MotoGP
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
16 oct.
Événement terminé
23 oct.
Événement terminé
06 nov.
EL1 dans
6 jours
13 nov.
Prochain événement dans
12 jours
20 nov.
Prochain événement dans
19 jours

Une "colère positive" pour Morbidelli après sa 4e place

partages
commentaires
Une "colère positive" pour Morbidelli après sa 4e place
Par :

Malgré une erreur contre laquelle il peste, Franco Morbidelli veut retenir le positif du week-end de Barcelone, notamment car il estime qu'il lui était impossible de gérer ses pneus comme il aurait dû le faire.

Franco Morbidelli a transformé sa première pole position MotoGP en quatrième place à l'arrivée du Grand Prix de Catalogne, un résultat qui lui laisse un sentiment mitigé mais qu'il veut voir comme positif. Auteur il y a deux semaines de sa première victoire, le pilote italien estime qu'il peut être fier du bilan global de son week-end à Barcelone, où une nouvelle fois il a joué les premiers rôles.

"Je suis en colère pour cette quatrième place, et c'est positif car ça veut dire qu'on a un niveau très élevé", commente-t-il. "Je vois le verre à moitié plein, je ne peux pas voir le verre à moitié vide pour une quatrième place. Je suis un peu en colère pour l'erreur que j'ai faite. J'aurais dû faire une course parfaite et monter sur le podium, mais j'ai fait une erreur. Ce n'est que ma faute et c'est dommage, mais le verre est en tout cas à moitié plein. Et même aux trois-quarts !"

Lire aussi :

L'erreur à laquelle fait référence Morbidelli est celle qui lui a temporairement coûté la deuxième place dans le 14e tour de la course. En tête durant les huit premiers tours, il admet qu'il a probablement trop forcé sur ses pneus au point de rapidement les user. Après avoir été dépassé par Fabio Quartararo et avoir tenté de le suivre, il a été relégué au troisième rang en manquant un freinage. Remonté d'un cran avec la chute de Valentino Rossi, il a fini par perdre deux places en fin de course, incapable de résister au retour des deux pilotes Suzuki.

"J'ai pris un départ magnifique. Peut-être que j'ai un peu trop poussé et un peu trop usé les pneus, car je n'étais ensuite pas prêt à me battre quand Fabio est arrivé. Quand j'étais derrière lui, je perdais un peu en ligne droite et je devais prendre de gros risques au freinage pour revenir. J'ai alors fait une erreur. J'ai failli lui rentrer dedans, alors il a fallu que je tire tout droit et j'ai perdu deux secondes, qui sont celles qui m'ont fait perdre le podium", raconte-t-il.

"Je suis donc en colère pour cette erreur, mais il faut que je sois content du bilan global de ce week-end parce que j'étais en pole position, j'ai été rapide sur le tour et rapide d'une manière générale. Peut-être qu'il m'a manqué un peu de régularité en course parce que j'ai poussé un peu trop au début de la course. Mais quoi qu'il en soit, je suis satisfait de ma performance du week-end."

Franco Morbidelli l'assure, il ne pouvait pas suivre d'autre stratégie que celle-là, étant celui qui dispose de la Yamaha la moins évoluée cette saison, une spécification qui date de l'an dernier et dont le déficit en vitesse de pointe est net. En course, la moto #21 était la plus lente de tout le plateau dans la longue ligne droite de Barcelone, à 14,2 km/h de la meilleure V-max (celle de Ducati de Pecco Bagnaia) et à 6,4 km/h de la première Yamaha, celle de son coéquipier, dans la lignée de la tendance aperçue tout au long du week-end.

"Je n'ai pas pensé à économiser mes pneus, parce que c'est quelque chose que l'on peut faire quand on a de la puissance en ligne droite. Or, je suis clairement le plus faible du groupe sur ce point. Ce week-end j'étais plus lent de 6 km/h par rapport aux autres Yamaha et à la fin de la course j'avais 22 km/h de moins que les Ducati. Je ne pouvais donc pas établir de stratégie, il fallait juste que je donne le maximum dès le départ. Je n'ai pas pu gérer les pneus, car j'ai juste voulu donner le maximum tant que j'en ai eu. Donc, oui, j'ai tout détruit, mais je pense que c'était la meilleure chose à faire pour moi et pour mon package."

"J'avais à l'esprit une stratégie claire, qui était de prendre un bon départ, d'imprimer mon rythme et d'essayer de pousser dès le début en espérant que les pneus allaient tenir ! Ça n'a malheureusement pas été le cas et j'ai commencé à être très en difficulté. C'est ma faute, ça aurait peut-être été mieux si j'avais attendu un peu, mais je n'en suis pas sûr non plus", estime Franco Morbidelli.

D'une victoire à une course "désastreuse", Maverick Viñales est perdu

Article précédent

D'une victoire à une course "désastreuse", Maverick Viñales est perdu

Article suivant

Photos - Le retour à la victoire du "diablo" Quartararo !

Photos - Le retour à la victoire du "diablo" Quartararo !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Catégorie Course
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Franco Morbidelli
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa