MotoGP
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
78 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
92 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
106 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
121 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
128 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
141 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
149 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
155 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
170 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
177 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
184 jours

Mugello et Barcelone : pas de surprise mais une grande incertitude

partages
commentaires
Mugello et Barcelone : pas de surprise mais une grande incertitude
Par :
8 avr. 2020 à 15:36

Les deux derniers circuits touchés par des reports liés à la pandémie de COVID-19 affichent leur volonté d’œuvrer à un retour au calendrier dès que les conditions le permettront.

La nouvelle n'a surpris personne, et pourtant comme à chaque annonce de ce type, chaque semaine désormais, les spectateurs, les acteurs du championnat et les organisateurs des épreuves prennent une claque. Après l'officialisation du report du Grand Prix de France, la semaine dernière, ce sont deux manches qui ont été concernées par une même annonce, faite mardi : celles du Mugello et de Barcelone, prévues entre fin mai et début juin.

Lire aussi :

Le sort des deux épreuves semblait inévitable, alors que la pandémie de COVID-19 frappe toujours lourdement et que l'Italie et l'Espagne sont les deux pays les plus touchés en Europe. À leur tour, elles sont repoussées, mais sans qu'aucune nouvelle date ne puisse être définie. L'espoir est toutefois de pouvoir trouver une façon de reprogrammer ces courses lorsque la saison 2020 pourra enfin commencer.

C'est le souhait qu'a exprimé notamment Paolo Poli, administrateur délégué du circuit du Mugello"Nous avons espéré jusqu'à aujourd'hui que la terrible situation d'urgence dans laquelle nous nous trouvons depuis début mars puisse se résoudre rapidement", a-t-il déclaré au moment de l'annonce. "Malheureusement, ça n'a pas été le cas : ces dernières semaines, l'urgence sanitaire s'est intensifiée au point de nous contraindre, bien malgré nous, à reporter à une date inconnue le Grand Prix d'Italie de moto prévu au Mugello le 31 mai."

"Notre première attention se porte vers nos spectateurs, les passionnés, les équipes et le staff de professionnels qui, à tous les niveaux, garantissent depuis toujours le niveau d'organisation le plus élevé. En ce moment, nous sommes tous soumis à une épreuve très dure", a-t-il poursuivi. "En étant conscients que les mois à venir ne seront faciles pour personne, nous sommes malgré tout certains que nous reviendrons plus forts qu'avant. De notre côté, nous allons nous investir à fond pour faire en sorte que la prochaine édition, quelle que soit sa date, soit celle d'une force, d'une cohésion et d'une renaissance extraordinaires."

Son homologue du Circuit de Catalunya a tenu un discours similaire. "La décision de reporter le Grand Prix de Catalogne n'est pas une mesure qui nous a surpris. C'est une situation à laquelle nous avons travaillé durant de nombreux jours avec la FIM et la Dorna", a déclaré Joan Fontseré à Motorsport.com. "Pour cette même raison, il est très clair pour nous qu'à ce jour il n'existe aucune prévision quant à une possible date pour débuter la saison MotoGP, et encore moins quant à la façon dont le Grand Prix de Catalogne s'intégrerait dans ce nouveau calendrier."

Des perspectives très incertaines

En dépit de l'incertitude de cette situation, le patron du circuit qui accueille le Grand Prix de Catalogne (mais aussi le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, également reporté) assure travailler pour que sa course ait bien lieu, qu'elle qu'en soit la date : "Aujourd'hui, nous envisageons toutes les options, qu'il s'agisse de l'organiser à une autre date [cette année], à huis clos ou en public, ou de le reporter à une date ultérieure, qui serait en 2021. À ce jour, tout est très incertain et nous ne savons pas combien de temps cette situation peut durer."

Est-ce à dire que la saison 2020 pourrait être retardée au point de se terminer en 2021 ? "Nous examinons toutes les décisions. C'est un scénario très incertain et ce sera, de toute façon, la décision de la Dorna", fait savoir Joan Fontseré.

Récemment, Carmelo Ezpeleta a évoqué pour la première fois le scénario du pire, à savoir l'annulation pure et simple de la saison 2020. Loris Capirossi, membre de la Dorna, a quant à lui laissé entendre qu'il serait impossible de courir au-delà du 15 décembre, afin de ne pas mettre en péril la prochaine saison en réduisant trop drastiquement sa préparation.

Lire aussi :

Avec Matteo Nugnes et Germán Garcia Casanova

Voir aussi :

Article suivant
Márquez "en bien meilleure forme" que pendant les tests

Article précédent

Márquez "en bien meilleure forme" que pendant les tests

Article suivant

Crutchlow : "Pas de raison de ne pas courir en 2021"

Crutchlow : "Pas de raison de ne pas courir en 2021"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Lieu Mugello
Auteur Léna Buffa