MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
9 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
16 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
36 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
44 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
72 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
79 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
93 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
100 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
107 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
121 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
128 jours

Premier test collectif à Misano dès demain

partages
commentaires
Premier test collectif à Misano dès demain
Par :
Co-auteur: Emmanuel Touzot
22 juin 2020 à 16:11

Misano, qui accueillera deux Grands Prix au mois de septembre, sera dès demain le théâtre d'un test collectif réunissant plusieurs équipes MotoGP, le premier depuis le mois de février.

Pour le moment, les essais privés post-confinement ont été menés dans la discrétion, KTM au Red Bull Ring et Aprilia à Misano. Mais une première séance collective est au programme cette semaine, de mardi à jeudi, moins d'un mois avant la reprise de la compétition.

C'est à nouveau à Misano que le rendez-vous est donné, à partir de demain. Sans surprise, on y retrouvera KTM et Aprilia, qui profitent des concessions réglementaires pour faire rouler leurs pilotes titulaires sans limitations. Les pilotes engagés par la marque autrichienne dans ses deux équipes (factory et Tech3) seront aux affaires, et ce alors que Pol Espargaró se trouve actuellement au cœur de toutes les spéculations. Mais Mike Leitner l'a dit, il n'y a pour le moment pas de raison de le mettre de côté pendant les tests de la RC16, et le constructeur fera donc rouler ses quatre pilotes. Brad Binder est arrivé il y a déjà trois semaines en Autriche, où il vit désormais, tandis que Miguel Oliveira et Iker Lecuona seront à l'œuvre pour Tech3.

Lire aussi :

Chez Aprilia, Aleix Espargaró réalisera sa première séance depuis les essais de pré-saison de février, lui qui a récemment réalisé plusieurs roulages au guidon d'une Superbike et non de sa MotoGP. Les difficultés de déplacements entre Andorre, où il réside, et l'Italie l'avaient empêché d'être présent lors du test précédent de son équipe. Cette fois, il sera bien au rendez-vous, et accompagné par Bradley Smith, alors qu'Andrea Iannone est toujours contraint de patienter. Suspendu depuis le mois de décembre et pour encore un an, l'Italien attend le résultat du recours qu'il a déposé auprès du TAS pour savoir si sa sanction sera levée ou, au contraire, peut-être très fortement alourdie.

Ducati a loué la piste et sera bien entendu de la partie, à quelques encablures de sa base de Borgo Panigale. C'est le pilote d'essais du constructeur, Michele Pirro, qui sera aux affaires. Chez Suzuki, c'est le Français Sylvain Guintoli qui sera présent, laissant les deux titulaires de la marque japonaise au repos.

Alors que l'homologation du moteur des équipes bénéficiant des concessions réglementaires a été reportée au 29 juin, Aprilia pourra profiter de ce roulage pour définitivement valider la version 2020 très fortement évoluée de son bloc. Il lui restera ensuite quelques jours de travail à l'usine de Noale pour lui apporter la touche finale. KTM, bien qu'autorisé à en faire de même, a indiqué ne pas souhaiter modifier son moteur par rapport à la première version présentée en mars, et se contente donc d'un travail sur l'électronique, le châssis et toute autre pièce autorisée, à l'instar des autres constructeurs.

Lire aussi :

Mais outre le travail sur les machines, cette séance permettra également de tester en conditions réelles de nouvelles manières de travailler dans les stands. Car les gestes barrières qui devront s'appliquer lors de la reprise de la compétition, dans moins d'un mois, peuvent se révéler plutôt contraignants et nécessitent au moins de prendre ses marques, voire de trouver des manières alternatives d'opérer en équipe.

"Il sera possible de travailler en étant proches, par exemple avec plusieurs personnes sur une même moto, mais à condition de porter des lunettes de protection, un masque et une visière en plastique. Ce sera un peu gênant, surtout avec la chaleur, mais je ne crois pas que cela ralentira particulièrement le travail", explique Davide Tardozzi, team manager de l'équipe officielle Ducati, à GPOne.

"Logiquement, on ne peut pas placer un pilote derrière un plexiglas à sa descente de la moto, ni lui faire porter un masque, parce qu'il a besoin de respirer. Nous sommes en train de nous équiper pour résoudre ce problème : soit en faisant adopter aux membres des équipes toutes les précautions comme les visières, soit en plaçant un micro connecté à nos casques qui permette à tout le monde d'entendre ce que dit le pilote. Nous allons essayer ce système à Misano : ce test sera un essai général en vue du premier Grand Prix."

Article suivant
Smith "va certainement commencer la saison" avec Aprilia

Article précédent

Smith "va certainement commencer la saison" avec Aprilia

Article suivant

Pas d'abandon possible en 2020, selon Aleix Espargaró

Pas d'abandon possible en 2020, selon Aleix Espargaró
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Lieu Misano World Circuit Marco Simoncelli
Auteur Léna Buffa