MotoGP Présentation Repsol Honda Team

Pol Espargaró a la confiance de Honda et espère la conserver

Malgré une première saison commune difficile et des rumeurs qui entourent sa place dans l'équipe Repsol Honda, Pol Espargaró veut convaincre le HRC de lui renouveler sa confiance.

Pol Espargaro, Repsol Honda Team

Les retrouvailles du paddock MotoGP, la semaine dernière à Sepang, se sont accompagnées de spéculations sur l'avenir des pilotes dont les contrats arrivent à échéance cette année. Parmi eux, Joan Mir, que la rumeur a dit en contact avec Honda et qui n'a pas déployé les grands moyens pour démentir, alors qu'il entame la dernière année de son contrat actuel avec Suzuki, déçu de la saison passée.

Alberto Puig, lui, a tenu à balayer ces rumeurs. "Je ne sais pas qui a dit ça, car personne ne nous a contactés", a fait savoir le team manager Repsol Honda au site officiel du MotoGP, ajoutant fermement : "Ce n'est pas vrai. Franchement, parler de cela à ce stade de la saison est un manque de respect pour tout le monde, pour nos pilotes, pour Suzuki, pour tout le monde. Je ne veux donc pas en parler, car premièrement ce n'est pas vrai, et deuxièmement ce n'est pas le moment."

"Nous n'écoutons jamais ces commentaires", a ajouté le patron de l'équipe, cherchant à rassurer Pol Espargaró, ainsi placé dans l'œil du cyclone. "Nous sommes super concentrés sur Pol, il est notre pilote pour cette année et nous allons le soutenir à 100% pour l'aider à obtenir les meilleurs résultats possibles. Toutes ces rumeurs n'ont aucune importance."

Lié à Honda jusqu'à la fin de la saison 2022, Espargaró est bien conscient qu'il entame une année "importante pour sceller les contrats", mais il veut croire en la confiance que lui accorde le constructeur et entend le convaincre de prolonger leur union. "Honda fait en sorte que je me sente à l'aise. Ils me donnent la confiance dont j'ai besoin pour que l'on puisse continuer ensemble au-delà de ces deux années de contrat", explique-t-il.

"Je crois vraiment que l'on forme un bon tandem, alors mon intention, et je pense que c'est aussi celle de Honda à l'heure actuelle, c'est que l'on continue ensemble à l'avenir. Mais il est clair que cela doit s'accompagner de certains résultats qu'il nous faut obtenir cette année, à la fois moi et Honda. À l'heure actuelle, il n'y a aucun doute : on est en très bonne position pour décrocher les résultats que l'on doit obtenir cette année. À l'heure actuelle, il n'y a aucun doute : on est unis sur cette voie."

"Je savais que ce chemin serait difficile au début, et ce fut le cas, mais il ne fait aucun doute que les deux parties sont prêtes à donner le maximum au début comme au milieu de la saison pour pouvoir sceller un autre contrat. C'est ce que je veux et ce que l'usine veut, donc tant qu'ils n'ont pas dit le contraire, on va continuer sur cette ligne."

Lire aussi :

Briller et se rendre indispensable pour Honda

Pol Espargaró n'a disputé qu'une saison au guidon de la RC213V jusqu'à présent, une campagne complexe, tant en raison du faible niveau de compétitivité d'une machine privée de son leader, Marc Márquez, et chamboulée par le gel du développement, qu'à cause du profond changement qu'imposait au #44 son transfert de KTM à Honda. Les résultats n'ont pas été à la hauteur, avant un déclic à Silverstone, puis lors des essais privés de Misano, en septembre.

"Il est évident que cette année est importante pour moi, car l'année dernière a été une année d'expérience avec une moto qui n'était pas à son meilleur niveau", constate Espargaró avant de se lancer dans le championnat 2022. "Cette année est très différente, la moto est très différente. On démarre en ayant Marc présent également pour la pré-saison, ce qui va nous aider à développer la moto. Je commence en ayant beaucoup plus d'expérience, je connais beaucoup mieux la moto et l'équipe."

Pol Espargaro, Repsol Honda Team

Pol Espargaró

"Je sais ce que je vais trouver et je suis en mesure d'obtenir les résultats que je pense pouvoir obtenir, ceux pour lesquels je me battais à la fin de l'année", assure le pilote. Et Honda, par la voix d'Alberto Puig, nourrit également de grandes attentes : "Nous nous attendons à ce qu'il coure pour gagner, pour atteindre les premières places. C'est la raison pour laquelle nous l'avons engagé. Il est rapide, expérimenté, ce n'est pas un gamin, donc son job est de courir pour figurer parmi les premières places."

"Il est vrai que, l'année dernière, il s'attendait à rencontrer une certaine situation, or il en a trouvé une autre et il lui a fallu beaucoup de temps pour comprendre cette moto. Durant l'année, nous avons changé. Il a beaucoup progressé à Misano dans sa compréhension de la moto, nous avons aussi compris beaucoup de choses pendant ce test et, à partir de là, il s'est amélioré. Même s'il a eu une grosse chute à Valence, il a passé un bon hiver, il est motivé, et nous nous attendons à ce qu'il se batte pour de bonnes positions. Honda essaie toujours de trouver des pilotes qui peuvent se battre pour les premières places, c'est la raison pour laquelle nous l'avons recruté et c'est ce que nous attendons."

"Je commence avec le même objectif que celui que j'ai depuis mes débuts en MotoGP", souligne Pol Espargaró, motivé mais aussi conscient qu'il doit surtout se rendre indispensable pour le HRC. "Mon objectif est d'être Champion du monde, de gagner autant de courses que possible, de monter sur le podium autant de fois que possible et d'être utile pour l'usine. Au final, notre objectif est toujours de gagner, d'être le meilleur et d'être au top, mais on peut parfois être plus utile à l'usine d'une autre façon. Évidemment, je veux être Champion du monde, monter sur le podium, faire briller cette Honda, mais je veux aussi être utile à l'usine et leur faire sentir que je fais partie de cette équipe et qu'ils ont fait un bon recrutement. Je pense que ce serait formidable à la fin de l'année."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Marc Márquez ne pensait pas au titre il y a encore deux semaines
Article suivant Honda : Deux ans de développement pour des changements en profondeur

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France