Réactions
MotoGP GP d'Argentine

Miller pénalisé, Quartararo déplore un manque de "fair-play"

Fabio Quartararo a été gêné par Jack Miller pendant un tour rapide en Q2 au GP d'Argentine. Pénalisé sur la grille, le pilote Ducati affiche sa surprise tandis que le Niçois lui reproche un manque de sportivité.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Deux semaines après une manœuvre qui a déplu à Jack Miller au GP d'Indonésie, c'est cette fois Fabio Quartararo qui est mécontent du pilotage de son rival. L'Australien a été victime d'une chute au début de la Q2 à Termas de Río Hondo et il a pu repartir sur sa deuxième machine, avec un timing décalé par rapport aux autres pilotes. Alors qu'il était dans un tour rapide, Quartararo est revenu sur un Miller sorti des stands quelques instants plus tôt. Il a dû se relever et renoncer à cette tentative.

 

L'agacement du Champion du monde était visible et la direction de course a immédiatement lancé une enquête, qui a mené à une pénalité pour le #43 sur la grille de départ. Ce dernier ne comprend pas la décision. "On vient de me dire que j'aurai une pénalité de trois places", a confié Miller. "Je ne sais pas ce qu'ils veulent de plus de ma part. J'ai changé de moto, de combinaison, j'ai essayé de prendre mes marques avec les deux et je ne comprends pas. Ce n'est pas comme si je m'étais mis intentionnellement sur le chemin de quelqu'un."

Fabio Quartararo reconnaît que l'incident n'a pas été provoqué volontairement par le représentant de Ducati mais estime qu'il aurait dû faire plus d'efforts pour l'éviter, sachant que de nombreux pilotes venaient d'entamer un tour décisif. "Sur cette piste, si on ne fait pas le chrono dans le premier tour, on est un peu pénalisé", a expliqué le pilote Yamaha. "Au virage 6, j'ai eu de très mauvaises sensations : dès qu'on passe à gauche, on ne peut plus accélérer [à cause de la poussière]. Il n'était pas vraiment sur la trajectoire mais dans ce genre de virage, quand on arrive très vite sur le quatrième rapport, et qu'on a quelqu'un – pas au milieu mais presque sur la trajectoire – c'est perturbant. Pour moi ce n'est pas fair-play de piloter comme ça."

Sans vouloir susciter de polémique, Quartararo estime que l'attitude de Miller n'était pas appropriée : "Je pense que c'est l'une des portions les plus rapides du circuit. Je ne veux pas me plaindre, ça peut arriver, peut-être qu'il ne m'a pas vu. [...] Il n'avait pas à être là. Au virage 5, quand on voit que quelqu'un arrive, on se décale à droite, on ne reste pas sur la trajectoire. Mais je ne m'en soucie pas vraiment. C'est comme ça et je ne veux pas dire que c'était dangereux."

"Il sait très bien ce qu'il va faire en ce mettant dans cette position donc je ne trouve pas que ce soit fair-play", a ajouté le Français.

Fabio Quartararo voit Aleix Espargaró favori pour la course

Fabio Quartararo

Fabio Quartararo

Cet incident a peut-être privé Quartararo de la première ligne ce dimanche. Finalement sixième sur la grille, il conserve ses chances mais se méfie particulièrement d'Aleix Espargaró, homme fort de la journée et premier poleman avec une Aprilia depuis près de 22 ans. Quartararo est surtout impressionné par le rythme de course du Catalan. "Je n'ai pas été surpris de la pole position parce qu'ils ont fait un doublé en EL2. Je ne suis pas vraiment étonné par la pole, mais je le suis de leur gestion, surtout avec Aleix. Son rythme avec le tendre était incroyable. Il y a une bonne chance qu'il s'échappe s'il prend un bon départ."

"Il faut être sincère, c'est clair qu'il est le favori", a insisté El Diablo. "Mais tout peut arriver en course. L'an dernier, à Barcelone j'étais le favori, et sans parler de ma combinaison, j'ai souffert. C'est bien de le voir vraiment devant parce que c'est quelqu'un que j'apprécie, il a énormément travaillé avec Aprilia depuis le début et on ne le voit vraiment jamais se plaindre. Il est là, je suis content pour lui."

Quartararo n'a cependant pas montré tout son potentiel et compte sur le warm-up pour améliorer ses performances : "Mon rythme était bon en EL2 mais j'ai un peu trop préservé les pneus. Quand j'ai pris le medium, je ne l'ai pas apprécié, puis j'ai pris un tendre qui avait 15 tours. Je pouvais à peine sortir des stands et j'ai décidé de faire un tour. Je pouvais attaquer, je l'ai fait un peu plus, j'ai fait un 1'39"2 et c'était bien. Je pense qu'on a un gros potentiel pour demain. C'est pour ça que je ne suis pas trop en colère, parce que je sens que notre potentiel est supérieur à ce qu'on a montré. Je suis vraiment impatient de faire le warm-up demain."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Qualifs - Aleix Espargaró place Aprilia en pole !
Article suivant Aleix Espargaró : "Mon cadeau pour Aprilia"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France