MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
1 jour

Pierer : "Tôt ou tard, KTM dominera aussi en MotoGP"

partages
commentaires
Pierer : "Tôt ou tard, KTM dominera aussi en MotoGP"
Par :
14 mai 2019 à 10:40

Le PDG de KTM défend la philosophie du constructeur autrichien et considère comme inaliénable son engagement envers le châssis tubulaire, au contraire de Ducati qui l’a abandonné il y a sept ans. C’est, selon lui, l’une des clés qui permettra à KTM d’arriver aux avant-postes.

Après avoir sévèrement réprimandé Johann Zarco pour ses performances qu’il juge jusqu’à présent "inacceptables", Stefan Pierer a défendu avec détermination le châssis tubulaire en acier incorporé à toutes ses motos et qui est devenu le principal signe distinctif de la marque.

Lorsqu’il est demandé à différents responsables d’équipes leur opinion à ce sujet, après deux ans d’exploitation par le constructeur autrichien en MotoGP, la plupart se rejoignent : "Il y a beaucoup de politique dans le team, et tôt ou tard ils vont devoir renoncer à leur châssis tubulaire car on a bien vu qu’ici il ne fonctionne pas."

Lire aussi :

Pierer s’est pourtant montré inflexible à Jerez, jusqu’à affirmer que Ducati avait commis une erreur en baissant les bras et en abandonnant ce châssis tubulaire pour passer à celui en aluminium. "Nous, nous n’y renoncerons jamais car il s’agit de l’un des principaux avantages de nos motos. Grâce à lui, elles gagnent en flexibilité et sont plus légères, et c’est ainsi que nous dominons le monde du motocyclisme dans de nombreuses disciplines. Ce qu’il y a, c’est que pour atteindre cet objectif il faut avoir les bonnes personnes aux bons postes", a-t-il expliqué, très convaincu, à Motorsport.com.

"Nous avons mis 11 ans à gagner en Supercross, mais lorsque nous y sommes parvenus, nous avons remporté cinq titres consécutifs. Il nous a fallu sept ans pour nous imposer au Dakar, et à présent nous enchaînons 18 succès à la suite. Peut-être que nous mettrons dix ans, mais tôt ou tard, nous dominerons aussi en MotoGP", a déclaré le PDG.

Lire aussi :

Ducati a abandonné l’idée du châssis en acier en 2012, avec l’arrivée de Valentino Rossi. Mais Pierer dispose de nombreux arguments pour affirmer que, selon lui, les trophées sont juste le meilleur argument de vente possible.

"Si nous suivons l’exemple de Ducati, nous perdrons. KTM s’est engagé dans les courses pour deux raisons. D’abord, pour innover, et ensuite parce que nous voulons vendre des motos. Les Ducati MotoGP n’ont rien à voir avec les motos qui se vendent en magasin. Il suffit de regarder leurs ventes (53 000 en 2018, selon les données de la marque italienne), et les nôtres (261 000). Pour moi, les courses ne sont pas que de l’émotion, et c’est pourquoi ma devise est 'gagne le dimanche, vends le lundi'", a-t-il conclu.

Article suivant
Crutchlow contre le test de Jerez en novembre

Article précédent

Crutchlow contre le test de Jerez en novembre

Article suivant

Le programme du Grand Prix de France

Le programme du Grand Prix de France
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Pol Espargaró , Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Oriol Puigdemont