencer à courir cette année. Je suis prêt à assumer avec la plus grande implication la responsabilité d'être un pilote officiel Ducati en 2021."

"Depuis son arrivée dans le team Pramac Racing, Jack a accompli de grands progrès, il a démontré qu'il était l'un des plus rapides et des plus talentueux du championnat. Nous sommes donc heureux qu'il ait accepté de piloter la Desmosedici officielle pour l'équipe Ducati l'année prochaine", commente Claudio Domenicali, PDG de Ducati Motor Holding. "Nous sommes convaincus que Jack a tout ce qu'il faut pour se battre régulièrement pour les positions qui comptent, et ce à chaque course et dès cette saison avec la Desmosedici GP20 du team Pramac Racing, et pour faire un grand pas en avant l'année prochaine grâce au soutien total de l'équipe Ducati."

Quatrième constructeur à annoncer un pilote officiel pour 2021, Ducati réussit un premier recrutement après avoir échoué ces derniers mois à convaincre Maverick Viñales et Fabio Quartararo de changer de constructeur. Les discussions avec Andrea Dovizioso sont elles aussi compliquées et n'ont pas pour le moment permis de trouver d'accord, alors que le pilote italien a terminé les trois dernières saisons à la place de vice-Champion du monde. En l'état, le dernier guidon encore à pourvoir dans l'équipe officielle devrait se jouer entre Dovizioso et son actuel coéquipier, Danilo Petrucci, de plus en plus sur la sellette.

Lire aussi :

L'équipe Pramac devrait, selon toute vraisemblance, confirmer son autre pilote, Pecco Bagnaia, qui n'a pour le moment disputé qu'une seule saison en MotoGP. Plusieurs pilotes actuellement engagés en Moto2 sont en lice pour le rejoindre, les noms récemment cités étant ceux de Jorge Martín, Lorenzo Baldassarri, Enea Bastianini mais aussi Álex Márquez.

partages
commentaires
Premier test post-confinement pour KTM

Article précédent

Premier test post-confinement pour KTM

Article suivant

Petrucci sur le départ ? "Rien de concret" avec Aprilia

Petrucci sur le départ ? "Rien de concret" avec Aprilia
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021